• Mon avis sur Perfect World (film japonais)

    TOUT SAVOIR SUR LE FILM

      パーフェクトワールド 君といる奇跡 

     

     

     Japon 05/10/2018 1h42 Drame, Romance

    Aruga Rie (Auteur original) Shibayama Kenji (Réalisateur)

    Kanome Keiko (Scénariste) Haketa Takefumi (Compositeur / Musique)

     

     

    Iwata Takanori : Ayukawa Itsuki ~ Sugisaki Hana : Kawana Tsugumi

    Ashina Sei : Nagasawa Aoi Ito Kazue : Kawana Sakiko Koichi Mantaro : Kawana Motohisa

    Magy : Watanabe Tsuyoshi Oomasa Aya : Yukimura Miki

    Suga Kenta : Koreda Hirotaka Zaizen Naomi : Ayukawa Fumino

     

     

    Perfect World est l'adaptation cinématographique du manga du même nom de Rie Aruga.

    Tsugumi, à 24 ans, est décoratrice d'intérieur. Un soir, lors d'une soirée de travail, qu'elle est sa surprise de retrouver autour de la table Ayukawa, son amour de lycée ! Mais depuis la fin de leurs études, le jeune homme, impliqué dans un accident, est en fauteuil roulant. Certaine que jamais elle n'aura la force (et l'envie) de fréquenter un homme "au corps amoindri", la jeune femme va pourtant sentir quelque chose bouger en elle...

     

     

     - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

     

    MON AVIS

     

    08,5/10

     

     

    J’avais déjà entendu parlé du manga… mais malheureusement je n’en lis pas (et je n’aurais de toute façon pas les moyens de m’acheter tout ceux que je voudrais lire) et l’histoire m’avait fait très envie. Je trouve qu’on ne parle pas assez de ce genre de sujet et, même si je n’ai jamais vraiment eu affaire au handicap dans mon entourage, c’est quelque chose qui me touche. Et puis, cet amour décrit par le synopsis promettait d’être très beau car il dépasse les préjugés et vient dédramatiser le handicap, ce dont on a cruellement besoin.

     

    Mon avis sur Perfect World (film japonais)

     

    Bref, Perfect World ça raconte l’histoire d’une jeune fille, Tsugumi, qui, est amoureuse de l’un des seniors de son lycée. Cependant celui-ci ne semble pas s’intéresser à elle et a même une petite amie. Les années passent et ils retrouvent quelques années plus tard… une chose a cependant changé… il est en fauteuil roulant suite à un accident. Notre héroïne est bouleversée par cette découverte mais va une nouvelle fois tomber amoureuse de lui… Cependant notre héros est bien décidé à n’imposer son handicape à personne et refuse ses avances.

    Très belle histoire, jolie réalisation, images colorées, acteurs convaincants… le film m’a beaucoup émue (et même fait monter les larmes aux yeux à plusieurs moments) et, même s’il reste cependant très soft dans sa description de la souffrance de nos personnages (rien à voir avec Ichi Rittoru No Namida qui délivrait avec beaucoup de violence les émotions et la douleur des personnages), il en montre suffisamment pour nous toucher. J’ai eu à de nombreuses reprises cette envie irrépressible de prendre notre héros dans les bras pour lui dire qu’il fait de son mieux et que tout va bien aller. Sa détermination et son courage face aux séquelles de ce malheureux accident forcent l’admiration tout en nous faisant énormément de peine. Heureusement notre Tsugumi, pleine de bonne volonté et d’attentions, va lui redonner le sourire et le gout du partage.

    Le personnage du père de l’héroïne illustre parfaitement SPOIL l’égoïsme et le manque d’empathie dont peuvent faire preuve les gens face au handicape. Aveuglé par ses attentes pour le futur de sa fille, il faudra attendre qu’il tombe lui-même malade pour qu’il se rende compte des choses et regrette finalement de les avoir séparé. Mieux vaut tard que jamais il parait. /SPOIL

    On échappe au triangle amoureux agaçant et le film ne souffre d’aucune longueur… A la fin j’en aurais même redemandé parce que le couple m’a beaucoup plu, l’histoire m’a énormément touchée et j’ai aimé la douceur avec laquelle les scénaristes nous ont raconté tout ça.

     

    Mon avis sur Perfect World (film japonais)

    En conclusion je vous conseille chaleureusement ce film qui, alors que j’en avais peur SPOIL ne vous cassera pas votre moral, bien au contraire. /SPOIL Il m’a fait passé par de jolies émotions et rappelle qu’il faut faire preuve d’empathie et de compréhension envers les autres. Nous menons tous nos propres combats, qui d’ailleurs, ne sont pas toujours visibles. Bref, si vous avez 1h30 devant vous, foncez (et ne ratez surtout pas les scènes du génériques !!) :)

     

    Tu l'as vu ? Tu l'as aimé ?

     

    Mon avis sur Perfect World (film japonais)


    2 commentaires
  •   

    Awaiting (Court métrage coréen)

     

    TOUT SAVOIR SUR LE COURT MÉTRAGE

     민우씨 오는 날 (Minussi Oneun Nal)

     

    Corée du Sud Date de sortie : 18/12/2014 26 minutes

    Kang Je Gyu (réalisateur) Lee Dog Jun (compositeur/musique)

    Drame, Romance

     

     AVEC

    Moon Chae Won : Yeon Hee ~ Go Su : Min Wu

    Guk Ji Yeon : La thérapeute Kim Su Ro : Mr Kim Son Suk (présent)

    Yu Ho Jeong : Sa Ra Yun Da Hun : M. Choi

     

    SYNOPSIS

    Yeon Hee attend depuis plusieurs années maintenant le retour de son bien aimé Min Wu.

     

     

     - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

     

     

    MON AVIS

     

    4,5/05

     

     

     Pauvre avis oublié QUI DATE DU 26.08.2016 !!!!!!

     

    Un vrai petit chef d’œuvre. Je vous mets cependant en garde contre les bandes annonces et les synopsis parce que je regrette vraiment d’avoir lu celui de Nautiljon : il m’a donné presque toutes les clefs pour comprendre ce que j’aurais préféré deviner par moi-même. Je vous ai donc bricolé un qui en dit le MINIMUM possible.

    25 minutes c’est plutôt court pour parvenir à mettre une histoire en place et nous faire nous attacher aux personnages… Pourtant, ce court métrage a réussi à me toucher et à me faire monter les larmes aux yeux à plusieurs reprises. Il est très poétique et on a l’impression, avec l’héroïne, que le temps s’est arrêté le jour où il est parti… 

     

    Awaiting (Court métrage coréen)

     

    Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est qu’on voit tout à travers les yeux de notre héroïne et les éléments nous sont offerts petit à petit afin de reconstruire un puzzle qui… change tout (comme par exemple lorsqu’on finit par découvrir que Sarah, la personne qui appelle tous les matins SPOIL est en fait sa fille /SPOIL. Très vite (et je regrette de l’avoir su avant), on finit par se douter  SPOIL son apparence  c’est en fait que ce qu’elle se souvient être puisqu’elle est devenue une vieille dame /SPOIL et ça contribue une fois de plus à nous faire comprendre que le temps s’est arrêté pour elle à son départ à lui. Un amour pareil est simplement magnifique et bouleversant.

    De plus, le fait qu’elle perde la mémoire renforce encore le côté dramatique de l’histoire. La voir noter quotidiennement avec application sur des post-it les choses dont elle se souvient pour tenter de ne pas oublier, me faisait vraiment mal au cœur. Alzheimer est vraiment la maladie la plus abominable puisqu’elle nous retire notre identité et les gens que nous aimons…

    Malgré tout, j’ai deux déceptions concernant Awaiting. La première c’est qu’on voit très peu Go Su (quasiment pas en fait), alors que si je m’étais arrêté sur cette œuvre c’était à la base pour le casting. J’aurais aimé voir d’avantage de moment entre eux pour comprendre pourquoi elle l’aimait autant. Elle est tout de même passée à côté de sa vie en l’attendant.

    La seconde c’est qu’elle ne SPOIL ne parvient finalement pas à le revoir. J’aurais voulu savoir si lui aussi l’avait désespérément attendu, bien que, je ne sais pas trop pourquoi, je n’y crois pas trop /SPOIL

     

    Awaiting (Court métrage coréen)

     

    Le tableau de fin est juste magnifique. Lorsqu’elle se tient là dans la rue et que SPOIL les anciennes maisons disparaissent tout à coup pour laisser place à l’urbanisation moderne… /SPOIL Une fois de plus c’est du grand Art et pour une fois je trouve le format approprié (même si évidemment j’aurais voulu en voir plus). Je ne suis pas restée sur ma faim et j’estime qu’on nous a donné toutes les pistes, toutes les clefs. D’ailleurs, je me trompe peut-être mais j’ai l’impression SPOIL qu’elle est morte devant la frontière parce qu’au début, on voyait une ambulance et à la fin elle ne répond plus au téléphone… On est dans le vague mais ça reste dans la lignée du film /SPOIL

     

    Je conseille vraiment ce court métrage pour sa poésie, sa beauté et les émotions qu’il parvient à transmettre malgré le temps imparti. Je suis séduite, vraiment et vous le serez certainement.

     

    Tu l'as vu ? Tu as aimé ?
     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique