• Save Me (drama coréen)

    Stay (mini drama thailandais)

    Guhaejwo  구해줘 

     

    Corée du Sud Du 05/08/2017 au 24/09/2017 16 Episodes (60 minutes)

    Kim Seong Su (réalisateur) Jeong Sin Gyu (scénariste)

    Lee Jae Mun (producteur) OCN

    Action - Mystère - Psychologique - Suspense - Thriller

     Stay (mini drama thailandais)

    Ok Taec Yeon : Han Sang Hwan Seo Ye Ji : Im Sang Mi

    Woo Do Hwan : Seok Dong Cheol Jo Seong Ha : Baek Jeong Gi

    Jo Jae Yun : Jo Wan Tae Jeong Hae Gyun : Im Ju Ho

    Go Jun : Cha Jun Gu Ha Hoe Jeong : Choi Man Hee Jang Hyeok Jin : Lee Kang Su

    Jang Yu Sang : Im Sang Jin  Jeon Yeo Been : Hong So Rin

    Jung Jun Won : Jeong Gu Kang Gyeong Heon : Lee Ji Hee Kim Gwang Gyu : Wu Chun Gil

    Lee David : Wu Jeong Hun Lee Jae Joon : Dae Sik Lee Seol Gu : Le chaman

    Park Ji Yeong : Kang Eun Sil Son Byeong Ho : Han Yong Min

    Son Yeong Sun : La grand-mère de Seok Dong Cheol Yun Yu Seon : Kim Bo Eun

    Jeong Hee Tae : Ju Chwi Ja

     

     Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

    Ce drama est basé du Webtoon "Out of the World" (세상 밖으로) écrit par Jo Geum San.

     

     Dans une sombre ruelle d'un quartier, une femme entourée d'hommes mystérieux appelle à l'aide. Quatre jeunes amis au chômage entendent la femme en détresse et décident d'aller la secourir. Ils découvriront qu'elle est impliquée dans une secte religieuse et essaieront de l'aider à s'en échapper. Cependant, leur aide résultera à un enchaînement d'évènements horrifiques où ils seront constamment tendus et qui nous en feront apprendre plus sur la science du psychisme humain.

     

     

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     19/20

     

     

    D'une cruauté et d'un réalisme bouleversant... 

     

     

     

    Ça y est. Save Me est fini. A vrai dire je pense que je ne réalise pas encore. J’ai un peu l’impression que demain, je vais regarder un autre épisode, tout naturellement. A vrai dire, je pense que lorsqu’on se lance dans ce drama… on ne sait pas trop à quoi s’attendre. Les résumés restant assez vagues (et tant mieux) on a bien notre petite idée : à savoir qu’on aura une intrigue pleines d’émotions et des aventures explosives. Personnellement, j’espérais même une romance, mais il n’y a en a pas malgré une espèce de triangle amoureux officieux. Bref Save Me ne nous donne pas beaucoup d’indices et on découvre petit à petit un univers malsain où ne se sent pas du tout à son aise. 

     

    Save Me (drama coréen)

    ................................................................................................

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

    Je pense que l’un des principaux atouts de ce drama c’est le sujet qu’il aborde, à savoir la secte. Ce genre de sujets tabous dont on ne sait presque rien puisque justement ces sectes semblent protégées, comme d’un autre monde que les personnes lambdas ne peuvent ni comprendre, ni entendre ni saisir. Et puis, il faut dire que nous sommes les premiers à ne pas nous y intéresser : qui n’a pas déjà fermé la porte au nez à un témoin de Jéhovah ? Je mentirais si je disais le contraire. Le drama est donc suffisamment culotté pour balancer toutes nos réticentes d’un revers de manche et nous entraine au fin fond d’une vérité troublante, malsaine, dérangeante et déconcertante. On assiste à la lente descente aux enfers d’une famille qui, dans son désespoir s’est laissée abusée. Mais le pire peut-être, c’est de voir cette jeune fille se débattre, impuissante et seule dans cet immondice de psychose et d’aveuglement. Cruauté, terreur et injustice devient alors le quotidien de nos personnages et notre implication dans l’histoire se fait des les premières minutes du drama.

    Je pense que rare sont les dramas où j’ai pu autant pester, crier et pleurer en même temps. Il y a des scènes tout bonnement insupportables où je n’avais qu’une seule envie : pouvoir intervenir… C’était vraiment terrible de rester impuissante derrière mon écran à n’être que spectatrice de toute cette souffrance. Mais c’est là toute la force et la maitrise du drama qui sait nous faire passer par tout un tas d’émotions (pour la grande majorité négatives) grâce à son scénario et ses personnages.

     

    Pour en revenir au sujet de la secte, ce que j’ai beaucoup apprécié dans l’intrigue de Save Me c’est la logique implacable du drama. J’entends par là que le soin apporté au détail et à l’enchainement lent mais calculé de tous les événements. On assiste à une véritable descente aux enfers des personnages qui vont sombrer dans la folie et le fanatisme suite à embrigadement lent mais calculé de leurs bourreaux. L’emprise se fait vraiment petit à petit et de manière réaliste, ce qui apporte une réelle crédibilité à l’histoire. Je pense qu’effectivement c’est le désespoir des gens qui les amène à prendre des décisions folles et à faire des choix encensés pour une personne dans un état normal (comme lorsque le père de Sang Mi décide d’emmener sa mère non pas à l’hôpital mais à G)… La recherche d’un bonheur qui semble impossible, la peur de la mort et les belles promesses des croyances. C’est tellement plus simple de penser que quelqu’un tout là haut nous protège, nous pardonne et nous attend. Alors que dans une vie saine la religion n’a aucun effet négatif, lorsqu’elle nous coupe du monde et des autres, l’effet est tout à fait différent.

     

    Une fois de plus la corruption, l’ambition, la vanité et la cupidité sont mises en valeur dans Save Me pour nous créer une ville tout à fait terrifiante où les politiques s’allient avec cette secte sans le moindre souci éthique. Pots de vin, pression et hiérarchie viennent sans cesse entraver la route de nos personnages qui semblent pris indéfiniment dans un étau et privé de Justice et de leurs droits fondamentaux. Une triste réalité dont on ne se rend pas forcément toujours compte à notre échelle.

     

    NB : C’est un petit détail de rien du tout, mais j’ai beaucoup apprécié regarder un drama presque entièrement en « coréen de campagne », parce que mine de rien, nous sommes habitués à l’accent de Séoul dans les dramas, alors je trouvais que ces intonations que je connaissais déjà, mais que je n’avais pas l’habitude de côtoyer étaient très intéressantes.

     

    Save Me (drama coréen)

    ................................................................................................

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

     

     

    Im Sang Mi, interprétée par Seo Ye Ji. Je suis tellement ravie de revoir cette jeune actrice découverte dans Moorim School l’année dernière. Elle nous démontre avec Save Me tout l’étendu de son talent et j’étais ravie de retrouver sa magnifique voix chaude et apaisante (elle me fait penser à celle de Su Ae).

    J’ai beaucoup aimé son personnage courageux : elle aurait pu être une simple demoiselle en détresse, mais elle ne s’est pas contentée de ce rôle là et a tenté, du mieux qu’elle a pu d’être actrice de sa vie. Il faut quand même souligner que cette jeune fille arrive de Séoul dans cette petite ville où elle ne connait rien sachant qu’elle est d’un naturel très réservé. S’ajoute à sa première difficulté à aller au devant des autres la condition de son frère handicapé qui se fait violenter par les autres élevés. Elle se sent responsable de son jumeau et tente de le protéger du mieux qu’elle peut alors SPOIL lorsque celui-ci, ne supportant plus d’être impuissant se suicide, elle est totalement désespérée /SPOIL. Et comme si cela ne suffisait pas, elle va devoir s’occuper de sa mère qui perd la tête et de son père qui, trop fragile pour supporter le poids de sa famille, bascule doucement mais surement dans une secte effrayante. Elle voit donc tout venir de loin, mais elle ne peut rien faire, c’est sans doute ce qu’il y a de pire…

    Sa position tout au long du drama est une réelle torture (j’avoue que je ne pensais pas qu’elle SPOIL passerait TOUT le drama prisonnière de cette secte infernale /SPOIL) et je ne sais même pas si moi-même je ne serais pas devenue complètement cinglée à vivre parmi tous ces fanatiques. Je pense que lorsque personne ne nous entend, nous écoute ou nous croit… on doit finir par douter de nous même : la majorité a-t-elle toujours raison ? Heureusement que non. Bref, il y avait de quoi devenir complètement embrigadé, comme son père malheureusement. Elle m’a réellement fait très mal au cœur ; j’avais l’impression par moment d’étouffer avec elle…

     

    Han Sang Hwan, interprété par Ok Taec Yeon. Ok Taec Yeon n’est pas un acteur que j’apprécie spécialement, mais je n'ai rien non plus contre lui... on va dire que je suis neutre ahah. Dans ce drama, il interprète un personnage vraiment attachant et humain. Humain parce qu’il se laisse dans la première moitié du drama influencer et berner par ses sentiments et commettra alors une erreur qui sera à l’origine d’un très grand désastre. Rongé par les remords, c’est un personnage qui souffre énormément et qui choisit d’endosser la responsabilité de tout ça (alors qu’elle ne lui revient pas). Lorsqu’il rencontre de nouveau Sang Mi, il va cette fois tout faire pour se racheter et ne pas réitérer ses erreurs passées. Non, cette fois il ne fermera pas les yeux, il interviendra, il se battra, envers et contre tout au besoin. Ce qui m’a beaucoup émue c’est son courage, parce que je pense que se dresser contre sa famille est la chose la plus douloureuse à faire. Bref c’est un personnage qu’on apprécie beaucoup mais pour moi, un autre lui vole la vedette…

     

    Seok Dong Cheol, interprété par Woo Do Hwan. Et on en vient à mon crush du drama : Dong Cheol. Dong Cheol est le personnage que j’ai le plus aimé (et j'avoue que le sourire de l'acteur n'y ait pas non plus innocent).   

    Dong Cheol ne fait pas vraiment parti de ceux qui démarre bien dans la vie : son père étant alcoolique, il vit avec sa grand-mère qui travaille dur pour pouvoir lui offrir un peu de confort. Il culpabilise donc énormément de la voir autant travailler et son rêve est de pouvoir lui offrir une maison où elle pourrait vieillir tranquillement. Malheureusement, suite à un certain événement il se retrouve SPOIL en prison… Mon dieu comme j’étais triste lorsqu’il sort et qu’il mange en face d’une assiette vide parce qu’elle est morte pendant son incarcération /SPOIL. Comme tout ça était injuste il ressent une vraie colère envers ceux bénéficiant de privilèges et d’argent qui usent et abusent de leur pouvoir au détriment des autres. C’est un personnage très courageux qui ne réfléchit jamais avant de se porter au secours de quelqu’un, quitte à se mettre lui-même en danger au passage. Je crois aussi que c’est le seul personnage qui ne commettra aucune erreur dans ses décisions, tentant toujours de faire ce qu’il pense juste.

    C’est un acteur que j’ai très hâte de revoir sur mon écran, et notamment très bientôt dans Mad Dogs.

     

    Im Ju Ho, interprété par Jeong Hae Gyun. Le père de Sang Mi illustre à lui seul le côté magistral du drama. Incroyable cette descente aux enfers lente mais assurée. Incroyable cette interprétation et cette recherche du détails. Tout semble tellement vraisemblable… j’ai vraiment eu la sensation de le voir sombrer dans la folie comme si… c’était vraiment le cas. L’acteur est vraiment à fond dans son rôle et je n’y voyais que du feu. Très flippant aussi de voir comme un père de famille désespéré peut se faire manipuler en pensant sauver sa famille… Alors que son but premier n’était que de les protéger, il finit en fait par les mettre lui-même au sein même du danger le plus virulent. Bien triste histoire, surtout quand on sait SPOIL qu’il n’en sortira jamais… /SPOIL.

     

    Jo Wan Tae, interprété par Jo Jae Yun. Je pense qu’il sera sans doute élu « vilain » de mon année drama. Parce que franchement… Un personnage aussi démoniaque… j’en ai rarement vu. Quand je pense que j’ai du me le taper durant tout le drama, j’admire encore mon courage (et je ne parle même pas de nos héros). Je l’ai vraiment détesté de A à Z. Derrière son petit sourire mesquin se cachait tellement de méchanceté et de perversité que parfois, j’en étais moi-même toute retournée. C’est vraiment le démon de ce drama, il m’a rendue complètement dingue…

     

    Baek Jeong Gi, interprété par Jo Seong Ha. Notre père spirituel est un personnage qui m’a longtemps perturbée, tant et si bien que parfois j’en venais moi-même à douter de ses intensions. Une minute je pensais qu’il était encore bien pire que Jo avec ses calculs, ses mensonges et sa manipulation, la minute d’après je finissais par me demander s’il n’était pas sincère dans ses propos et croyances (et donc complètement fou mais du coup… pas vraiment méchant au sens où on l’entend). Et je pense que c’est ce qui rend ce personnage aussi énigmatique, aussi fascinant presque. Bon, même si à la fin on se rend compte qu’en fait SPOIL c’est juste un horrible psychopathe près à patienter des années et à organiser tout un complot juste pour… assouvir ses besoins sexuels bien flippants /SPOIL.

     

     

     La mère de Sang Mi est un personnage qui m'a fait horriblement mal au cœur tout au long du drama, spécialement lorsqu'on apprend qu'elle a en fait SPOIL été droguée pendant tout ce temps... Je suis donc heureuse qu'elle puisse avoir une fin heureuse avec Sang Mi à la fin du drama /SPOIL. Quant à l’apôtre Kang, je n'ai jamais aimé ce personnage bien qu'elle a un passé difficile, ses actes ne peuvent pas être compris... Il y a d'autres personnages dont j'aurais aimé parlé mais cet avis n'en finirait jamais... :(

     

    Save Me (drama coréen)

    ................................................................................................

      

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

    A la fin de ce dernier épisode SPOIL tout n’a pas été résolu : le père de Sang Mi est resté complètement fanatique et continue de prôner la foi dans la rue, Kang a finalement repris la secte... Mais les méchants ont été punis, ou du moins on pense qu’ils l’on été suffisamment pour ne pas avoir la possibilité de recommencer. Voir bruler notre père tout puissant dans les « flammes de l’enfer » m’a fait doucement sourire, depuis le temps qu’on voulait que ce salaud se fasse punir d’une quelconque manière. Quand à notre vrai méchant de l’histoire, l’apôtre Jo… on sait qu’il va en prison puisqu’il est emmené par la police mais on en sait pas plus, pour moi il aurait mérité de souffrir. Il a fait tellement de choses immondes durant ce drama que je lui vouais une véritable haine. Quant à nos héros, ils sont ensemble, et ça n’a pas de pris. Je pense aussi qu’ils ont tous un bel avenir devant eux, et ça c’est réjouissant et bourré d’espoir. /SPOIL

    Je pense donc que le drama a eu la fin la plus réaliste qu’il pouvait avoir : certaines choses ont été résolues, d’autres pas. En revanche, il y aurait pu y avoir une vingtaine de minutes supplémentaires que cela n’aurait pas fait de mal à mon avis et j’ai eu bizarrement l’impression que tout se résolvait trop simplement. Le drama avait été tellement tortueux, tout avait été tellement compliqué pour les personnages que ce dernier épisode à un gout de « trop petit », un peu comme s’ils n’avaient pas vu assez grand. Alors je ne sais pas… le drama a été tellement spectaculaire dans son développement, que je m’attendais peut-être à une fin tout aussi explosive… En tout cas j’ai cette impression bizarre de ne pas avoir terminé Save Me et que demain, je vais pouvoir me lancer dans un nouvel épisode. Étrange….

     

    En tout cas… Je conseille fortement ce drama. Son ambiance malsaine, la tension permanente dans laquelle il nous plonge, son scénario à la finesse et à la réflexion intéressante et ses personnages font de Save Me un drama a voir de toute urgence, un des meilleurs de 2017 et un très très bon divertissement. C’est promis, en 2018 je continue d’explorer ces autres genres… même si je n’abandonnerai pas mon amour des romances et des dramas légers.

    Je tenais d’ailleurs à remercier World-of-Drama-Passion qui, grâce à ses commentaires sur twitter m’avait fait plonger Save Me tout droit dans ma liste de drama à voir de toute urgence. Vous pouvez aller voir son excellent avis sur le sujet directement par ici : http://world-of-drama-passion.skyrock.com/3301038848-135-Save-Me.html.

     

    Xoxo, Sam

     

    Tu connais ? Tu as aimé ?

     

    Save Me (drama coréen) Save Me (drama coréen)

     

     


    4 commentaires
  •  

    Midnight Runners (Film coréen)

    Train to Busan (film coréen) Cheongnyeongyeongchal 청년경찰 

     

     

    Corée du Sud Aout 2017 1h49 15 ans et +

    Kim Joo Hwan (réalisateur) Kim Joo Hwan (scénariste)

    Action - Comédie - École - Policier

     Stay (mini drama thailandais)

    Park Seo Jun (Gi Jun) Kang Ha Neul (Hee Yeol)

    Bae Yu Ram (Jae Ho) Park Ha Seon (Ju Hee) Seong Dong Il (Le professeur Yang)

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

     

    Deux étudiants du nom de Gi Jun et Hee Yeol sont admis à l’académie de police, la Korean National Police University. Ils assistent à un kidnapping et se retrouvent embarqués dans cette histoire. Ils finissent par chercher le coupable en tant que jeunes policiers pour l'attraper.

     

     

     

    Stay (mini drama thailandais)

     8/10

     

    Un duo détonnant 

     

     

     

    Je me suis lancée dans Midnight Runners pour une raison qui me parait évidente : le casting ! Park So Jun (vu dans Kill Me Heal Me, She Was Pretty, Hwarang, Fight For My Way et The Beauty Inside…) et Kang Ha Neul (vu dans To The Beautiful You, MonstarThe Heirs et Moon Lovers) sont deux acteurs que j’apprécie énormément, alors les voir réunis dans un même film pour une même cause suffisait à mettre ce film dans mes priorités...

     

     

    Midnight Runners (Film coréen)

    On est donc entrainé dans les dessous de la police coréenne… ou plutôt dans la formation et les fondements des gardiens de la paix. Entrainement physiques dignes des plus grands commandos, leçons de Droit et autres fondamentaux juridique et procéduraux… toutes les armes pour devenir par la suite un policier compétent aux yeux des autorités du pays. Pour autant, le film nous fait une réelle critique du système : entre procédures administratives chronovores, manques de moyens humains, surencombrements d’affaires et zones rouges (où la police ne prend même plus la peine de se rendre)… Des problèmes universels qui touchent, je pense le monde dans sa globalité de manière plus ou moins importante. Un sujet régulièrement abordé dans les films et dramas mais qui fonctionne toujours à merveille. Et puis, pour apporter un peu de profondeur (ou du moins d’émotions) à l’histoire, nos deux héros vont devoir faire face à un douloureux SPOIL trafic d’humains /SPOIL et ne compter que sur eux même pour sauver ces vies dont personnes ne semble se préoccuper. Belles scènes de combats (très bien filmées)  et adrénaline au rendez-vous !

     

    Les personnages ne sont pas très originaux dans leurs personnalités : nous avons l’intello qui dit tout ce qu’il pense, manque donc de tact et semble avoir une mémoire infaillible, et le sportif courageux au cœur tendre. Tous les opposent pour mieux les réunir, à la manière du ying et du yang qui se complète éternellement. Un duo vraiment attachant dont la complicité crève l’écran pour notre plus grand bonheur.

     

    Midnight Runners (Film coréen)

     

    Midnight Runners fait parti de ces films qu’on prend beaucoup de plaisir à voir entre humour, action, amitié et bon sentiments. Si l’originalité fait sans doute un peu défaut, on appréciera tous les rebondissements, retournements de situations et une fin assez prévisible mais très sympathique.

    J’apprécie vraiment regarder ce genre de divertissements sans réelle prise de tête mais qui parvient tout de même à nous faire plonger dans l'histoire avec intérêt. Je conseille donc pour le bon moment passé devant; on ne s’ennuie pas une seule minute !

     

    Xoxo, Sam

     

    Tu connais ? Tu as aimé ?

     

    Midnight Runners (Film coréen)


    3 commentaires
  •  

    2 Moons The Series (drama thailandais) Stay (mini drama thailandais)

    เดือนเกี้ยวเดือน

     

    Thaïlande Du 07/05/2017 au 23/07/2017 12 Épisodes (45 minutes)

    Yot Korn­herun (producteur) GMM One TV - LINE TV

    Comédie - École - Romance

     Stay (mini drama thailandais)

    Thanit Itthipat : Phana ~ Bas Suradet Piniwat : Wayo

    Khemmonta Varodom : Ming ~ Jarujittranon Tanapol : Beam

    Kerdthongtavee Panuwat : Kit ~ Kreepolrerk Darvid : Forth

     

     Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

    Wayo rentre dans l'université de son choix. Ravi, celui-ci arrive sur le campus avec une seule hâte, revoir Phana pour qui il a le béguin depuis le lycée. Cependant, leurs retrouvailles ne se passent pas comme prévu... D'abord, Phana ne le reconnaît pas et ensuite, ceux-ci se prennent la tête.

     Heureusement, Wayo pourra compter sur Ming pour le soutenir dans cet amour qui ne s'annonce pas de tout repos...

      

     

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

    8/10

     

     

      Quand l'amour au masculin nous entraine dans un monde tout rose

     

     

    Plus je découvre de lakorns, plus je me dis que la Thaïlande est en train de développer un vrai petit bout de paradis dans ses séries TV. Avec Two Moons on est une fois de plus dans une histoire sucrée, douce et tendre et j’affectionne particulièrement ce genre de contenu, vous le savez. L’idée de regarder une Boys Love me tentait beaucoup parce que si j’avais déjà quelques expériences du milieu, on ne peut pas dire que je sois une grande connaisseuse. Objectivement parlant, je ne sais pas si c’est BL sont une sorte de grand fan service (on n’est pas sans connaitre toutes ces fictions sorties sur le net  entre des idoles et je n’ai pas eu connaissance de Girls Love hormis les films Yes Or No) ou si les thaïlandais on vraiment envie d’explorer l’amour au masculin, mais je trouve ça vraiment chouette. Il nous faudrait plus de romance homosexuelle à la télévision : ça permettrait peut-être d’ouvrir l’esprit des petits retardataires et ça donne tout autant de frissons…

     

    2 Moons The Series (drama thailandais)

    ................................................................................................

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

    Bref, retournons à notre sujet premier. 2 Moons raconte donc  donc la romance entre Wayo et Phana, tout simplement. Tellement simplement même que j’ai souvent eu l’impression qu’il n’y avait juste pas du tout de scénario et que l’on était juste porté avec les personnages, au films des moments passés ensemble, un peu comme si rien n’avait été écrit à l’avance. Curieusement le tout fonctionne plutôt bien puisqu’une fois qu’on rentre dans l’histoire, notre engouement monte crescendo et sans avoir à supporter de longueurs dans les derniers épisodes. Nous avons une très belle alchimie et une belle complicité qui engendrent des moments d’un romantisme tout rose.

    A noter que nous avons un deuxième petit couple, Kit et Ming mais malheureusement il ne restera que très effacé, espérons que pour la deuxième saison on en saura plus sur eux (vous avez d’ailleurs peut-être noté qu’il manque un couple à la saison 1 – ça m’a beaucoup perturbé je dois l’avouer – que nous ne découvrirons et verrons grandir que dans cette fameuse seconde saison).

     

    Le jeu des acteurs n’est pas le meilleur que j’ai pu voir, spécialement notre héros qui me laissait assez perplexe au début, mais rien qui n’empêche de s’attacher à lui et de prendre part à l’histoire. J’ai d’ailleurs découvert une jolie petite brochette d’acteur puisque je ne connaissais aucun visage pour ce casting.

     

     

    2 Moons The Series (drama thailandais)

    ................................................................................................

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

     

     

    Wayo, interprété par Bas Suradet Piniwat. Au premier abord Wayo n’a rien des personnages que j’affectionne : il est plutôt mou, laisse ses humeurs aller au gré du vent (enfin de Phana) et est plutôt lunatique. J’ai généralement tendance à détester les héro/héroine qui laisse leur amoureux faire la météo de leur vie. Merde quoi, il faut exister en premier pour soi avant de pouvoir être pour les autres, l’inverse ne peut pas fonctionner de mnière saine. Heureusement, cet agacement s’est estompé, il était toujours là, mais pas suffisament présent pour ue je ne puisse pas apprécier Wayo qui est vraiment craquant.

     

    Phana, interprété par Thanit Itthipat. Cet acteur est terriblement canon. Ce n’est pas bien mais c’est la première chose qui m’est venue à l’idée concernant ce personnage. Bizarrement son visage me fait penser à un drole de mélange entre l’amour de ma vie (Rhooo Ji Chang Wuk pour celles et ceux qui ne suivent pas), Lee Min Ho (pas mal non plus) et Putichai (mon crush du moment). Au-delà de son beau visage, son jeu d’acteur est plutôt bon dans son ensemble et je prendrais beaucoup de plaisir à le revoir dans un autre lakorn.

    Contrairement à Wayo, Phana n’assume absolument pas son homosexualité, et comme disent ses amis : « il se soucit d’avantage du regard des autres que de ce que veut son cœur », heureusement, comme vous vous en doutez, il va petit à petit décider de laisser tomber les apparences et, même si tout n’est pas gagné dans la sphére publique à la fin de cette première saison, j’ai bon espoir pour la seconde !

     

    Ming, interprété par Khemmonta Varodom. Le meilleur ami de Wayo est simplement exceptionnel. C’est le genre de personnage drôle, chaleureux, gentil et attentionné qu’on adore. On fait difficilement meilleur ami ! J’ai beaucoup apprécié sa complicité avec Wayo, son ouverture d’esprit et sa légèreté. Un personnage rayonnant qui nous fait sourire durant tout le drama. Son ébauche de romance avec Kit me semble très prometteuse, dommage que l’on est pas d’avantage de développement du côté de ces deux là !

     

    2 Moons The Series (drama thailandais)

    ................................................................................................

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

    Je conseille donc 2 Moons sans hésitation pour sa douceur, le bon moment qu’il nous fait passer, sa simplicité déconcertante et sa belle brochette d'acteurs. Un drama sans prétention qui parvient tout de même à faire en sorte qu’après chaque épisode, on ait envie d’en regarder un autre ! Ce n’est pas donné à tout le monde alors foncez !

    Vivement la saison 2 !

     

    Xoxo, Sam

     

    Tu connais ? Tu as aimé ?

     

    2 Moons The Series (drama thailandais)

     


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires