•  

     

     

    BILAN 2015 -

    Partie 1 : Le Debrief

     

     

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     Healer

     

     

    Commençons par parler des dramas regardés (et terminés ou abandonnés) cette année (partie 1),

    et finir par une sorte de remise des prix  (partie 2) :)

     

     

     

    2015 est pour moi une grande année dramatique puisque le blog a un an et surtout, je vais faire mon tout premier bilan annuel par rapport à mes visionnages. Effectivement j’ai vu que certains grands blogs de critiques consacraient ainsi aux dramas vus l’année passée une sorte de grande rétrospectives et attribuaient même des « awards » aux séries les ayant le plus marquées. Je vais donc m’inspirer de leur exemple et en faire de même cette année (mais à ma manière), et j’espère encore bien d’autres…

     

    2015 a été une année très fructueuse en visionnage puisque je n’ai presque pas regardé de séries américaines en parallèle et que depuis juillet je suis en standby. En effet en attendant de reprendre mes études début septembre 2016 je me contente de me faire des sous en travaillant en tant que vendeuse dans différents magasins, et mon temps libre est donc principalement consacré aux dramas et au blog (étant donné que pour une fois, je n’ai pas de devoirs ni d’examens). Je vais donc dans cet article vous parler de tous mes visionnages (toutes années confondues puisque je n’ai pas regardé que des dramas sortis cette année) et conclurais avec une sorte de remise de prix pour mes coups de cœur de l’année (dans un autre article – celui-ci sera déjà beaucoup trop long).

     

     

    A noter que j’ai décidé de différencier les dramas sortis en 2015 des autres sorties les années précédentes (les dramas sortis en 2015 sont en jaune et ont le petit bandeau "drama 2015" sur leurs photos) afin de rester cohérente.

     

     

     

     

    En janvier 2015,

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     

    Pour bien démarrer l’année j’ai débuté avec l’excellent Pinocchio (2015 - la fiche du drama), porté par deux acteurs fabuleux : Park Shin Hye et Lee Jong Suk. Le thème du journaliste, que j’ai assez peu eu l’occasion de côtoyer au fils de mes visionnages fonctionnent ici très bien et, bercé par une intrigue des plus palpitante, on suit nos deux héros avec beaucoup d’implication. Je tire d’ailleurs mon chapeau à un scénario qui tient la route jusqu’au bout, à des personnages haut en couleur et attachants ainsi qu’à un suspens et une romance des plus jolies. On pleure, on rit, et on est réellement transporté par une histoire qui aura le grand mérite de m’offrir une des fins les plus complètes qu’il m’ait été donné de voir. Moi l’éternelle insatisfaite en matière de finaux, celle-ci m’a repu et m’a laissé un gout de « bien fait ».

     

     

     

    En février 2015,

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     

    Après un Pinocchio proche de la perfection, j’ai enchainé avec Healer (2015 - la fiche du drama), mon deuxième grand coup de cœur de l’année avec en tête d’affiche mon cher Ji Chang Wook et la merveilleuse Park Min Young. Lorsqu’on a affaire à de tel casting, on ne peut qu’espérer le meilleur et la romance que l’on m’a alors offerte est sans doute l’une des plus belles que je n’ai jamais vue. Mon cœur battait au rythme de nos amoureux. Des personnages blessés par la vie, traumatisés je dirais même, qui, à eux deux parviennent à se reconstruire mutuellement, l’un protégeant l’autre, immanquablement. Le fait qu’Healer doive rester anonyme donne lieu à des scènes romantiques à couper le souffle (comme le baiser sur le toit ou lorsqu’il la sauve à plusieurs reprises) qui m’ont réellement rendue admirative.

    Et l’originalité de ce drama pour moi porte notamment (et je voulais le souligner) sur les nouvelles technologies utilisées par notre héros, parce qu’elles m’ont vraiment bluffée, et j’ai adoré ! Malheureusement, comme c’était trop beau, ce drama n’a pas fonctionné… jusqu’au bout. JAMAIS je n’ai vu un drama aussi bien fait avec une fin aussi bâclée. Des questions sans réponse, des personnages oubliés ; autant de choses que je ne peux pas pardonner, même à Healer.

    Lee Jun Kai (2013 - la fiche du drama), a été le troisième drama regardé en ce début d’année. Son petit format est malheureusement un handicap pour une histoire ayant vocation à être largement développée parce que tout simplement… ils avaient de l’or entre les doigts. Une romance déchirante avec à la clef un petit bout de chou, seul lien visible d’un amour meurtri et trahi. Un mini drama qui m’a énormément marqué pour sa dureté et la force des sentiments des personnages. Porté à bout de bras par un Peter Ho charismatique, violent et fascinant et une belle et douce Janine Chang qui souffre en silence, ce mini chef d’œuvre mériterait tellement un développement (si quelqu’un m’entend.. ?!).

    Et puis, mi février je me suis dis qu’il serait intéressant de rattraper mon retard en regardant un drama très populaire parmi les dramavores, à savoir le fameux To The Beautiful You (2012 - la fiche du drama) avec Minho (qui m’a par contre laissée totalement de marbre) et Sulli du groupe musical F(x). Ce qui m’a beaucoup plu dans cette version, c’est que l’histoire est bien plus développée que dans Hanazakari No Kimitachi E, ce qui nous offre une romance encore d’avantage étoffée qui sonne pour moi comme une réussite. Un drama qui a donc pour moi très bien fonctionné avec un coup de cœur pour le second rôle masculin interprété par Lee Hyeon Woo (que j’ai bien plus aimé que le premier rôle). Quant à la fin, une fois de plus je suis plutôt déçue, j’avais de plus grandes espérances pour le drama et surtout j’estime que certains personnages n’ont pas eu droit à leur fin, ce qui me fait pincer les lèvres.

    Et pour finir février en beauté, j’ai regardé le drama Who Are You (2013 - la fiche du drama), qui a dans son synopsis de base une ressemblance flagrante avec Master’s Sun mais qui n’a en fait rien à voir hormis que l’héroïne puisse voir les fantômes. Si je n’ai eu de coup de cœur pour aucun des acteurs (ni pour leurs personnages), j’ai bien aimé le trio de tête : So E Hyun, Ok Taec Yeon et Kim Jae Wook. Un drama qui se regarde très facilement, sans longueur. Cependant, bien que son visionnage m’ait plu, il ne m’a pas particulièrement marqué (j’en garde même assez peu de souvenirs au final)…

     

     

    En mars 2015,

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     

    Mars a été ponctué par des visionnages américains pour moi (et notamment l’excellente série Les 100 hihi) ainsi que par des révisions assidues (fac oblige), du coup je n’ai à mon compteur que deux minis dramas qui m’ont tout deux assez déçus par leurs histoires banales ou mal scénarisées.

    Longing For Spring (2014 - la fiche du drama) était une petite romance sans grand intérêt (dont je ne garde d'ailleurs que d'infimes souvenirs), quand à U Turn (2008 - la fiche du drama), publicité de voiture, j’ai presque détesté (pourtant regardé pour la présence de mon merveilleux So Ji Sub).

     

     

    En avril 2015, 

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     

    J’ai commencé le mois d’avril avec une pépite : Atashinchi No Danshi (2009 - la fiche du drama) (que j’ai toujours du mal à écrire d’ailleurs). Un drama japonais, pour changer, à l’humour délirant et complètement décalé. Je dirais même qu’à moins de mettre de côté tous ses préjugés et de se laisser simplement porté par le drama, on n’accrocherait pas aussi bien à toute cette folie furieuse (parce que, disons le, rien n’est crédible dans cette histoire, de la famille recomposée invraisemblable, aux résolutions des problèmes de tout le monde par notre héroïne…). Et bien, j’ai totalement ADORE. Je trouvais ça frais, léger, sans prise de tête et pourtant en quelques sortes additif. Porté par une Horikita Maki lumineuse et bienveillante, ce drama est un véritable vent de douceur.

    Et mon second drama de ce mois d’avril pétillant fut Birth Of A Beauty (2015 - la fiche du drama), un drama coréen interprété par le mignon Ju Sang Wuk et la magnifique Han Ye Seul. Ponctué d’invraisemblances (comme notamment sa chirurgie plastique faite en 40 jours hein, je n’ai clairement pas pigée ou le test ADN fait sur des cheveux qui ne lui appartenaient même pas) ce drama n’a pas fait l’unanimité mais moi… j’ai vraiment beaucoup aimé cette romance inattendue mais très jolie. Bercée par l’histoire je me suis prise au jeu, faisant fi des incrédibilités pour simplement profiter de la romance. Regardé en 3 jours seulement (oui parfois je me fais des sprints dramatiques) il a laissé une trace importante dans mon visionnage 2015 pour ce couple si mignon qu’ils formaient tous les deux (avec des scènes à mourir de kawaiilleries – ça ne se dit pas j’en ai conscience). Une morale sur l’acceptation de soi même pour ce que l’on est, et tout ce que l’on est qui m’a beaucoup touchée.

     

     

    En mai & juin 2015,

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     

    En pleine période d’examens pour valider ma licence de Droit, ce n’était pas vraiment le moment de me laisser trop distraire, je me suis donc contenté de deux web dramas traduit par la Dubu Fansub (je regarde pratiquement toutes leurs releases alors bon) : Dream Knight et Exo Next Door. Rien de bien folichon, mais suffisant pour me divertir et c’est tout ce que je demandais.

    Dream Knight (2015 - la fiche du drama A VENIR) ne m’a pas vraiment marqué, mais quand je repense à ce mi ni drama je revois ces mignonnes petites poupées et cette fille entourée de beaux garçons là pour veiller sur elle. Je n’ai d’ailleurs pas écrit d’avis à chaud et il faudrait que je le revisionne pour être réellement au top critique. Un web drama mignonet mais sans plus malheureusement.

    Exo Next Door (2015 - la fiche du drama), web drama commercial pour le groupe musical EXO. J’ai trouvé qu’ils s’en sortaient plutôt bien et que même avec ce format court on arrivait à avoir une histoire, certes peu originale, assez bien faite. Si je n’ai absolument pas regardé pour par fanaddict j’ai été contente de les redécouvrir moi qui les avais totalement perdu de vu. 

    A noter d’ailleurs que j’ai regardé pas mal de web drama cette année comme vous allez pouvoir vous en rendre compte…

     

     

    En juillet 2015,

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     

    C’est le moment de vous annoncer l’un de mes très grands coups de cœur 2015, qui montera à coup sûr sur le podium de cette année : Fated To Love You (2014 - la fiche du drama). Drama boycotté à sa sortie en 2014, je me suis finalement rattrapée et ait découvert une pure merveille. Une romance et des personnages qui m’ont touchée à un point tel que ne suis toujours pas capable au jour d’aujourd’hui d’oublier ce que j’ai ressenti. L’histoire n’a rien de vraiment original : encore un mariage sans amour entre un gars riche et une héroïne pauvre, mais la manière dont tout est traité sort cette fois vraiment du lot. Porté par des acteurs d’exception (Jang Hyeok, Jang Nara et Choi Jin Hyeok), cette romance m’a transportée dans un autre monde, le leur. Je suis tombée en émerveillement total vers le personnage décalé de Lee Geon (j’ai toujours un faible pour ces personnalités hors normes qu’on nous offre parfois dans les dramas) et sa façon d’aimer m’a clairement fait rêver. C’est aussi un grand coup de cœur pour cet acteur à qui je discerner sans hésitation le prix de meilleur acteur de mon année 2015… concernant la première moitié, puisqu’en cette fin de décembre j’ai découvert un autre visage… qui mérite aussi ce titre (rendez-vous en décembre pour plus de détails :b).

     

     

    En aout 2015,

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     

    Ce mois-là j’ai beaucoup pris soin du blog sur lequel ont fleuris de nombreux articles, mais j’ai aussi en parallèle regardé sans conteste l’un des meilleurs dramas coréens de cette année : School 2015 : Who Are You ? (2015 - la fiche du drama). En effet ce drama m’a énormément marqué pour son suspens à couper le souffle et ses personnages attachants par leur personnalité, leur souffrance et leur force. C’est aussi le genre de série où l’on ne peut pas trouver de faux pas dans le scénario, ou tout est rodé et où on ne peut absolument pas prévoir la fin. Il est tellement parfait que je n’ai d’ailleurs trouvé aucune critique négative sur le net si ce n’est la déception de certaines personnes concernant le choix amoureux de notre héroïne ou le fait que non, vous n’aurez pas le droit à un vrai baiser (mais notre actrice principale est mineure), ce qui personnellement ne pas m’a pas du tout gênée (je commence à être habituée à la pudeur de nos chers coréens)…

    Un drama qui ne m’aura donc pas déçue du début à la fin, puisque même celle-ci a été soignée jusqu’à la dernière minute pour notre plus grand bonheur. Un sans faute et un drama à ne surtout pas manquer (vous pourrez vous rattraper en 2016 au besoin !).

     

     

    En septembre 2015,

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     

    J’ai eu l’occasion de revoir le drama japonais Innocent Love (2008 - la fiche du drama) que j’avais commencé il y a quelques années sans jamais le finir et que je me suis finalement avalé en un weekend. Une histoire dramatique bercée par une romance poignante et douloureuse. Interprétée par la très bonne Horikita Maki ce drama est plein de souffrance mais aussi d’humanité et me laisse un certain goût de tristesse (j’ai bien du mal à trouver un peu de bonheur dans ces épisodes rythmés par des thèmes difficiles comme la maladie, les violences sexuelles sur mineurs et les traumatismes si graves qu’ils entrainent un blocage de la mémoire de nos héros)…  Avec un OST sublime, on ne peut que pleurer devant tant de douleur. Un drama à ne regarder que si vous avez un moral d’acier.

    J’ai ensuite visionné le mini drama taïwanais Once More Heartbeat (2012 - la fiche du drama), regardé pour le casting principal regroupant Rainie Yang et Show Luo que je n’avais plus vu réunis depuis l’excellent drama Hi ! My Sweet Heart et que j’ai été tout simplement ravie de revoir à l’écran. Une histoire qui fonctionne bien avec une romance qui nous convainc dotée d’une pointe d’humour qui fait du bien. De jolis paysages, un voyage coloré et une histoire intéressante font de ce mini drama un tout que je conseille de regarder dès qu’on a une minute de libre.

    Et puis il y a eu le grand, le très grand Ouroboros (2015 - la fiche du drama), drama policier japonais regroupant une seconde fois Oguri Shun et Ikuta Toma dans un drama. Ikuta Toma s’est alors révélé être un acteur hors norme à travers un personnage torturé qui m’a totalement BLEUFFEE ! Humour, suspens, action et une toute petite pointe de romance, autant d’ingrédients qui forment généralement des dramas d’exception. On nous offre deux portraits de personnages intrigants, mystérieux et attachants, qui, entre les mains de nos deux prodiges japonais ne pouvaient que former une bromance hors du commun et fascinante. Avec une fin à mourir étouffée dans nos larmes, on nous offre finalement un drame poignant et difficile.

     

     

    En octobre 2015,

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     

    Le mois d’octobre n’a été ponctué pour moi que de visionnage dramatique décevants et par l’abandon de deux dramas vampiriques à dormir debout… En effet il y a eu d’abord le très peu crédible Night Strolling Scholar (2015 - la fiche du drama) (et on m’avait pourtant prévenue !) qui m’avait attiré par ses affiches magnifiques et prometteuses d’une romance délicate comme le veulent les dramas historiques. Je me suis malheureusement retrouvée devant des acteurs (Lee Jun Ki, Lee Yu Bi et Lee Soo Hyuk) peu crédibles et des situations douteuses qui ne m’ont pas convaincus une seule seconde. Un visionnage abandonné aux premiers épisodes et que je ne reprendrais… certainement jamais !

    Orange Marmalade (2015 - la fiche du drama) a été mon deuxième drama coréen d’octobre 2015, et aussi ma deuxième déception vampirique (comme quoi cette recette semble Has been). Des ellipses dans le temps incompréhensibles pour gagner du temps alors qu’ils vont nous repasser en boucle des souvenirs déjà vus, des scènes qui n’ont tout simplement… pas d’explications et semblent tomber du ciel pour meubler. Et, pour couronner le tout une histoire d’amour d’une incrédibilité bouleversante. Si vous voyez ce drama… fuyez pauvres de fous (ahah qui reconnait cette citation ?)!

    Et pour finir en beauté dans le mauvais gout, je me suis regardé To Be Continued (2015 - la fiche du drama) qui a eu le grand mérite de tellement m’ennuyer que, malgré son format court, je ne l’ai même regardé entièrement et aies sauté des épisodes pour aller directement voir la fin… tout aussi plate. Bref, un mois d’octobre pas vraiment réussi…

     

     

    En novembre 2015,

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     

    Parce que je voulais continuer un peu dans la lignée du mois précédent j’ai débuté avec Producers (2015 - la fiche du drama). L’un des dramas que j’attendais avec impatience cette année (à cause de notre casting époustouflant : Cha Tae Hyeon, Kim Soo Hyun, Kong Hyo Jin et IU) et qui m’a au moins autant déçue que j’en attendais de lui. Bizarrement, je ne pense pas qu’il soit un si mauvais drama que ça, le sujet de base, à savoir les dessous des grandes chaines de productions, était très intéressant et c’était traité de manière assez maligne (je pense notamment à la mise en abyme avec les producteurs eux-mêmes sujets d’une sorte d’émission de téléréalité). Le hic vous me direz ? L’histoire est plate. Mais quand je vous dis plate c’est VRAIMENT plate. J’avais l’impression qu’il n’y avait aucune vraie intrigue, aucun suspens et ce qui aurait du être divertissant ne l’était du coup plus du tout. Je m’ennuyais. Alors j’ai laissé tomber pour aller vers de plus beaux horizons… (ou pas vraiment…).

    J’ai enchainé avec The Taste of Love (2013 - la fiche du drama), une publicité thaïlandaise pour une boisson des plus médiocre et sans intérêt qui m’a laissé sans voix. Comment perdre 15 minutes de son temps mode d’emploi.

    Falling for challenges (2015 - la fiche du drama) (encore un projet pris chez la Dubu) a heureusement mis un peu de baume au cœur avec un web drama tout mignon tout beau qui m’a laissé une impression de chaleur et de douceur qui fait du bien. Cette histoire simple mais pétillante m’a vraiment fait plaisir à voir et je garde un souvenir très fort du personnage de Pierrot. Naïf, presque niais et moraliste, ce visionnage coloré m’a particulièrement plu.

    Et puis, j’ai eu envie de mettre une touche japonaise dans mes visionnages et j’ai commencé le drama Lost Days (2014 - la fiche du drama) avec Seto Koji qui s’annonçait plutôt prometteur et surtout loin de ce que je regarde d’habitude. Malheureusement… mes espérances ont été une fois de plus déçues avec une histoire faite de bric et de broc. Moi qui avais envie d’avoir peur pour une fois, avec ces gosses dans une cabane au fond des bois j’ai finalement eu droit à un étalage de tout ce que l’humanité avait de plus pourri. Cette histoire ne fait clairement pas un hymne à l’amitié et tous les personnages sont plus tordus les uns que les autres tant et si bien que j’avais l’impression de me retrouver devant une pathétique bande de méchants gamins. A boycotter d’urgence.

    Et parce qu’il fallait bien que cette série de déception prennent fin, j’ai commence, un peu par hasard, le visionnage du drama coréen She Was Pretty (2015 - la fiche du drama), durant lequel j’ai du… mourir de rire des dizaines de fois. Notre quatuor de tête m’a énormément plu tant et si bien qu’ils étaient pour moi tous des personnages principaux sans que j’ai une préférence pour certains en particuliers. L’amitié est vraiment mise en avant et ça m’a énormément plu parce que je reproche souvent au drama de ne pas assez mettre en avant ses liens forts. Notre couple principal était aussi mature que celui de deux enfants de 10 ans mais cela avait le mérite d’être encore plus sucré, doux et tendre. C’est aussi dans ce drama que j’ai réellement découvert l’actrice Hwang Jung Eum qui m’a totalement subjuguée et qui m’a poussé à regarder le très très bon Kill Me Heal Me (où l’on retrouve aussi Park Seo Jun)…

     

     

    En décembre 2015,

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     

    The Secret Love (2014 - la fiche du drama) est en fait un web drama compose de 5 histoires différentes (une histoire par épisode) interprétées chacune par un membre du groupe musical KARA. Si ces dernières ne sont pas des actrices hors pair, les 5 scénarios sont vraiment prenants et j’ai totalement A-D-O-R-E !! Rafraichissant, sans réelle prise de tête et souvent très colorés, ces 5 minis films m’ont vraiment plu pour le tout qu’ils forment mais aussi individuellement. Ils valent tous le détour et peuvent être regardé dans le désordre (ce que j’ai fait). On aborde des sujets douloureux (sauf l’épisode 5) avec douceur et espoir, ce qui nous donne une impression de chaleur et non de tristesse…

    J’ai enchainé ensuite avec deux webs dramas… Tout d’abord We broke Up (2015 - la fiche du drama) qui parle d’un couple qui vient de se séparer (et qui n’a aucune intention de se remettre ensemble). Je trouvais ça assez inédit dans son traitement et très rafraichissant une fois de plus. Un visionnage réussi sans être non plus LA perle de l’année. Puis Never Die  (2015 - la fiche du drama) qui ne m’a pas particulièrement inspirée, je dois l’avouer, bien que le scénario de base (une fille qui ne change jamais – elle ne vieillie pas) était plutôt inédit. D’ailleurs, alors que son visionnage est tout frais, j’en garde très peu de souvenirs !

    Club Friday The Serie 5 : The secret of a heart who doesn't exist (2015 - la fiche du drama) est un drama basé sur une émission de radio thaïlandaise où les auditeurs racontent leurs histoires. Le sujet principal de cette histoire est l’homosexualité (qui est trop peu évoquée dans les dramas à mon gout et globalement dans nos films/séries occidentaux). Notre personnage principal se découvre et apprend à aimer et à faire face à l’incompréhension (et la méchanceté) des siens. Bien qu’il n’ait pas eu l’issue espérée, ce lakorn m’a beaucoup plu.

    Et puis surtout ce mois de décembre a marqué la fin d’un long visionnage qui aura duré un an, celui du drama Thaïlandais Full House (2014 - la fiche du drama) qui aura bercé toute mon année 2015 (ça me fait d’ailleurs vraiment bizarre de l’avoir enfin terminé). Full House thaï est un drama apaisant, coloré et très beau à regarder (dans le sens où l’on pourrait faire arrêt sur image presque à chaque instant). Très soigné au niveau de sa prise de vue, on nous offre aussi un casting regroupant des acteurs tous plus beaux les uns que les autres (ça m’a vraiment impressionnée d’ailleurs). Sans être original, il apporte tout de même sa touche personnelle et modernise avec brio la version coréenne originale qui prend à sacré coup de frais. Le couple principal m’a totalement conquise (bien qu’au départ j’étais assez sceptique concernant le jeu de Mike) et je suis ravie de pouvoir annoncer que je vais très prochainement les revoir dans le drama thaïlandais Kiss Me (remake de Itazura na Kiss - Love in Tokyo / It started With A Kiss / Machievous Kiss)…  

    Le 24 décembre, j’ai commencé mon drama de Noel 2015 à savoir le web drama Noble My Love (2015 - la fiche du drama) qui a été choisi pour sa fraicheur et sa légèreté. Une histoire d’amour bourrée de clichés qui a cependant le mérite d’être bien tournée et de nous divertir agréablement. Une bonne touche d’humour et une romance bien jolie font de ce web drama une réussite à sa petite échelle. C’est peut-être le meilleur web drama que j’ai vu cette année, mais on en reparle bientôt !

    Et, enfin, pour finir cette année en beauté, mon drama de décembre est Kill Me Heal Me (2015 - la fiche du drama), que je n’ai pas encore terminé (j’en suis au seizième épisode sur vingt) mais qui s’annonce déjà sans aucun doute comme l’un des 5 meilleurs dramas de 2015. Avec des acteurs d’exception en tête d’affiche : la génialissime Hwang Jung Eum, l’impressionnant Ji Seong et le tendre Park Seo Jun. Sans l’avoir pourtant entièrement bouclé je sais déjà que c’est un chef d’œuvre et qu’il me marquera pour longtemps en entrant dans mon top 10 de dramas favoris. Pourtant ce n’était pas un drama qui me faisait envie à la base, je l’avais même boycotté à sa sortie car cette histoire de personnalité multiple ne m’inspirait simplement pas… Je remercie donc Oh My Kimchi pour avoir insisté et je suis heureuse d’avoir pu voir She Was Pretty, qui m’a fait, comme je le disais plus tôt, redécouvrir Hwang Jung Eum, et donc convaincue de voir Kill Me Heal Me

     

     

     

    BILAN Visionnages 2015 - Partie 1 : Le Debrief

     

     

    S'en est fini pour ce débrief des dramas regardé en entier (ou abandonnés)...

    Dans les jours à venir (surement ce weekend) viendra la partie 2 du BILAN 2015 (avec mes "remises de prix").

     

     

     


    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

    BILAN 2015 -

     

    Partie 2 : La remise des prix

     

     

    BILAN 2015 - Partie 2 : La Remise des prix

     

    Kill Me, Heal Me

     

     Maintenant que vous avez pu lire ma rétrospective détaillée par mois de 2015 (BILAN 2015 - Partie 1 : Le Debrief), j’enchaine avec ma remise des prix qui comporte une sorte de podium mettant avec mes cinq finaliste ainsi qu’une sorte de nomination par catégorie (humour, romance, scénario…) pour aller d’avantage en détails.  

     

     

    Le Podium 2015

     

     

     

     Les cinq meilleurs dramas que j’ai vu cette année sont donc :

     

    Kill Me Heal Me,

    Fated To Love You,

    Healer,

    School 2015,

    et Ouroboros.

     

    Je tenais à préciser que j’ai conscience de ne pas avoir tous les éléments en main concernant le tout premier drama de cette liste, Kill Me Heal Me, pour la simple et bonne raison que je n’ai pas terminé le drama (il me reste les 5 derniers épisodes) et que du coup je ne suis pas aussi objective que pour tous les autres mais… je sais déjà qu’il sera mon drama de 2015 parce que c’est un énorme coup de cœur qui a gravit les échelons dans mon estime au fils des épisodes. Je sais déjà qu’il fera parti de mes dramas favoris et je ne pouvais pas ne pas le mettre sur ce podium. Toutefois, je tiens à préciser que si les prochains épisodes ne sont pas à la hauteur de mes attentes, je reviendrais ici changer les choses comme il se doit.

     

    Fated To Love You est le seul drama de cette liste a ne pas dater de 2015 (on peut donc dire que ce podium correspond donc très bien à cette année) et il a été élu en deuxième position pour sa romance et ses personnages qui m’ont touchée en plein cœur. Il vous suffira de vous plonger dans mon avis pour comprendre que ce drama est pour moi une vraie révélation et que je suis contente d’avoir découvert l’un de mes artistes coups de cœur de cette année : Jang Hyeok !

     

    Healer est ensuite en troisième position (bien qu’à cause de sa fin j’ai hésité à le mettre à cette place puisque je le considère comme réellement handicapé par un final bâclé) pour sa romance qui m’a fascinée. S’il n’y avait pas eu Fated To Love You parmi mes visionnages en 2015 il aurait été l’élu pour mon couple favori de l’année. Lorsque je me remémore ce drama, sa romance me donne des frissons. Interprété par deux acteurs que j’affectionne particulièrement, Healer est une vraie perle.

     

    Vient ensuite en quatrième position le très bon School 2015, Who Are You ?, non pas pour sa romance (puisque le couple principal ne m’a pas fait rêver puisque j’étais à fond pour le second rôle masculin) mais pour son scenario qui m’a impressionnée. Du début à la fin on est tenu en haleine par une histoire et des personnages puissants.  J’ai vraiment adoré regarder ce drama et j’en garde un souvenir marquant.

     

    Et le dernier de ce classement 2015 est donc Ouroboros, ce drama japonais regroupant Oguri Shun et Ikuta Toma, deux acteurs japonais au talent incroyable, qui m’a profondément marqué. Cette bromance fascinante ne pouvait pas ne pas être sur ce podium 2015 parce que ce drama m’a fait peur, m’a fait sourire, m’a fait pleurer et m’a totalement transformée en enquêtrice en herbe.  

     

     

    BILAN 2015 - Partie 2 : La Remise des prix

     

     

    Le prix du plus beau couple de 2015

     

     

    Sont nominés ici les dramas ayant une romance m’ayant vraiment touchée avec un couple d’exception, chacun pour leur propre raison d’ailleurs (qu’ils soient mignons ou totalement fascinants). Les gagnants ne pourront cependant qu’être des couples légendaires de mon année 2015, ceux qui m’auront transportée et fait rêver.

    Pinocchio, Healer, Le Jun Kai, Fated To Love You, She Was pretty, Birth of a Beauty, Full House Thai, Kill me heal me.

     

     

     Fated to love you                                      Healer                                          Kill Me Heal Me

    BILAN 2015 - Partie 2 : La Remise des prix

     

     

     

     

     

    Le prix du meilleur scenario de 2015

     

    Sont nominés ici les dramas m’ayant le plus épatés avec un scenario impeccable, un suspens qui fonctionne parfaitement du début à la fin et une touche d’originalité qui fait mouche.

    Ouroboros, Kill Me Heal MeSchool 2015 et Pinocchio.

     

     

                                           School 2015 : Who Are You ?                         Kill Me, Heal Me 

    BILAN 2015 - Partie 2 : La Remise des prix

     

    Le plus objectivement possible, les deux meilleurs scénarios que j'ai eu à me mettre sous la dents cette année sont sans hésitation School 2015 et Kill Me Heal Me. Le premier en raison de son histoire qui m'a tenue en haleine durant tous les épisodes alors que je ne pouvais pas prévoir la fin, le second pour son originalité (alors oui je sais il a un jumeau : Hyde, Jekyll, Me, mais je suis persuadée qu'il ne peut pas être aussi bon !). Si à la base la personnalité multiple me rebutait, je me suis rendue compte que c'était en fait une occasion en or de découvrir des acteurs fabuleux (il faut quand même interpréter tous ces personnages en même temps), et puis je n'avais jamais vu ça sur le petit écran alors... je nomine !

     

     

     

    Le prix du plus marrant de 2015

     

    Sont nominés ici non pas les dramas avec une petite pointe d’humour par ci par là mais ceux qui m’ont fait… MOURIR DE RIRE. Ce sont mes bonbons sucrés de 2015, les dramas qui m’auront mis les larmes aux yeux… de joie et qui auront ponctué mon quotidien de fraicheur et d’amusement.

    She Was Pretty, Pinochio, Atashinchi No Danshi, Birth of a beauty, Fated to love you, Kill Me Heal me.

     

     

                                               Atashinchi no danshi                                  She Was prettyBILAN 2015 - Partie 2 : La Remise des prix

     

     

    Atashinchi No Danshi est LE drama le plus tordant que j'ai jamais vu - enfin je crois. Comme je le disais dans mon avis il est loufoque du début à la fin et si on arrive pas à entrer dans l'histoire en mettant de côté le 1er degré, il est difficile de vraiment en profiter comme il se doit. Quant à She Was Pretty... ce drama coréen est un concentré de fou-rire. Qu'Est-ce que j'ai pu avoir l'air niaise en le regardant... Mais ça fait du bien, vraiment.

     

     

     

     

     

    Le prix du plus triste de 2015

     

     

    Sont nominés ici les dramas m’ayant le plus fait pleuré, ceux qui m’ont brisé le cœur pour leur scénario général ou simplement à cause d’un drame qui m’a particulièrement touché au cours du drama (comme par exemple la mort d’un personnage ou un fait des plus horribles)…

    Innocent Love, Ouroboros, Le Jun Kai, Fated to Love You, Kill Me Heal Me, Pinochio

     

                               Ouroboros                                        Le Jun Kai                                     Innocent Love

    BILAN 2015 - Partie 2 : La Remise des prix

     

    Sont les trois dramas les plus tristes que j’ai vu en 2015 dans le sens où leur scénario entier est tellement dramatique qu’il est presque impossible de ne pas en ressortir déprimé et larmoyant. Si Ouroboros est sans conteste en première position pour un final qui m’a totalement brisé le cœur, Le Jun Kai nous offre également un final dramatique et Innocent Love respire la tristesse du début à la fin.

     

     

     

    Le prix du plus décevant de 2015

     

    Sont nominés ici les dramas qui m'ont le plus déçus. entre ceux que j'attendais depuis longtemps (comme producers) et ceux qui semblaient alléchants, mais qui en fait sont de réelles déception à cause de scénarios mal pensés ou d'invraisemblances trop grosses pour que je puisse passer outre.  

    Producers, Night strolling Scholar, Orange marmalade, U turn, To Be Continued, The taste of Love...

     

     

                                                        Producers                                     Night Strolling Scholar

    BILAN 2015 - Partie 2 : La Remise des prix

     

     

     

    Le prix du meilleur acteur de 2015

     

     

    Il était important pour moi de souligner le talent d’acteurs hors du commun qui m’auront vraiment marqué cette année, les artistes qui se sont révélés à moi grâce à mes visionnages dramatiques de 2015. Des artistes que je ne connaissais pas vraiment avant ou des acteurs que j’ai toujours aimés…

    Sont nominés… Ji Chang Wook, Park Shin Hye, Lee Jong Suk, Jang Hyeok , Park Min Young, Janine Chang, Kim So Hyun, Ikuta Toma, Oguri Shun, Hwang Jung Eum, Ji Seong, Sucharat Manaying...

     

                                                                     Jang Hyeok                                                 Ji Seong   

    BILAN 2015 - Partie 2 : La Remise des prix

     

     

    Ces deux acteurs découverts cette année sont mes deux révélations masculines de l’année pour leur talent et leur prestance respective. Je trouve qu'ils ont tout deux énormément de charisme mais surtout BEAUCOUP DE TALENT et comme je les ai découverts cette année, j'ai décidé de les mettre en avant plutôt que de reparler de nouveau de mes chouchous (comme Ji Chang Wook). Si Jang Hyeok a déjà sa fiche, celle de Ji Seong sera écrite dès que j'aurais regardé Secret Love.

     

                                                 Hwang Jung Eum                                        Kim So Hyun

    BILAN 2015 - Partie 2 : La Remise des prix

    Ces deux acteurs découverts Deux actrices que j'ai redécouvert cette année et que j'avais toutes deux aperçues sans faire réellement attention à elles dans d'autres dramas. Hwang Jung Eum est vraiment mon énorme coup de cœur de cette année 2015 et je me ferais pour mission de regarder sa filmographie avec intérêt.

     

     

     

     

    BILAN 2015 - Partie 2 : La Remise des prix

     

     

    S'en est ainsi fini de ce bilan 2015, et c'est avec le sourire que je clos cette année avec plein d'espoir pour l'année 2016 qui, j'espère offrira un bilan encore d'avantage positif que 2015. Je nous souhaite beaucoup de bons dramas et de nombreux visionnages hauts en couleurs. Bonne année 2016 Dramavores !

     

    BILAN 2015 - Partie 2 : La Remise des prix

    Healer

     

    Et pour toi ?

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique