•  

     

     Je suis ravie de vous présenter Romain, un français expatrié en Thaïlande, l'auteur du blog La Thaïlande et l'Asie. Photographe talentueux, il nous offre des clichés d'Asie à couper le souffle et des conseils sympathiques sur les plus beaux lieux à visiter...

    C'est avec beaucoup de gentillesse et de réactivité qu'il a accepté pour vous de raconter un peu de son expérience...

     

     

     

    Pour celles et ceux qui ne te connaissent pas encore,

    peux-tu te présenter en quelques lignes ?

     

    Je m’appelle Romain, Franc Comtois d’origine bien qu’ayant passé plus de temps dans le sud-ouest, ou réside encore mes parents. J’ai une formation dans l’audiovisuelle et ai toujours eu un attrait pour l’image.

     

    Je m’essaye à la photographie, aussi modeste soit mon niveau. Je me suis expatrié en Thaïlande voilà bientôt 9 ans et parcours depuis l’Asie autant que possible.

     

    Comment est née ta passion pour l’Asie, et plus particulièrement pour la Thaïlande ?

     

    Je pense que cette « passion » a démarré dans mon enfance, abreuvée par le club Dorothée et ses fameux dessins animés Japonais. Ça peut paraître anodin dit comme ça, mais je pense sincèrement que ça m’a marqué, et je suis loin d’être le seul de cette génération. De cette époque m’est resté une envie de continuer à m’imprégner de cet univers, j’ai continué à regarder des animés Japonais.

    Alors vous allez me dire, la Thaïlande dans tout ça ? Et bien c’est un concours de circonstance, attiré par l’Asie, les asiatiques ne me laissaient certainement pas indifférent, et j’ai rencontré celle qui allait devenir ma femme, et il se trouve qu’elle est Thaïlandaise.

     

    Qu’est-ce qui t’as a donné envie de créer ton blog et de quoi parle-t-il ?

     

    Dès lors de ma tout première venue en Thaïlande, il y a maintenant plus de 10 ans, j’avais tenu à écrire et montrer ce que j’allais voir et faire. Cela me paraissait tellement fou à l’époque d’aller à l’autre bout de la planète que je ne voulais pas garder ça que pour moi !

     

    En venant m’y installer, j’ai tenu à garder un blog, pour garder un contact avec mes proches, qui pourrait suivre mes pérégrinations, histoire assez classique dans le début d’un blog voyage.

     

                                       Chiang Mai - Thaïlande                                                        Ban Pa Pong Pieng - Thaïlande

     

    Tu as donc décidé de vivre en Thaïlande, quel beau choix de vie. Quelles ont été tes premières difficultés en tant qu’expatrié français ?

     

    D’abord prendre ces marques… comprendre le fonctionnement du pays, sa langue… ça passe par le fait de trouver un boulot et surtout, ce qui pour moi a été dur parce qu’important, retrouver une vie sociale.

     

    Quel est ton meilleur… et ton pire souvenir de tes débuts en Thaïlande ?

     

    Les premières années. J’ai bossé comme un dingue pour un salaire de misère, j’avais peu/pas d’amis, j’ai un peu déprimé, car si j’avais ma femme, cela ne faisait pas tout.

     

    Je pense qu’un de mes meilleurs souvenirs c’est quand j’avais trouvé un petit job en freelance par moi-même, à la fois j’étais très content de ce boulot (qui malheureusement n’a pas duré) et ça m’a mis en confiance sur le fait que, allez, tu peux le faire, vivre et gagner ta vie ici.

     

    Quel serait tes trois conseils pour ceux qui souhaiteraient

    aller découvrir le pays du sourire ?

     

    Soyez respectueux des coutumes et des locaux, les Thaïlandais sont certes connus pour leur gentillesse, mais il ne faut pas non plus en abuser… Renseignez-vous sur ce qu’il faut faire, ne pas faire etc.

     

    Prenez le temps de visiter un peu tout le pays, ne faites pas comme beaucoup qui associe juste la Thaïlande qu’aux fêtes et aux plages du sud, le pays a bien plus à offrir que ça.

     

    Pour ceux qui seraient hésitant, juste, foncez, la vie est trop courte et ne cherchez pas de prétexte pour sortir de votre zone de confort, tout est une question de choix. 

     

    Un endroit que tu nous conseillerais particulièrement d’aller voir ?

     

    Il y en a tellement… Mais j’aime beaucoup la région du Triangle d’Or, autour de Chiang Rai. Dans les îles, je dirais la zone vers Koh Mak, Koh Kood parce que beaucoup plus calme et tout aussi belle que les îles du sud.

     

    Triangle d'Or - Thaïlande

     

    Quel plat thaïlandais préfères-tu déguster ?

    Fais nous saliver avec des détails croustillants !

     

    J’ai particulièrement les curies, et les plats épicés d’une manière générale. Parmi les premiers plats que j’ai adoré, il y avait la soupe au lait de coco (Tom Kha Kai), le Massaman, un des rares plat avec de la pomme de terre.

     

    Mais surtout, j’ai découvert le Tom Yam, cette fameuse soupe épicé qui m’a fait découvrir un mélange de saveur dont m’en langue n’en soupçonnait même pas la possibilité. Salé, sucré, épices, un cocktail explosif pour ceux qui aiment pimenter, c’est trop bon !

     

    On se demande tous… est-ce que tu regarde des séries asiatiques ?

    Si oui, quels sont tes favorites ?

     

    Comme je le disais, j’ai surtout regardé des animés japonais, je déteste les séries type en Thaïlande, qui sont niaises, mal jouées et toujours les mêmes histoires etc.

     

    Des animés japonais, j’aime bien ce qui est en général plutôt léger, drôle, avec pourquoi pas un mélange de fantastique. Parmi l’une de mes favorites, School Rumble, qui m’avait fait mourir de rire comme jamais. Sinon je suis resté assez classique, Love Hina, Chobits (que tu cites sur ton blog) ou encore Ah! My Goddess.

     

    Quels sont tes futurs projets voyages ?

     

    Le prochain dans l’immédiat est à Hong Kong et Macao. Avec tout ce que j’ai dit, je ne vous étonnerai pas en disant que le Japon fait partie des destinations prochaines, sachant que c’est un budget plus conséquent que visiter l’Asie du Sud-Est, on n’avait pas encore eu l’occasion de s’y rendre, cela devrait être chose faite d’ici l’année prochaine.

     

    Sachant pour moi que j’aimerai aussi beaucoup visiter le Ladakh, la partie Himalayenne de l’Inde, ses paysages me font rêver !

     Interview de Romain, du blog La Thailande et l'Asie !

     Pour suivre les aventures colorées de Romain, quelques liens utiles :

     Son Site Internet ~ Son Twitter

    Son Facebook ~ Son Instagram

     

     

    ATTENTION : Toutes les photos présentes dans cet article LUI APPARTIENNES. Merci de respecter son travail.

    Interview de Romain, du blog La Thailande et l'Asie !

     Pathein - Birmanie


    6 commentaires
  •  Heroine Disqualified (film japonais)

     

    Stay (mini drama thailandais)

    Hiroin Shikkaku ヒロイン失格 

     

    Japon Septembre 2015 1h52 Koda Momoko (auteur original)

    Hanabusa Tsutomu (réalisateur) Yoshida Erika (scénariste)

    Comédie - Ecole - Romance

    DDL VOSTFR : Dubu Fansub

     

    Stay (mini drama thailandais)

     Kiritani Mirei (Matsuzaki Hatori) Yamazaki Kento (Terasaka Rita)

    Sakaguchi Kentaro (Hiromitsu Kosuke)

    Fukuda Ayano (Nakajima Kyoko) Hamada Mari (Mère de Rita) Negishi Himena (Hatori enfant)

    Takahashi Maryjun (Emi) Takeuchi Riki (Homme de la cafétéria) Wagatsuma Miwako (Adachi Miho)

     

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

     

    Rita et Hatori sont des amis d'enfance. Cette dernière est amoureuse de lui depuis toujours et attend qu'il fasse le premier pas. Cependant, le jour où Rita lui annonce qu'il sort avec Adachi Miho, son rêve s'effondre. Hatori va alors tout faire pour redevenir l'héroïne de son histoire et conquérir Rita mais c'est sans compter sur Hiromitsu Kosuke qui s'intéresse à elle... 

     

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     7/10

     

     

     

    Je me suis lancée dans Heroine Disqualified en raison de son casting très alléchant. Kiritani Mirei et Yamazaki Kento que j’ai vu il y a quelques mois dans A Girl and Three Sweet Heart et Sakaguchi Kentaro dans Love That Make Me Cry. A vrai dire c’était un film sympathique même s’il reste très classique et je ne me suis pas ennuyée, j’ai même beaucoup ri durant la première moitié du film à cause de l’héroïne (ensuite l’histoire devient plus « normale »).

     

    Heroine Disqualified (film japonais) - No Longer Heroine

    ................................................................................................

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

     

    Adapté d’un manga, ce film raconte l’histoire de deux amis d’enfance qui se perdent en quelque sorte de vue lorsque Rita se met en couple avec une autre fille : Adachi. Hatori est alors sous le choc et ne sait pas comment récupérer son meilleur ami donc elle est en fait amoureuse en secret. Les premières minutes mettent le paquet niveau humour et j’ai été ravie de retrouver la Kiritani Mirei déjantée qui fait des grosses voix et pète un plomb toutes les 5 minutes. Son personnage loufoque mettait beaucoup de couleur au film et contrastait avec le calme et la platitude de Rita.

    Rien de vraiment novateur ni au niveau du trio amoureux ni au niveau de la romance finalement et c’est ce qui est dommage (après une comédie romantique reste une comédie romantique et je dois me lasser un peu du genre parce que j’en attends toujours un peu plus…) parce que tout reste trop prévisible. Il y a tout de même de jolies scènes, de bons moments et un splendide couché de soleil.

     

    A noter que je regrette en revanche de m’être sentie énervée par le personnage d’Adachi qui, il m’a semblé, était entièrement imaginée pour agacer le spectateur. Pas une seule fois je ne me suis prise d’amitié pour elle. Elle nous énerve du début à la fin par sa mollesse, son caractère et ses tentatives pour garder Rita près d’elle.

     

    Heroine Disqualified (film japonais) - No Longer Heroine

    ................................................................................................

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

    Heroine Disqualified (ou No Longer Heroine) est donc une school romance qui ne se démarque pas par son originalité mais qui a le mérite de m'avoir tenue attentive durant toute sa durée (ce qui n'est pas donné à toute). Pour clore joliment tout ça la musique de générique est à croquer (tellement que je l'ai mise en fond sonore du blog nihihi) : Nishino Kana - Torisetsu.

     

    Xoxo, Sam

     

    Tu connais ? Tu as aimé ?

     

     

    Heroine Disqualified (film japonais) - No Longer Heroine


    8 commentaires
  •  

    Pandora (film coréen)

     Train to Busan (film coréen)

    판도라

     

     

    Corée du Sud Décembre 2016 2h15

    Park Jung-Woo (réalisateur) Park Jung-Woo (scénariste)

    Drame, Catastrophe, triller

    DDL/streaming VOSTAKiss Asian

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

    Kim Nam-gil : Kang Jae-hyeok Moon Jeong-hee : Jung-hye

    Kim Joo-hyeon : Yeon-joo  Kim Myung-min : South Korean President

    Kim Young-ae : Mrs. Seok  ~ Jung Jin-young : Pyeong-seok  ~ Kim Dae-myung : Gil-seop

    Lee Geung-young : Prime Minister  ~ Kang Shin-il : Mr. Kong  ~ Yoo Seung-mok : Mr. Kam

    Joo Jin-mo : Minister  ~ Song Yeong-chang : New Director  ~ Kim Young-woong : Mr. Hwang

     

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

     

    Jaek Hyeok vit avec sa mère, sa belle sœur et son neveu dans un petit village de Corée. Il sort avec Yeon Joo et travaille dans une centrale nucléaire locale.

    Un tremblement de terre de 6 .1 s’abat sur la Corée et cause de graves dommages à la centrale… Qu’adviendra-t-il des travailleurs et de toute la population vivant aux alentours ?

     

     

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     7/10

     

     

    Bizarrement… Pandora est à fois trop long… et trop court. Trop long parce qu’il a du mal à démarrer et parce qu’on a plus l’impression d’être devant un documentaire, et trop court parce que finalement… on ne demandait que d’apprendre à mieux connaitre les personnages…

    Si je m’étais arrêté au milieu du film, j’aurais certainement écrit que je ne le conseillais pas, que je m’étais plus ennuyée qu’autre chose… mais voilà, la fin change tout et nous rend faible. Parce que oui, j’ai pleuré comme une madeleine… et mon frère aussi alors que j’étais persuadée que je n’allais pas pouvoir m’impliquer émotionnellement avec les protagonistes… 

     

    Pandora (film coréen)

     ...............................................................................................

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

    Pandora est un un film catastrophe de décembre 2016 (je suis d’ailleurs très étonnée de l’avoir trouvé aussi vite sur kissasian). Je me suis lancée dans son visionnage pour le thème mais également pour le casting, car il me permettait de revoir un acteur que j’apprécie : Kim Nam Gil.

    Bref, c’est un genre que j’affectionne et dont je n’ai pas encore le sentiment d’avoir fait le tour pour le moment. La particularité (et son point faible) du film c’est qu’il traite tout ça plutôt comme une sorte de documentaire, je parle de documentaire parce qu’on se sent « exclu » de l’action à cause d’un trop grand nombre de personnages. On est vraiment spectateur de la catastrophe et on a du mal à se sentir impliqué avec les protagonistes qui subissent un peu chacun de leur côté les dégâts du séisme sur la centrale nucléaire…. Car aucun ne semble vraiment être mis en avant et on se déplace de lieu en lieu sans avoir le sentiment d’avoir un point d’attache.

    Heureusement, les dernières 40 minutes (ou peut-être même la dernière heure) finit enfin par faire un focus sur notre héros et sa famille et on apprend davantage à les connaitre. C’est finalement tout ce dont l’histoire avait besoin parce qu’on découvre de plus en plus le profil d’un héros qui nous touche. Il est humain, il a peur, il souffre, il a des doutes, mais aussi un peu de courage. Il veut par-dessus tout vivre et ne pas avoir le même sort que son frère et son père qui sont morts après avoir été exposés à trop de radiations… Le sort en décide malheureusement autrement et il se retrouve impliqué dans la catastrophe malgré lui et, même s’il a juste envie d’écouter sa peur et de fuir… il décide de tout tenter pour protéger sa famille qui essaye de s’enfuir le plus loin possible de la centrale et de son nuage meurtrier.

     

    En parlant de fuite… nous somme ici devant un film qui met en scène, qui imagine (puisque ce film n’est pas tiré de fait réel) comment le gouvernement réagirait, les choix qu’il ferait, les personnes qui seraient sacrifiées. Un thème assez commun mais bien exploité. On suit le remous de la population effrayée qui tente désespérément de s’échapper et on assiste aux mouvements de groupe, effet de panique et autres réactions typiques de ce genre de catastrophe.

    Les effets spéciaux sont réussis.

     

    Pandora (film coréen)

    ................................................................................................

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     Les dernières vingt dernières minutes du film sont les meilleures. J’ai vraiment été touchée et je dois dire que Kim Nam Gil n’a rien perdu de son talent… Comme je le disais plus haut, son personnage est quelqu’un auquel on peu facilement s’identifier parce qu’il a les mêmes peurs que nous. SPOIL lorsqu’à la fin, il se filme pour passer à la télé et pouvoir dire au revoir à sa famille… c’est tellement poignant… Lorsqu’il s’effraie, ne veut pas mourir, demande pourquoi ça lui arrive à lui etc je me retenais de toutes mes forces de pleurer, ma gorge était si serrée que ça faisait mal et puis là, j’ai tourné la tête vers mon frère et… il pleurait aussi alors j’ai tout lâché. POURQUOI n’ont-ils pas encore plus exploité ce personnage ? Je ne comprends pas. /SPOIL Bref, très poignant, très bien joué. Chapeau.

    C’est étrange mais… je recommande ce film pour la fin. Pour que vous découvriez qui est Jae Hyeok et parce que le film possède tout de même la qualité d’être plutôt cohérent malgré quelques invraisemblances (le bus qui peut briser la barrière de sécurité aussi facilement, les téléphones qui fonctionnent toujours…) et offre un témoignage (documentaire) proche de la réalité.

     

    PS : on comprend le nom du film à la toute dernière minute.

     

     

     

     

    Xoxo, Sam

     

    Tu connais ? Tu as aimé ?

     

    Pandora (film coréen)

     

     


    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires