•  CRASH LANDING ON YOU (drama coréen)

    사랑의 불시착

      

    Corée du Sud 2019/2020

    16 ÉPISODES (60 min) tvN

    Lee Jeong Hyo (réalisateur) Park Ji Eun (scénariste)

    Comédie - Romance

     

    HYUN BIN : RI JEONG HYEOK

    SON YE JIN : YUN SE RI

    SEO JI HYE : SEO DAN

    KIM JEONG HYEON : GU SEUNG JUN

     

    Kim Yeong Min : Jeong Man Bok

    Oh Man Seok : Jo Cheol Kang

    Kim Seon Yeong : Na Wol Suk

    Yu Su Bin : Kim Ju Meok

    Yang Gyeong Won : Pyo Chi Su

    Lee Sin Yeong : Park Gwang Beom

    Tang Jun Sang : Geum Eun Dong

     

     

     

     

    17/20

     

    J’ai beau me creuser les méninges il y a très très peu de séries ou de films sur un amour défiant la fameuse frontière Corée du nord / Corée du sud et je pense que c’est en grande partie la raison du succès du drama. Mais au-delà de ce point non négligeable, je tiens à rappeler qu’en tête d’affiche on a décidé de nous proposer deux grosses têtes du petit écran coréen : Son Ye Jin et Hyun Bin qui sont des acteurs incontournables et talentueux. S’ajoute à cela le réalisateur nous ayant entre autre offert Heartless City et Because It’s my first life (deux dramas incroyables soit dit en passant) et la scénariste de You who cames from the stars. Bref niveau staf et acteur on est très bien servi. Cette introduction faite, allons parler un peu plus en détails du drama qui a détrôné en terme d’audience le si fameux Goblin :)

     

     

    CRASH LANDING ON YOU (drama coréen)

     

    L'HISTOIRE

     

    Le drama raconte l’histoire de YUN SE RI, une jeune femme issue d’une famille très riche qui ne s’entend pas avec cette dernière et a décidé de monter sa propre entreprise pour gagner sa vie. Alors qu’elle pratique du parapente pour tester un de leur nouveau produit, elle se retrouve prise dans une tempête et atterrit malencontreusement… en Corée du Nord. Sa vie va alors basculer avec sa rencontre du capitaine RI JEONG HYEOK et elle va tout faire pour survivre… et rentrer chez elle.

     

    La première chose que je dois vous dire… fermez les yeux sur la scène de la tempête à l’épisode 1. Les effets spéciaux sont extrêmement mauvais et ne reflètent pas du tout la qualité visuelle du drama par la suite, même si quelques fonds verts sont plutôt ratés disons le (notamment en Suisse).

     

    C’est donc à travers les yeux de notre héroïne qui vivait comme une princesse dans son pays que l’on découvre une Corée du nord très militaire et plutôt pauvre. Le village dans lequel elle atterrit lui semble si étrange avec ses exercices matinaux, ses messages à la gloire du "Supreme Leader" et ses restrictions en électricité passé une certaines heures. On découvre des femmes qui tiennent le village alors que les hommes sont à l’armée. Elles font la lessive, les aliments sont conservés à l’ancienne dans des espèces de caves, la chef du village est celle qu’il faut convaincre etc. C’est vraiment un retour des années en arrière, avec juste l’essentiel.

    Si j’ai été contente que l’on ne bascule pas dans le cliché du méchant coréen du nord VS le gentil coréen du sud, j’ai tout de même eu ce sentiment qu’il y avait un certain parti pris. Je me suis très souvent demandé « est-ce que cela se passe réellement comme ça là bas ? » Après tout difficile d’y rentrer (et encore plus d’en sortir) donc comment réellement savoir comment ces gens y vivent. Et puis surtout je n’ai pas pu m’empêcher de voir qu’on mettait tout de même pas mal en valeur la réussite et l’incroyable boom économique et technologique du géant sud coréen. Même si c’est fait avec énormément d’humour les faits sont là (peut-on vraiment leur en vouloir ? Je ne sais pas).

     

    J’ai énormément le développement de la romance qui est si naturel et si vraisemblable… J’avais vraiment l’impression de les voir tomber amoureux l’un de l’autre au fur et à mesure qu’ils s’apprivoisaient. Nos roméo et juliette coréens étaient si complémentaires, si évidents ensemble…

    A noter que pour une fois on échappe aux SPOIL parents qui s’opposent à la relation puisqu’ici, des deux cotés c’est tout le contraires grâce à des mamans compréhensives, ouvertes d’esprit et aimantes /SPOIL

     

    CRASH LANDING ON YOU (drama coréen)

     

    Les personnages

     

    YUN SE RI (SON YE JIN) est un personnage que j’ai vraiment apprécié, et ce dès le début. C’est une femme qui a décidé de gérer sa vie par elle-même et s’est lancé corps et âme dans son entreprise qu’elle gère d’une main de fer, terrorisant ses employés au passage. L’échec ne faisant pas parti de son vocabulaire, elle met tout en œuvre pour parvenir à ses fins. C’est d’ailleurs cet investissement qui va la conduire en Corée du nord à cause de sa témérité. Je trouve qu’elle a une très belle évolution tout au long du drama. C’est un personnage qui va prendre conscience de beaucoup de chose et surtout qu’elle peut apprécier la compagnie des autres ; c’est au contact de ces étranges nord coréens qu’elle va ouvrir son cœur et apprendre à donner et à recevoir.

     

    Je suis vraiment contente parce que ce drama me permet de renouer avec HYUN BIN,  qui a marqué mes premières années drama (SECRET GARDEN toi même tu sais) et que je n’avais pas forcément revu depuis (le premier épisode de Memories of the Alahambra ne compte pas puisque je n’ai encore à ce jour pas continué le drama)… ici je le retrouve plus talentueux et charismatique que jamais à travers le personnage de RI JEONG HYEOK, un capitaine nord coréen qui peut se montrer froid et rigide au premier abord mais qui se révèle très rapidement être une personne chaleureuse, attentive et attentionnée. C’est un homme qui, depuis la mort de son frère, ne s’autorise plus à être heureux et a du faire une croix sur son rêve de vie : le piano. Sa rencontre avec YUN SE RI va changer son monde du tout au tout et pour elle il sera prêt à tout risquer, même sa propre vie.

     

    Notre second lead féminin, SEO DAN (SEO JI HYE) aurait pu être insupportable et imbuvable, et c’est d’ailleurs la première impression qu’elle m’a donné, mais très vite son personnage nous apparait plus humain et plus sympathique et j’aurai d’ailleurs aimé qu’on lui accorde au final un peu plus de place dans l’histoire et notamment pour sa romance avec GU SEUNG JUN qui m’a énormément plu et qui aurait mérité un peu plus de temps. Cette jeune femme issue d’une famille riche tente désespérément d’attirer l’attention de son premier amour et fiancé, RI JEONG HYEOK qui ne l’a jamais vraiment regardé et tombe directement amoureux d’une étrangère malgré ses efforts. Il faut avouer dans un sens qu’il y a de quoi s’énerver.

     

    Ravie de retrouver au casting Kim Jeong Hyeon qui est un acteur que j’avais adoré dans SCHOOL 2017 et qui interprète ici GU SEUNG JUN, un personnage qui aurait VRAIMENT mérité a être développé mais qui malheureusement va rester trop en retrait pour pouvoir prendre une réelle importance dans l’histoire. Pourtant sa vengeance et son coté intelligent et manipulateur aurait pu faire de lui un personnage vraiment intéressant…

     

    Je vous également parler de JEONG MAN BOK (KIM YEONG MIN), alias le « rat », qui est un de mes personnages favoris, un des mieux écrits et un des plus intéressants de l’histoire selon moi. Son métier c’est d’écouter les autres pour retransmettre à ses supérieurs des informations. Il passe donc ses journées un casque sur les oreilles à gribouiller dans son carnet des informations confidentielles et privées. C’est une véritable torture pour lui de s’immiscer dans la vie des gens et, par peur que sa famille ne soit mise en danger, il vit aujourd’hui comme un fantôme et croule sous les regrets depuis qu’il a du SPOIL participé au meurtre de son seul et unique ami, le frère de notre héros /SPOIL.  

    Notre équipe de soldats nord coréens forme un quatuor si touchant… j’ai réellement adoré ces personnages. Entre PYO CHI SU (YANG GYEONG WON) qui fait toujours la forte de tête et tente de se montrer dur mais a en fait un cœur d’artichaut, KIM JU MEOK (YU SU BIN) notre fan de dramas coréens, notre mignon GEUM EUN DONG (TANG JUN SANG) que tout le monde couve et notre imperturbable future idole PARK GWANG BEOM (LEE SIN YEONG) ahahh… vraiment une équipe de choc, d’énorme fou rire, beaucoup d’émotions…

     

    CRASH LANDING ON YOU (drama coréen)

     

    FIN et CONCLUSION

     

    Je suis contente de cette fin que je trouve aboutie (certains fans réclament une saison 2 mais je suis plutôt contre). Je suis tellement ravie SPOIL qu’ils aient trouvé un moyen de se revoir tous les ans en SUISSE, le lieu de leur rencontre initiale, et je trouve leur attente si belle /SOIL.

    J’ai vraiment été addicte à ce drama malgré le fait indéniable qu’il a parfois quelques petites longueurs (il nous développe par exemple pas mal d’intrigues secondaires avec les femmes du village alors qu’il aurait pu profiter de ce temps pour la romance secondaire par exemple) et je ne peux que vous conseiller CRASH LANDING ON YOU.

     

    PS : à noter que j’ai adoré mais vraiment adoré le caméo de KIM SO HYUN avec son personnage dans le film SECRETLY GRETLY qui m’a autant étonnée que fait rire.

    PS 2 : ne rater pas les petites scènes coupées à la fin des épisodes… Ça me rappelait tant You Who Cames fromt the stars hihi

     

    Xoxo, Sam

     


    7 commentaires
  •  

    ITAEWON CLASS (drama coréen)

     

    Corée du Sud 2020

    16 ÉPISODES (60 minutes) JTBC

    Kim Seong Yun (réalisateur) Drame

     

     

    PARK SEO JUN (PARK SAE ROY)

    KIM DA MI (JO YI SEO)

    YOO JAE MYUNG (JANG DAE HEE)

    KIM DONG HEE (JANG GEUN SU)

    KWON NA RA (OH SU AH)

    AHN BO HYUN (JANG GEUN WON)

     

    Lee Ju Yeong : Ma Hyeon Yi

    Ryu Gyeong Su : Choi Seung Kwon

    Chris Lyon : Kim Tony

    Kim Hye Eun : Kang Min Jeong

    Lee David : Lee Ho Jin

    Son Hyeon Ju : Le père de Park Sae Roy

    Yun Gyeong Ho : Oh Byung Heon

     

     

     19/20

     

    Au moment où j’écris cet avis (comme à chaque fois) je viens tout juste de terminer ITAEWON CLASS. Ce drama a eu un tel succès que je n’ai jamais autant eu l’impression de faire partie d’une communauté de fan pendant son visionnage. Tout le monde en parlait, tout le monde le regardait et c’était génial. ITAEWON CLASS c’était un drama que j’attendais uniquement pour la présence de notre si cher PARK SEO JUN qui, semble-t-il pour une fois n’allait pas avoir un rôle dans une comédie romantique comme il a souvent l’habitude (souvenez vous KILL ME HEAL ME, SHE WAS PRETTYFIGHT FOR MU WAY ou encore WWWSK ?). Il va effectivement ici nous livrer un personnage ultra touchant et bien plus profond, je crois.

    Bref, c’est parti pour mon avis sur ITAEWON CLASS ; accrochez vous ça va être long !

     

    ITAEWON CLASS (drama coréen)

     

    L'HISTOIRE

     

    Le drama raconte l’histoire d’un jeune homme qui sort de prison après une agression et qui décide d’ouvrir un bar afin de se venger...

    Le scénario est juste si chouette. Il alterne de manière efficace scènes calmes où l’on passe de bons moments avec les personnages en prenant le temps d’apprendre à les découvrir, scènes à suspens où tu es en haleine et scènes hyper dramatiques qui te font pleurer ou te mettent en colère. Vraiment tu passes par énormément d’émotions.

    A NOTER Que deux scènes (entre autres) m’ont profondément marqué dans le drama :

    La première se déroule à l’épisode 7, lorsque SPOIL YI SEO découvre au combien le héros a souffert et qu’elle pleure d’empathie sur sa cuisse… j’ai trouvé ce moment très beau et très pur… et il apportait une réelle sensibilité à cette héroïne si insensible d’habitude /SPOIL.

    La deuxième scène qui m’a le plus touchée se situe à l’épisode 10. Entre le grand méchant de l’histoire et son fils. Pour être honnête je l’ai revue trois fois de suite (au moins) tant je l’ai trouvé incroyable aussi bien du point de vu jeu d’acteur que émotions. SPOIL Le père de JANG GEUN WON a toujours été si cruel et violet avec lui que lorsqu’il s’approche de son fils adulte (grand fort et beau), il est terrorisé. Et quand il voit la terreur dans les yeux de son fils à ce moment où il veut juste être gentil, on sent qu’il est d’autant plus blessé et s’excuse même de ne jamais avoir fait preuve d’affection avec lui. Le câlin, la main qui caresse la joue au lieu de frapper… une scène incroyable et des acteurs qui sont d’une justesse folle. Vraiment les expressions de visage à ce moment là sont juste inoubliables ? Dommage que juste après il le trahisse de la pire des manières… Quand on pense qu’à l’époque il avait voulu se dénoncer et que son père l’en avais empêché et avait fait la scène du poulet…/SPOIL

     

     

    Le drama traite de tant de sujets tabous dans nos sociétés : le racisme, les personnes transgenres, les couples avec de grandes différences d’âge... et franchement cela fait du bien.

     La réalisation, la scénographie et la photographie sont d'une qualité visuelle incroyable. Les détails sont si travaillés que, par exemple, dans le décor derrière le bureau de notre grand méchant il y a un cercle jaune, à une certaine scène dans le drama, où justement il se sent tout puissant, la caméra est positionnée pour que ce cercle devienne comme une auréole, asseyant encore d’avantage son impression d’être un dieu…

     

    ITAEWON CLASS (drama coréen)

     

    Les personnages

     

    PARK SAE ROYI (interprété par PARK SEO JUN). Mon dieu que j’ai aimé ce personnage. Nous sommes devant une personne qui a décidé de ne jamais s’assoir sur ses principes, quitte à en payer lourdement le prix. Il croit en la justice, ne porte jamais de jugement, se montre tolérant et (trop) compréhensif. C’est un personnage que j’ai admiré de tout mon cœur et qui va se montrer d’un soutien et d’une gentillesse incomparable pour tous les personnages qui gravitent autour de lui. Parfois il fait des choix égoïstes, lorsqu’il a besoin des autres ou pour protéger ses principes, mais personne ne parvient à lui en vouloir tant il fait ça de manière honnête et parfois désespéré. Ce jeune homme en quête de vengeance va, pour atteindre son but, se battre comme peu de personne sont capables et faire preuve d’une détermination qui force l’admiration et attise l’envie.

     

    Pour lui donner la réplique, nous avons deux femmes hors du commun qui m’ont chacune beaucoup plu pour leur forces de caractère…

     

    JO YI SEO (KIM DA MI) est un personnage très atypique que je dois avouer avoir trouvé réellement fascinante tout au long du drama. Elle a tout d’une sociopathe et semble ne pas vraiment faire la différence entre ce que notre société juge bien ou mal, ce qui la mène parfois à avoir des comportements plus qu’étonnants. On dirait parfois qu’elle n’a aucune limite : elle ne respecte pas les sentiments des autres et n’a pas peur de blesser, ne fait aucun cas de la hiérarchie, et rend les coups au triple. Je dois avouer que parfois, son manque d’empathie m’a fait péter des câbles parce qu’elle peut se montrer réellement très cruelle, mais d’autres fois, sa témérité et sa force font du bien. C’est clairement un personnage féminin hyper badass que j’ai réellement adoré suivre tout au long du drama. En plus, je trouve que, sans perdre sa personnalité pour autant, elle d’adoucie tout de même un peu au côté du héros.

     

    OH SU AH (KWON NA RA) est un personnage que j’ai également beaucoup aimé. C’est une jeune femme tout en nuances qui décide de faire pas mal de choix par égoïsme mais qui, pour autant, n’est pas un personnage que l’on pourrait considérer comme « méchant » au sens stricte du terme (je ne sais pas si je suis claire). C’est juste quelqu’un d’humain qui tente de s’en sortir dans la vie et qui fait des choix parfois par défaut parce qu’elle s’y sent obligée. C’est un personnage qui m’a beaucoup touchée, notamment dans son combat entre l’amour/amitié et sa carrière professionnelle. Comme elle est la rivale en affaires de notre héros, elle doit parfois faire des choix qui lui, le mettent en difficultés.

    En tout cas, j’étais si fière d’elle SPOIL à la fin lorsqu’elle décide de révéler toutes les magouilles de l’entreprise. Au final, alors qu’elle se sera tant battue pour JANGGA, elle sera celle qui aura fait tomber le patron pour lequel elle avait tant sacrifié. INCROYABLE retournement de situation, je suis ravie. /SPOIL

     

    Le président JANG DAE HEE (YOO JAE MYUNG)… mais QUEL MÉCHANT !!! Vraiment un de mes préférés tant je l’ai détesté. J’en pouvais tellement plus de le voir à l’écran que je me suis défoulée en gribouillant sur une photo de lui (si tu me suis sur insta tu as sans doute vu cette storie ahahha). C’est un monstre. Pour moi, cet homme qui est parti de rien n’a pas construit son succès sur des bases saines. Aveuglé par son ambition et son avidité il a, comme il le dit si bien lui-même d’ailleurs, menti, trahi, détruit et volé. De plus, de par son influence néfaste va détruire la vie de bien des personnes, dont son fils ainé. Je lui en voulais beaucoup de sa cruauté à son encontre, car à mon avis, le personnage de Geun Won aurait pu être bien différent.

     

    On en vient du coup, à mon crush de ce drama, l’acteur AHN BO HYUN, l’interprète de JANG GEUN WON.

    Franchement, s’il vous plait, qu’on m’entende il lui faut un first lead en 2021 parce qu’il a un talent INCROYABLE, mais genre vraiment vraiment. Je l’avais déjà remarqué dans HIYA, mais alors là. Je suis amoureuse.

    JANG GEUN WON a beau être une ordure, un lâche et beaucoup d’autres adjectifs très négatifs… derrière ce comportement se cache clairement un petit garçon traumatisé par un père violent, caractériel et manipulateur. Il n’y a qu’à voir la manière dont il réagit à présent lorsqu’on lui sert du poulet dans son assiette (SPOIL mon dieu cette scène si effrayante de l’épisode 2 où son père le force à tuer ce pauvre poulet /SPOIL) ou encore la peur dans ses yeux lorsque son père le réclame ou fait mine de l’approcher. Vraiment c’est un personnage qu’on déteste et qu’on a en même temps quelque part envie de protéger. Je suis persuadée que dans un autre contexte familial il aurait été totalement différent (par exemple en amour il se sera montré constant durant tout le drama, à aimer la même personne). Il est parfois si stupide… arrogant et maladroit… Bref, un personnage vraiment intéressant.

     

    JANG GEUN SU (KIM DONG HEE), le fils illégitime de notre grand méchant, est un jeune garçon qui a manqué d’amour et d’attention durant toute son enfance et qui, en notre héros va découvrir le premier adulte qu’il va juger digne de confiance. C’est pour cette raison qu’il va commencer à travailler à DAN BAM. Je vous avoue que je suis assez triste SPOIL qu’au cours du drama il fasse autant de mauvais choix. Notre héros pardonne en disant que c’est parce qu’il est jeune mais… bon après il faut dire que, étant donné son contexte familiale, il ne partait pas sur les meilleures bases… /SPOIL

     

    J’ai énormément aimé le personnage de CHOI SEUNG KWON (RYU GEYONG SU). Au début, il ne paye pas de mine, tu te demandes un peu comment il est arrivé à DAN BAM… et puis tu découvres que sous son calme apparent se cache de la dynamite. La première scène dans le drama où il montre sa vraie nature pour défendre SAE ROY est juste mythique… C’est un personnage qui s’était résolu à ne plus croire en rien et qui retrouve de l’espoir dans les mots de notre héros. J’ai beaucoup aimé le voir se donner une seconde chance et quitter le milieu des gangsters pour se ranger.

     

    Et puis… incroyable nous avons un personnage transsexuel et je trouve ça juste GÉNIAL. Déjà que, nous occidentaux, on est parfois encore frileux là-dessus alors dans un drama coréen… Franchement c’était osé et c’est vraiment chouette. Récemment déjà je vous disais que dans PRISON PLAYBOOK on avait un personnage homosexuel et que je m’étais dit « ah, tout doucement ça avance », mais alors là j’étais ravie. Ce sont à mes yeux des personnes beaucoup trop effacées dans notre société et j’étais contente qu’ITAEWON CLASS décide d’en parler. Bref, SPOIL MA HYEON YI (LEE JU YEONG) c’est un personnage que j’ai vraiment adoré. HYEON YI est née garçon alors qu’elle s’était toujours senti fille et  a eu le courage de braver les préjugés pour être qui elle voulait et va même être « forcée » de l’annoncer au grand jour lors de l’émission de cuisine. /SPOIL C’est un personnage qui a beaucoup de force et qui se montre d’une grande gentillesse tout au long du drama, tout en prouvant son fort caractère en ne se laissant jamais faire.

     

    Ça va vous faire rire mais, bien que je sois totalement ravie qu’on nous ait proposé un personnage interprété par un acteur noir (déjà des blancs c’est compliqué pour en apercevoir, alors des noirs !!)… je me demande vraiment où ils vont chercher leurs acteurs « non asiatiques » parce qu’ils ne sont jamais très doués pour l’acting. Je me souviendrais toujours du blanc dans TAMRA THE ISLAND qui jouait siiii mal et là, y a plusieurs scènes où CHRYS LYON est clairement dans le sur jeu. Mais on va le pardonner parce que KIM TONY est quand même cool. Et il a l’avantage d’appuyer sur un point très très important : il est coréen. Son pauvre personnage va répéter je ne sais combien de fois dans le drama « honguk saramieo » parce que oui, même s’il a la peau noire, bah son papa est coréen DONC il est coréen. Je trouve que c’est un message fort et je suis persuadée que cela peut aider nos petits coréens à être plus tolérants.

     

    ITAEWON CLASS (drama coréen)

     

    FIN et CONCLUSION

     

     

    Bref sur un OST composé de chansons absolument incroyables (GAHO, BEWHY, KIM FEEL etc) ITAEWON CLASS s’est terminée sans fausse note.

    Ces derniers épisodes auront été riches en rebondissements, en action et en dénouements. Je suis contente qu’on nous ait rajouté 20 minutes au seizième épisode puisque ça a permis au scénariste de boucler l’histoire de manière complète et satisfaisante pour le spectateur qui ne reste pas sur sa faim. Chaque personne a son dernier mot et on en fait pas trop non plus.

    A la fin de l’épisode 15, SPOIL lorsque notre héros accepte de s’agenouiller pour sauver YI SEO j’ai trouvé cela si beau. Il aura durement tenu durant 10 ans sans céder pour finalement accepter après tout ce temps. Et curieusement, le spectateur alors qu’il voit son héros plier sait qu’il n’a pas perdu pour autant et que c’est plutôt notre méchant qui subit une nouvelle défaite. J’ai adoré le voir passer du rire à la peur et, juste retour des choses lorsqu’il s’agenouille à l’épisode suivant – même s’il m’a fait mal au cœur je suis faible – il méritait amplement /SPOIL.

     

    J’aime tant la moralité du drama qui nous fait comprendre que la vie n’est pas parfaite, qu’elle est parfois difficile, mais qu’elle vaut la peine d’être vécue et que l’essentiel c’est d’être en vie. On ne sait pas de quoi sera fait demain et on a tous les jours une chance de se créer au moins un bon souvenir. Ça m’a beaucoup touchée et je sais que je repenserai à ces mots lorsque je me poserai des questions existentielles sur le pourquoi ça vaut la peine de se battre et de continuer.

    Et puis, la dernière minute du drama, SPOIL où notre héros entend la voix de son père « alors il a quel gout ce verre ? » et où il sourit à la caméra, ce qui signifie sucré, comme sa vie, m’a fait sourire comme une nuche pendant tout le générique de fin. C’est un soulagement qu’il aie au final pu trouver le bonheur parce que c’était pas gagné !!/SPOIL

     

    PS : ne ratez pas la scène post générique du dernier épisode (SPOIL elle est vraiment trop chouuupinou /SPOIL)

     

    Xoxo, Sam

     

    ITAEWON CLASS (drama coréen)

     

     


    3 commentaires
  •  

    BETTER DAYS (film chinois)

    少年的你

     

    Chine 2019 2h15

    Drame - École - Psychologique - Romance

    12 ans et +

     

    Zhou Dong Yu (Chen Nian)

    Main RoleJackson Yi (Xiao Bei)

    Yin Fang (Zheng Yi)

     

     VOSTFR : UAA FANSUB 

     

     

    9/10

     

     

    C’est grâce à une vidéo de fan sur youtube que j’ai découvert ce film. Les images du couple qui y étaient montrées ont attirées mon attention et il ne m’en a pas fallu d’avantage pour foncer me renseigner et me lancer dans le visionnage de BETTER DAYS… Et… quelle découverte !!! Sans aucun doute un de mes films asiatiques favoris de tous les temps (et je n’exagère même pas !!)

     

    BETTER DAYS (film chinois)

     

    L'HISTOIRE

     

     

    Le film s’ouvre sur une scène émotionnellement très dure : le suicide d’une étudiante, et dès le départ, le spectateur comprend que cela va être difficile.  BETTER DAYS s’est donné la lourde de tâche de dénoncer le harcèlement scolaire dans toute sa douleur et de parler des jeunes en situation familiale difficile. Deux sujets très durs qui sont traités tout au long de l’histoire sans pincette et avec un réalisme poignant.

    Porté par des acteurs incroyables, le spectateur boit l’histoire et pleure avec les personnages tout au long des deux heures... Ils sont parvenus à trouver un équilibre parfait entre montrer la violence telle qu’elle est, et préserver tout de même le spectateur (ce qui m’a beaucoup plu puisque je ne suis pas capable d’encaisser ce genre de scène sans détourner le regard).

     

    Tout au long des deux heures, le film s’emploie à dénoncer le système scolaire chinois dans son ensemble. En effet celui-ci met une pression monumentale sur ses jeunes qui n’ont d’autre espoir pour trouver un emploi et réussir dans la vie, que d’entrer dans les meilleures universités du pays. On y découvre également tous les rites de passages de la scolarité d’un lycéen qui, pour des occidentaux comme nous, semblent tellement démesurés. Incroyable par exemple que les examens pour entrer dans les universités soient considérés comme un véritable événement national mobilisant la police… D’ailleurs si cela vous intéresse il y a de nombreux reportages sur le sujet (j’en avais vu un sur la Corée du sud notamment) que vous pouvez trouver sur youtube ou ailleurs sur le net.

     Bref, tout ça pour dire que cette pression exercée sur les élèves doit bien se relâcher sur quelque chose… ou sur quelqu’un. Et c’est ce qui conduit à des dérives graves comme le harcèlement scolaire où toute une classe va se liguer (activement ou passivement) sur un ou des camarades. Et vous vous en doutez, ce sera le cas de notre pauvre héroïne.

     

    J’ai aimé la romance passionnément… Il y a plusieurs scènes qui sont restés gravées dans ma mémoire pour leur beauté ou leur intensité. Je pense notamment à celle où SPOIL il lui tond les cheveux en pleurant et fait de même avec les siens, ou lorsqu’il la suit de loin dans la rue pour la protéger et ne veut pas marcher à ses coté pour ne pas qu’on les associe ou encore l’une des dernières scènes où il fait semblant de la violer (le baiser où il lui mord la lèvre au mon dieu......) /SPOIL… Franchement une romance puissante entre deux adolescents qui en trouvé en l’autre leur seul espoir.

     

    BETTER DAYS (film chinois)

     

    Les personnages

     

    L’histoire tourne autour de trois personnages attachants, touchants et réalistes.

    CHEN NIAN (Zhou Dong Yu) est un personnage très introverti qui s’est enfermé dans une sorte de mutisme et qui, par peur et par égoïsme, choisi de laisser une de ses camarades se laisser harceler, dans l’espoir de ne pas être à sa place. C’est un personnage imparfait qui nous touche par son humanité, son désespoir et sa lutte acharnée pour s’en sortir malgré sa situation familiale désastreuse et l’absence de sa mère endettée.

    XIAO BEI (Jackson Yi) est un garçons des rues qui ne crois plus en rien et ne donne aucun sens à sa vie. Sans famille, il a du apprendre à se débrouiller par lui-même et ses journées sont rythmées par des bagarres, des petits trafics en tout genre et une grande solitude et précarité. Lorsqu’il va rencontrer CHEN NIAN, il va tout à coup trouver un sens à son existence et va fonder tous ses espoirs en elle… quitte à se sacrifier au besoin pour sa réussite.

    Enfin, le troisième personnage dont je voulais vous parler c’est ce policier, ZHENG YI (Yin Fang), un jeune homme qui démarre dans la profession et qui croit en la justice. Ses idéaux vont vite être bouleversés lorsqu’il va découvrir avec horreurs qu’il ne parvient pas à protéger notre adolescente et c’est un personnage qui m’a beaucoup touchée pour tous ses efforts. La scène à la fin SPOIL où il lui ment pour la forcer à avouer son meurtre et la serre dans ses bras pour la calmer est juste INCROYABLE /SPOIL

     

    BETTER DAYS (film chinois)

     

    FIN et CONCLUSION

     

     

    Franchement, tout était si parfait dans BETTER DAYS… La réalisation est excellente et vient appuyer le dramatisme du film, les acteurs sont excessivement bons dans leurs rôles, l’histoire adaptée d’un roman (lui même inspiré d’une histoire vraie) est bouleversante… Bref ce film m’a fait pleuré, m’a fait sourire aussi parfois et m’a surtout beaucoup émue tout du long.

    Je ne peux que vous conseiller cet immense coup de cœur !

     

    Xoxo, Sam


    9 commentaires
  •  

    THE UNTAMED (drama chinois)

     

    陈情令

     

    CHINE 2019

    50 ÉPISODES (45 MINUTES) Tencent Video

    Mo Xiang Tong Chou (Auteur original)

    Chan Ka Lam et Cheng Wai Man (Réalisateurs)

    Mo Xiang Tong Chou (Scénariste) Lin Hai (compositeur)

     Action - Aventure - Comédie - Historique - Mystère

     

    XIAO ZHAN (WEI WU XIAN - WEI YING - YI LING PATRIARCHE)

    WANG YI BO (LAN WANG JI - LAN ZHAN)

    WANG ZHUO CHENG (JIANG CHENG) XUAN LU (JIANG YAN LI) BIN [M4M] (WEN NING) 

    ZHU ZAN JIN (JIN GUANG YAO) MENG ZI YI (WEN QING) LIU HAI KUAN (LAN XI CHEN - LAN HUAN) 

    WANG HAO XUAN (XUE YANG - XUE CHENG MEI) ZHENG FAN XING (LAN SI ZHUI - LAN YUAN - AH YUAN) 

     

     VOSTFR : VIKI ou YOUTUBE

     

     

     

     THE UNTAMED (drama chinois)

     

    10.05.2020 22h07. Je viens de terminer THE UNTAMED après l’avoir marathoner sur cette dernière semaine de confinement… Il y a pas mal de dramas que j’ai eu du mal à le quitter, mais je ne me souviens pas avoir versé ma larme juste parce que c'était le dernier épisode... The Untamed est l’exception.

     

    19/20

     

    Franchement, j’ai longuement hésité avant de me lancer dans THE UNTAMED à cause de son nombre d’épisode. 50 épisodes de 40-45 minutes me semblaient vraiment être un format insurmontable et j’avoue ne pas regarder beaucoup de dramas chinois uniquement pour leur durée. Étant habituée au format 16x60 minutes des coréens, j’apprécie qu’une histoire ne dure pas forcément plus longtemps pour pouvoir d’avantage varier. Mais dans le cadre de ma vidéo BL et comme les avis semblaient être excellents à son sujet, je me suis dis « regardons au moins quelques épisodes pour voir »… QUELLE « ERREUR !!! » Je ne savais pas que THE UNTAMED allait devenir ma nouvelle drogue… Parlons donc d’un drama qui s’est glissé parmi mes favoris alors que je ne l’avais même pas encore terminé…

     

    THE UNTAMED (drama chinois)

     

     

    L’HISTOIRE

     

     

    THE UNTAMED raconte l’histoire d’un monde où les hommes se sont répartis en plusieurs sectes de spirituels avec chacune leurs propres valeurs, leurs propres enseignements et leurs propres talents… Malheureusement une de ses sectes, plus puissante, décide de faire plier les autres grâce à un sombre complot…

    Dès les premiers épisodes, le drama nous plonge donc dans un monde fantastique plein de magie, d’épéistes talentueux, de monstres terrifiants, et « marionnettes fantômes » aux airs de zombis… Le drama nous propose une véritable épopée bourrée de rebondissements qui se déroulent sur plusieurs années (l’histoire est d’ailleurs si dense et il y a tant de personnages que parfois je me mélangeais dans les noms durant les enquêtes ahaha). 

    Dès le troisième ou quatrième épisode, THE UNTAMED nous fait remonter le temps 16 ans plus tôt et nous raconte l’histoire d’une rencontre qui va changer… le monde. Lorsque WU XIAN et WANG JI font connaissance, ils n’ont respectivement pas une très bonne première impression : le premier est vantard et indiscipliné tandis que le second est hermétique et stoïque. Pourtant, suite à certaines circonstances, les deux vont être entrainés dans une gigantesque chasse aux monstres et se retrouver piéger dans une guerre de clan sans pitié qui va causer chagrin et morts…

    J’ai eu une très bonne première impression du drama en accrochant des les premières minutes !! Il faut dire qu’en plus d’avoir un scénario captivant, le drama nous offre des décors d’un véritable enchantement, digne d’un véritable d’un véritable conte. Mon dieu que les palais sont somptueux, que les paysages sont grandioses, que les costumes sont richement ornementés. Vraiment un plaisir pour les yeux. Et puis, la réalisation est d’une très grande qualité et la photographie est magnifique. De plus, on nous offre des effets spéciaux qui n’ont pas à rougir tout au long du drama, si ce n’est lorsqu’il s’agit d’animer des montres (bonjour le loup géant, la statue de la déesse et la tortue démoniaque mdr) où la en revanche c’est assez catastrophique soyons honnêtes. Mais le spectateur est tellement pris dans l’histoire et les acteurs jouent si bien qu’on oublie volontiers et qu’on fait comme si on avait rien vu.

     

    J’ai trouvé que les scénaristes avaient réussi à nous captiver avec un réel suspens. Franchement il y a de nombreux moments dans le dramas où j’étais si tendue et stressée avec les personnages et je n’ai jamais été capable de prédire la fin…

    En plus du suspens, il a de de très belles scènes pleins d’émotions et des moments plus calmes qui nous laissent un peu souffler sans pour autant être ennuyants : tout est utile à l’intrigue ou au développement des personnages et du contexte. En plus de la fiction quasi policière qui rythme tout le drama, vous avez des touches d’humour qui viennent détendre le spectateur et le faire sourire (COUCOU Épisode 47 SPOIL LAN ZHAN qui tend sa manche pour que son amoureux se cache derrière à cause du chien /SPOIL mdrrrrrrrrrr) mais aussi du drame et des épisodes vraiment très très durs qui m’ont fait larmoyer devant mon écran.

     

    La bromance/romance qui unit nos deux héros est d’une beauté inconcevable. Franchement, il n’y avait pas besoin d’un baiser pour matérialisé l’alchimie, la complicité et la force de leur attachement (bon même si on aurait quand même vraiment apprécié ToT). Incroyable comme ils se regardent (spécialement WANG JI d’ailleurs, qui nous a lâché des phrases comme « Je veux le ramener et le cacher » - épisode 25), comme ils se comprennent en un regard et comme ils se complètent l’un l’autre. Je développe juste après leurs personnalités, mais soulignons tout de même ici ô combien le calme rassurant de WANG JI et la fougue chaleureuse de WU XIAN s’emboitent parfaitement… J’ai d’ailleurs énormément aimé que dans le dernier tiers du drama ce soit vraiment eux contre le reste du monde… Bref vous l’avez compris, c’est clairement MON couple de cette année 2020 (en tout cas pour le moment !).

     

    Impossible pour moi de trouver des défauts à ce drama… Il n’y a que quelques petits détails qui sont critiquables (et finalement subjectifs) comme parfois la longueur de certains combats ou la satanée censure chinoise qui a interdit à notre couple le moindre baiser.

     

    THE UNTAMED (drama chinois)

     

     

    LES PERSONNAGES

     

     

    Il y a énooormément de personnages, mais je vais vous parler uniquement de mes préférés :)

     

    Évidemment, je devais commencer par vous présenter mon petit bébé, le fougueux WEI WU XIAN (XIAO ZHAN) (WEI YING pour les intimes). WU XIAN est un personnage qui va passer par énormément d’épreuves tout au long du drama et devra faire face à beaucoup d’entre elles avec solitude et chagrin. Lorsqu’on le découvre au début du drama, c’est un jeune homme insouciant, optimiste, téméraire et rebelle qui ne supporte pas qu’on lui impose des règles et fait tout à sa manière. Alors qu’il est pourtant intelligent et perspicace il préfère boire et s’amuser au lieu d’étudier et semble ne rien prendre au sérieux… Ce qui m’amusait beaucoup c’est qu’il se montrait responsable et mature UNIQUEMENT lorsqu’il le fallait et pas une seule seconde de plus, au grand damne de son entourage.  C’est un personnage qui a beaucoup de cœur et de courage et qui ne supporte pas l’injustice et, ce qui est triste c’est que ses excès de bravoure vont être à l’origine de beaucoup de catastrophes et vont lui causer beaucoup de chagrin à lui et sa famille. Le pire dans tout ça c’est que dès la première minute du premier épisode, on le voit se suicider, et, au fur et à mesure, on découvre pourquoi il a été amené à prendre cette décision si désespérée. Vraiment, il m’a tout simplement brisé le cœur et je salue l’excellent jeu de XIA ZHAN qui a réussi à nous modeler un personnage attachant et humain.

     

    LAN WANG JI (WANG YI BO) (LAN ZHAN pour les intimes) est un personnage beaucoup moins démonstratif qui peut même sembler très froid et aseptisé lorsqu’on fait sa rencontre. Il ne sourit jamais, se tient toujours bien droit et semble empêtré dans tout un tas de principes ennuyeux. C’est un jeune homme discipliné, calme, réfléchis et intelligent qui se montre également doué au combat et bon « magicien ». Bref, il est parfait en tout point et c’est au contact de WU XIAN qu’il va être emmené à changer un peu son regard sur le monde et sur la différence bien/mal. Et puis, dès qu’on le connait un peu mieux on découvre qu’il peut se montrer très doux, chaleureux même, et que sa présence silencieuse et charismatique est en fait rassurante et apaisante.

    Son attachement à WEI YING est si profond et si beau… La plupart du temps il ne dit rien, se contente de regarder et de soutenir en silence et j’ai vraiment trouvé son amour protecteur et inconditionnel absolument bouleversant… Lorsqu’on apprend à l’épisode 43 SPOIL qu’il n’a en fait pas pu aller chercher son corps avant 3 ans parce qu’il avait été puni par son clan pour l’avoir aidé et avoir tenté de protéger sa caverne… j’étais si peinée !/SPOIL d’autant qu’on découvre aussi son histoire si touchante avec sa mère SPOIL qui est décédée mais qu’il va attendre chaque mois au même endroit comme lorsqu’il était enfant…/SPOIL

    A noter que lorsqu’il est saoul (après juste un verre d’alcool ahahah) il est vraiment trop trop drôle et hyper mignon (et il avoue aimer les lapins mdrrr - episode 36).

     

    JIANG CHENG (WANG ZHUO CHENG) est un personnage que j’ai aussi beaucoup aimé. Dès les premier épisodes ont comprend qu’il a du sans arrêt nettoyer derrière son frère adoptif qui ne cesse de créer des problèmes par son comportement immature et impulsif. Pourtant il reste patient et même s’ils se chamaillent en permanence, tu sens un réel attachant entre les deux, comme s’ils étaient vraiment unis par le sang.  Et… il me faisait aussi mal au cœur parce qu’il était tout le temps dans l’ombre de WEI YING qui se montre meilleur que lui en tout et ne cesse de se vanter de ses talents à qui veut bien l’entendre. Compétitif et ambitieux, JIANG CHENG tente par tous les moyens de se perfectionner pour devenir toujours meilleur, alors, lorsqu’il va découvrir SPOIL que son frère s’est sacrifié pour lui donner son essence d’or, c’est la goutte de trop. Le si parfait WEI YING le bat une fois de plus et cette fois par sa gentillesse et son amour /SPOIL « Est-ce que je méritais d’être éclipsé par ton rayonnement au point de ne pas pouvoir ouvrir les yeux ? » Épisode 48

     

    Mon dieu que le personnage de JIANG YAN LI (XUAN LU) doux. C’est vraiment une personne d’une grande bonté qui s’occupe de sa famille avec beaucoup de bienveillance et vient tempérer les caractères tempétueux de ses deux jeunes frères. Elle est d’un grand réconfort pour chacun, spécialement son XiaXia dont elle est très proche et qu’elle a pris sous son aile depuis son adoption. J’ai adoré la scène où SPOIL elle tient tête en soutenant son frère que tout le monde rabaisse en permanence /SPOIL et j’ai SPOIL un chagrin immense lorsqu’elle est morte pendant la bataille… En se sacrifiant pour son frère chéri /SPOIL

     

    THE UNTAMED (drama chinois)

    Le grand frère de WANG JI, LAN XI CHEN (LIU HAI KUAN) est un personnage que j’ai également énormément aimé. C’est quelqu’un de droit, de juste, de compréhensif et qui ne se laisse jamais influencer par les autres. Lorsqu’il croit en quelqu’un, il tente de l’aider du mieux qu’il peut et sa bienveillance m’a beaucoup touchée. J’ai vraiment aimé sa manière de traiter chaque personne comme son égal sans chercher à le rabaisser par rapport à son rang social. C’est vraiment un personnage chaleureux et attachant qui va supporter nos deux héros jusqu’au bout en choisissant de faire confiance en leur choix et jugement.

     

    WHEN NING (BIN)… Mon dieu que ce personnage m’a touché par sa si grande gentillesse. C’est un personne naïve et douce qui fait facilement confiance et n’agit que sous l’influence de bonnes intentions. Je dois avouer que SPOIL la scène où il se fait « mettre à mort » par les gardes est celle qui m’a le plus bouleversée… Je ne pourrais jamais concevoir qu’on puisse faire de mal à quelqu’un qui ne peut se défendre, et encore moins juste parce qu’il fait parti de telle ou telle famille… Lorsqu’il revient en tant que « général fantôme » j’étais à la fois contente qu’il ait une deuxième chance, mais également très triste car quelle vie peut-il mener à présent ? /SPOIL Heureusement SPOIL dans le dernier épisode, il décide de partir à son tour explorer le monde et se construire sa propre vie /SPOIL

     

    JIN GUANG YAO (ZHU ZAN JIN) est un personnage très intéressant… Franchement, lorsque tu fais sa connaissance, tu ne peux que le prendre en sympathie et en pitié parce que les autres ne cessent de le moquer ou de le rabaisser à cause de ses origines… c’est un personnage qui je pense, aurait pu SPOIL être un vrai gentil mais qui, n’ayant reçu quasiment que de la haine et du mépris va finalement décider de se venger et de prouver aux autres et à lui-même qu’il est capable de grandes choses. Et malheureusement pour accéder à son ambition il va faire des choix absolument démoniaques et manipuler la vérité et les autres…/SPOIL

     

    La sœur de WEN NING, WEN QING (Meng Zi Yi) est également un personnage que j’ai adoré. Elle fait partie de la secte WEN bien malgré elle et notre grand méchant la force à le servir en la menaçant avec la vie de son petit frère chéri. Au début elle n’a absolument pas l’intention de s’impliquer avec nos héros mais SPOIL va finalement sauver JIANG CHENG et devenir par la suite une des grandes amis de notre héros, mais aussi l’une des personnes qui malheureusement vont lui causer le plus de problème et le forcer à se retirer dans le taitre funeraire. /SPOIL

     

    XUE YANG (WANG HAO XUAN) est un personnage réellement démoniaque qui semble prendre un réel plaisir à faire souffrir les autres. Et d’ailleurs pour le coup je crois bien que c’est le seul méchant de l’histoire qui n’a vraiment aucune, mais alors aucune circonstances atténuantes (en tout cas de mémoire). Il est méchant parce qu’il est méchant et je dois avouer que SPOIL le voir se faire punir par notre héros m’a quelque part vraiment soulagée ! Enfin une justice ! /SPOIL

     

    Le duo des deux mystérieux épéistes m’a également beaucoup plu. On ne les voit pas beaucoup dans le drama, mais ce sont deux personnages qui se battent quotidiennement pour le bien et leur duo avait quelque chose d’à la fois charismatique et énigmatique. Pour moi ils sont comme notre couple principal… Deux autres amants qui courent les routes et enquêtes sur les méchants et les monstres.

     

    Mention pour le vicieux XUE YANG qui m’a étonnement quelque peu émue dans SPOIL son attachement malsain et étranger à YING… la scène où il se rend compte qu’il est vraiment mort m’avait limite fait pensé que peut-être il avait développé des sentiments pour lui… ?/SPOIL, pour le petit JIN LING SPOIL le neveu de notre héros qui, mine de rien lui ressemble beaucoup pour sa fougue, son courage et son caractère indomptable /SPOIL ainsi que pour notre « paon fleuri » qui m’a pas mal agacée pendant le drama pour sa grande timidité qui va entrainer tout un tas de quiproquos, mais que j’ai eu SPOIL de la peine à voir mourir /SPOIL.

     

    THE UNTAMED (drama chinois)

     

     

    FIN ET CONCLUSIONS

     

     

    Les 10 derniers épisodes ont été plus que riches en émotions et en révélations. Franchement, jusqu’au bout du bout le drama garde le suspens sur son dénouement et nous fait révélation sur révélations pour qu’on puisse enfin comprendre tout ce gigantesque complot.

    Clairement, l’épisode 46 est l’un de mes préférés avec SPOIL la révélation de pourquoi WEI YING ne pouvait plu se servir de son épée et à du se tourner vers la sorcellerie… Non seulement cette révélation ouvre les yeux à son frère qui va alors réaliser qu’il a mal jugé et fait preuve de cruauté, mais aussi vis-à-vis de LAN ZHAN qui se montrait déjà extrêmement protecteur et qui là… va se rendre compte ô combien son chéri a du souffrir, seul dans cet horrible secret. Vraiment je me suis repassé la scène de la révélation plusieurs fois tellement je l’ai trouvé intense et émotionnelle ahahah Et puis quand WEI YING il s’effondre dans les bras de LAN ZHAN j’étais là « mon béhbééé noon » /SPOIL

    Je suis si soulagée qu’on découvre SPOIL que le petit AH YUAN n’est pas mort mais qu’il a en fait bien grandi, protégé par Lan Zhan et qu’il est devenu aussi doué et gentil. Il m’a laissé une très forte impression dès sa première apparition. /SPOIL

     

    Sur un OST incroyables, le drama s’est finalement terminé avec son 50eme épisode et une fin SPOIL ouverte mais pleine d’espoir. Même si j’aurai voulu qu’ils parcourent le monde ensemble, il est bien plus logique pour notre seigneur de la lumière de devenir le chef de sa secte et je ne voyais pas notre indompté rester sagement à la cavité des nuages. Donc cette fin est logique, réaliste et correspond à nos deux héros. Heureusement pour ne pas qu’on soit trop triste, on sait qu’ils devront se revoir au moins pour que LAN ZHAN lui donne le nom de la chanson qu’il a composé pour lui, et puis, dans les dix dernières secondes WEI YING se retourne parce que son amoureux a prononcé son nom et fait un immense sourire à la caméra… est-ce que LAN ZHAN serait revenu sur ses pas ? /SPOIL Bref vraiment, jusqu’au bout THE UNTAMED ne m’aura pas déçue, allant au bout des choses et développant tous les petits secrets de l’intrigue pour apaiser notre soif de compréhension (le seul bé mol concerne le personnage de SPOIL NIE HUAI qui au final n’explique pas vraiment tout son procédé et le pourquoi du comment /SPOIL).

     

    « Avoir une âme sœur dans cette vie est suffisant.

    Lan Zhan…对不起 (Duìbùqǐ) et… 谢谢你 (Xièxiè nǐ)»

    (WU XIAN Episode 43)

     

    PS : J’ai voulu me mettre l’OST du drama pour écrire ma critique et… rien que de l’entendre il me met les larmes aux yeux de nostalgie… THE UNTAMED est vraiment quelque chose… incroyable qu’il m’ait touchée à ce point :’)

     

    Xoxo, Sam

     

    MON FAN MV 

     

     

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique