• Bilan Films été 2016

     

     

     

     

    Bilan Films

    Juillet/Août 2016

     

     

    Bilan Films été 2016

    Girl In A Sunny Place

     

     

     

    J'ai trouvé intéressant de faire un bilan pour ces deux mois d'été qui viennent juste de se terminer de la même manière que je l'avais fait pour la période de janvier à juin :) Et puis, comme à la rentrée je risque de ne pas regarder grand chose, je voulais séparer mon été des mois à venir !

     

    Vous noterez certainement qu'il n'y a pas les liens pour tous les films présentés tout simplement parce que leurs articles n'ont pas encore été publiés (mais on bel et bien été rédigé et sont prêts - voir mon article de la rentrée) !

     

     Bref, let's Go pour le récapitulatif dramas de juillet & Aout 2016 !

     

     

     

     

    JUILLET 2016

     De ton été tu profiteras...

     

    Bilan Films été 2016

     

    J'ai commencé le mois de juillet avec un film très poétique : Girl In The Sunny Place (film japonais). Très belle histoire d'amour qui m'a fait redécouvrir et adorer la chanson des Beach Boys Wouldn't Be Nice que je me suis écoutée en boucle des jours entiers. Si je ne m'étais lancée dans ce film à la base que pour le casting, j'y ai en fait découvert une véritable ode au bonheur. Beaucoup de complicité, de tendresse une une pointe de fantaisie font de ce films un divertissement au doux gout de rêve.

     

    J'en ensuite enchainé avec Seven Something (film thaïlandais) sans savoir trop à quoi m'attendre. J'ai finalement été plutôt déçue par ce que que j'y ai découvert. Des trois histoires, seules deux ont réussi à retenir mon intérêt (surtout la première) et je me suis plutôt ennuyée même s'il y avait de bonnes idées. Je ne sais pas s'il nous arrive vraiment quelque chose tous les 7 ans, mais j'espère que ce seront des bonnes.

     

    Et puis... j'ai basculé sans crier gare dans un film que je n'aurais pas forcément regardé, mais, un peu lassée de ma routine habituelle j'ai eu envie de tester (surtout qu'il m'avait été recommandé à plusieurs reprises)... un drame/vengeance. Je me suis donc lancée dans le bouleversant Don't Cry Mommy (film coréen) qui raconte l'histoire d'une jeune fille qui se fait violer par des camarades d'écoles et finit par se suicider. Sa mère ne supportant pas la mort de son enfant et que la Justice ne condamne pas les coupables décide de se venger... Poignant, choquant, émouvant... On ne peut pas sortir indemne de ce film qui est un véritable coup de cœur émotionnel.

     

    Pour me remonter un peu le moral je me suis ensuite lancée dans Heart Attack (Freelance) (film thaïlandais) pour deux raisons : le casting et parce que je pensais qu'il racontait une histoire d'amour. Finalement j'ai été plutôt surprise par le contenu que j'ai découvert : c'est, plutôt qu'une histoire d'amour, une sorte de témoignage de vie, de réalité social... Le cynisme du héro et la décortication de sa petite vie banale (avec tous ses boutons ahah) m'a finalement captivée du début à la fin. Je pense que le scénario est impeccablement réalisé. A voir, parce que c'est à la fois étrange et super cool.

     

    Pour continuer dans la lignée des drames et films de vengeance, j'ai choisi Hwayi Monster Boy (film coréen). Il y avait Yeo Jin Gu au casting et, en plus d'un scénario appétant, j'avais une fois de plus envie de sortir de mes sentiers battus. J'ai finalement découvert un film très dur (souvent à la limite de la perversion) qui se perd dans une violence sanguine et souvent de trop. Je reproche à Hwayi d'être un film qui se donne en spectacle en oubliant de travailler la profondeur de ses personnages.

    Il reste cependant un excellent divertissement qui nous tient en haleine du début à la fin...

     

    Et puis, pour terminer le mois de juillet je me suis regardé le magique... Rurouni Kenshin (film japonais)... Un vrai chef d’œuvre qui nous en met plein la vue durant deux heures. Je crois que c'est un peu le film événement de mon été et je dois avouer que j'ai hâte de vous publier ma critique pour tenter de convaincre les derniers hésitants !

    Rurouni Kenshin raconte l'histoire d'un ancien samouraï légendaire qui a décidé de cesser de tuer et vagabonde ici et là en venant en aide aux personnes qu'il croise. A cause d'un passé d'assassin trop lourd à porter, il a décidé d'abandonner son propre nom et de vivre anonymement dans une société en plein changement. Mais lorsqu'un mystérieux tueur fait frémir la population sous son nom (il a usurpé l'identité de Battosai en récupérant son épée), il ne peut reculer... Combats à couper le souffle, réalisation et bande son renversante, il n'en fallait pas moins pour faire battre mon cœur et briller mes yeux. A voir de toute urgence, et sur grand écran s'il vous plait !


     

     

    AOUT 2016

     Des films en quantité tu regarderas...

     

    Bilan Films été 2016

     

    Pour commencer le mois d'août j'ai choisi My Brillant Life (film coréen), une histoire bien triste qui porte le témoignage de malades dont la maladie est peu connue et dont on ne connait pas de remède. La maladie de progeria est un syndrome très rare entrainant le vieillissement prématuré et accéléré de l'enfant touché. Rien qu'avec cette phrase, je suis persuadée que vous commencez à prendre l’ampleur de ce dont je vais vous parler...

    Dès les premières minutes on s'attache à un petit garçon dont on sait les jours comptés. Alors qu'il a le corps d'une personne âgée, il n'a même pas encore pu prétendre être adulte et vit une vie de souffrance avec beaucoup d'enthousiasme et de volonté. Beau message de courage, il nous entraine dans sa jolie famille. Ses parents, qui l'ont eu très jeunes sont pour moi de vrais modèles. Ils ont toujours fait de leur mieux pour tout et, malgré leurs galères et leurs erreurs, on ne peut s'empêcher de les admirer, d'admirer leur relation avec leur fils. Même si le film m'a un peu laissé sur ma faim et s'est montré un peu long par moment, rien que pour l'histoire, l'interprétation et le casting, il ne faut pas manquer My Brillant Life.

     

    Je me suis ensuite lancée dans Orange (film japonais), un film que j'attendais avec énormément d’impatience sans trop savoir pourquoi (sans doute les jolies affiches et la promesse d'une belle histoire), mais... contre toute attente, je ne l'ai pas encore terminé. Arrêté à la moitié (je ne me souviens plus pourquoi mais ce n'était pas par ennuie) je n'ai finalement pas repris son visionnage, sans doute par flemme. Je le regrette un peu puisque du coup, je ne peux formuler aucun avis final. En tout cas, la première moitié m'intéressait beaucoup. Je me posais plein de questions, et surtout, j'avais hâte de connaître la suite.

     

    Moins gai, mais tout aussi prenant, c'est The Five (film coréen) que j'ai choisi pour la suite pour continuer la série des films noirs (après Don't Cry Mommy et Hwayi).

    Pour moi, The Five a réussi son pari de me divertir et de me faire passer par tout un panel d'émotions différentes (la peur, la colère, la tristesse...) mais n'est pas parvenu à aller réellement au bout des choses. En s'attaquant à un sujet aussi difficile et en dépeignant un méchant aussi monstrueux, j'en attendais d'avantage, je voulais en savoir plus. Même si, et je sais que c'est contradictoire, j'avais parfois du mal à faire face à toute cette violence, j'ai eu l'impression qu'ils se sont retenus sur bien des plans. Dommage !

     

    Suckseed (film thaïlandais) est venu apporter un vent d'humour bien frais à mes visionnage d'aout. Ce film un peu barré à l'humour décalé (mais délicieux) nous parle d'amitié avec un grand "A". Ici, pas d'histoire d'amour (bien qu'on pourrait le croire au premier abord) mais l'histoire d'un groupe de potes et de leur aventure musicale un peu déglinguée. On rigole pas mal, on s'étonne aussi et on passe un bon moment en toute simplicité.

     

    Et, parce que finalement l'humour ça fait du bien, je me suis lancée dans Marriage Blue (film coréen), une comédie coréenne qui parle... du mariage. A travers quatre couples très différents (mais qui se croisent et se recroisent tout au long du film) on réfléchis sur le mariage et l'amour. Même si l'histoire reste superficielle à cause du format, on apprend à apprécier chacun des couples et on se prête volontiers au jeu.

     

    Si bien lancée dans les comédie, j'ai enchainé avec Campus Confidential (film taïwanais) qui vient enfin mettre un peu de bleu dans ce récapitulatif.

    S'il n'avait pas eu ce final et ce retournement de situation déconcertant à la fin, je crois même que j'aurais pu le sacrer coup de cœur tellement j'ai aimé. De prime abord, il ne paye pas de mine, et ne semble pas très original, mais on y découvre des personnages tellement attachants qu'on se laisse emporte dans cette intrigue pétillante et cette romance toute rose. Tolérance et préjugés sont les maitres mots de Campus Confidential. Je recommande !

     

    Et puis, j'ai regardé Penny Pinchers (film coréen) à cause du casting alléchant qu'il offrait. Malheureusement j'ai été un peu déçue de ce que j'y ait trouvé et le film n'a décroché "qu'un" 7/10. Je me suis pas mal ennuyée durant la première moitié parce qu'il... ne se passait pas grand chose. Heureusement, la seconde moitié est devenue plus sympa et notamment parce que les personnages sont devenus plus attachants et la romance commençait enfin à pointer le bout de son nez. A voir tout de même.

     

    J'ai en revanche vraiment adoré Love Sick (film taïwanais). Seconde comédie romantique taïwanaise de mon été, on passe un bon moment et on s'amuse de cette fille qui ne veut surtout pas tomber amoureuse et qui tente de ruiner par tous les moyens l'image de ce trop parfait médecin. Un bon divertissement comme on les aime !

     

    Cependant, The Man From Nowhere (film coréen) est sans doute le film qui m'aura le plus marqué de ce mois d'aout 2016. J'ai en effet tellement aimé qu'il a obtenu le sacre tant convoité de coup de cœur. Une histoire qui ressemble très fortement au film Léon (pour ceux qui connaissent) et qui est parvenu à emporter mon pauvre petit cœur. Cette relation entre cet homme sorti de nulle part et cette petite fille m'a énormément touchée et sa volonté de la sauver à tout prix (elle a été kidnappée avec sa mère parce que celle-ci avait volé de la drogue à un gang) le transforme en un véritable chasseur impitoyable. Bain de sang, fusillade et ballets de couteaux seront au rendez-vous dans un film d'action qui fait palpiter notre cœur.

    A noter qu'on découvre les premiers pas de Kim Sae Ron (Mirror Of The Witch) alors qu'elle était à croquer ! Elle montre déjà un réel talent pour l'interprétation ! CHAPEAU !

    A VOIR D'URGENCE !!

     

    J'ai terminé le mois d'aout sur un court métrage : Awaiting (court métrage coréen). Cette petite merveille de 26 minutes nous transporte et nous fait frémir d'émotions. Un bijoux de réalisation et un scénario qui nous surprend jusqu'au bout. A regarder pour sa poésie et ce beau témoignage. On vous met entre les mains les pièces d'un puzzle qu'on vous laisse ressembler avec vos intuitions et c'est vraiment touchant.

     

     

    Bilan Films été 2016

    The Man From Nowhere

     

     

    Ouf, j'ai enfin pu terminer et mettre en ligne mon bilan films asiatiques de l'été 2016. Ça n'a pas été sans peine parce qu'avec tout le boulot de l'école, je n'avais pas eu le temps de le finaliser !

     

    J'espère qu'il vous a plu et... je vous retourne la question...

    Qu'avez vous regardé cet été ?

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mimi33
    Samedi 24 Septembre 2016 à 14:46

    Enfiiiiiiiiiiiiin après le bilans dramas j'avais hate de pouvoir piocher dans ton bilan films. J'aime beaucoup ces articles parce que ça me fait toujours découvrir bcp de choses et comme on a des gouts qui se ressemblent et beh ça aide à trouver des films pouvant me plaire !

    Dans ta liste, je suis tentée par Girl in a sunny Place, Don't Cry Mommy, Rurouni Kenshin, Campus Confidential et The Man From Nowhere.

    Hate d'être la semaine pro pour savoir quel sera le nouvel article !

    Bon courage pour les cours ^^

      • Dimanche 16 Octobre 2016 à 19:39

        Hihi ça me fait très plaisir de savoir que tu attendais ce bilan :D Il a été un peu retardé, mais ouf il est bien là ! D'ailleurs en parlant de retard désolée du temps de réponse ^^

        Très bons choix, tu me diras ce que tu en auras pensé :b

    2
    Samedi 24 Septembre 2016 à 15:08

    ah purée moi ça fait un bail que j'ai plus regardé de films faudrait que je m y remette !!!! 

      • Dimanche 16 Octobre 2016 à 19:40

        Ooooh oui il faudrait ! Franchement moi, depuis que je m'y suis mise, j'en dévore plein ! C'est plus rapide et plus pratique que les dramas quand on a pas beaucoup de temps devant soi :)

    3
    Samedi 24 Septembre 2016 à 15:11

    Un joli bilan ! ^^

    Outre Hwayi Monster Boy (ta chronique m'a donnée envie), je suis aussi tentée par Don't Cry Mommy, Rurouni Kenshin ainsi que
    The Man From Nowhere (surtout si il est dans la veine de Léon, parce que j'adore ce film ! ! !).

    Ma liste s'allonge ! lol

      • Dimanche 16 Octobre 2016 à 19:40

        Hihi contente de t'avoir donné envie :D

        Très boooons choix ! Tu as pu les voir depuis (oui comme je réponds trois ans après mdr)

    4
    Samedi 24 Septembre 2016 à 19:50

    Je ne me suis toujours pas mis a fond dans les films asiatiques, mais faut que j'essaye d'en regarder quelques uns avant la fin de l'année, donc ton bilan tombe bien :3

    D'ailleurs, je l'avais déjà dit sur ton article, je compte voir Girl In The Sunny Place, avec un casting aussi aléchant, je ne peux pas le laisser de côté :P

    Orange, je ne compte pas voir le film, j'ai lu qu'il ne valait pas du tout le manga, donc je suis bien décider à le lire plutot que le voir. Quoique je me tâte à tester l'anime ^^

    Don't Cry Mommy, comme tu le dis, est bouleversant. Une perle du cinéma coréen.

    Rurouni Kenshin, je compte lire le manga et/ou voir l'anime en premier car ça reste un culte, donc le film attendra :)

    Pour ce qui est du reste je ne connais pas donc je prend note :D

      • Dimanche 16 Octobre 2016 à 19:42

        Oui ! très bonne idée ! Tu verras, lorsqu'on commence on ne peut plus s'en passer après ! C'est comme les dramas :b Et puis c'est plus court donc plus pratique mine de rien

        Je crois que tu me l'avais dit pour Girl in a Sunny place. C'est ce qui m'a attiré à la base moi aussi. Avec un casting pareil, on ne peut nous vendre que du rêve :D

        :)

    5
    Dimanche 25 Septembre 2016 à 12:52

    Jolie bilan! Je vois dans ta liste quelques films qui pourront m"interesser! :)  Heart Attack par exemple à l'air génial, Rurouni Kenshin m'intrigue...c'est l'histoire du manga kenshin? Orange, je ne l'ai toujours pas regardé...Honte à moi parce que j'ai adoré le manga! Et puis enfin The Man from nowhere me tente énormément et promet une histoire touchante!! Merci à toi pour tous ces conseils, il ne me reste qu'à trouver du temps pour les visionner. :) 

    De mon côté, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai regardé énormément de film boys love. Cela était fort intéressant puisque j'ai pu les comparer entre eux :) 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Hed
    Dimanche 25 Septembre 2016 à 15:33

    Super ce bilan films été 2016 !! Je ne m'attendais pas à ce que tu en ai regardé autant mais c'est vrai que déjà ton bilan dramas été 2016 était bien fournis en drama en tout genre ! ^_^

    Tu me donnes envie pour plein de trucs surtout les films tristes du genre Don't Cry Mommy ou THe Man From Nowhere ! Cela va me changer de mes habitudes un peu ! Merci comme d'hab pour tous ses trésors !

      • Dimanche 16 Octobre 2016 à 19:44

        Hihi je suis folle. J'ai passé un été entier à Dramaland, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais bon, quand on travaille et qu'on peut pas aller à la plage... Bah on dramate :D

        Ah je suis contente ! FONCE :)

    7
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 14:12

    Salut ! Très bon article, on découvre tout plein de choses et c'est super ! ^^ Dans ta liste, j'ai vu Don't Cry Mommy, c'est un sacré film qui fait beaucoup pleurer, la vengeance de cette mère nous émeut même si elle devient finalement une meurtrière, on comprend ses intentions.. J'ai aussi vu Hwayi, film un peu violent, même très violent mais qui dépeint une histoire très intéressante et très prenante. J'ai également dégusté Rurouni Kenshin l'année dernière et c'est une claque ! J'ai autant adoré que toi ^^

    Campus Confidential est aussi très sympa mais on l'oublie très vite, par contre la fin m'a assez surprise ! The Man From Nowhere est à voir, bcp d'actions et d'émotions ! Penny Pinchers est sympa mais le film est un peu ennuyant.

    Voilà, j'ai adoré lire tes avis, on découvre tout plein de films. J'essayerai de me pencher sur  Heart Attack et My brilliant Life ^^

      • Dimanche 16 Octobre 2016 à 19:46

        Heyyyyyyyy ça faisait longtemps :) Contente de te voir par ici :D

        Tout à fait d'accord avec toi concernant Don't Cry Mommy... je ne suis pas prête de l'oublier celui-là, ça c'est sur ! Idem pour Hwayi d'ailleurs parce qu'il est tellement violent, qu'il nous marque au fer rouge (après le reste semble soft mdr) et Rurouni Kenshin... bah Rurouni Kenshin quoi. Du grandiose :D

        Hihi contente que cet article t'ait plu :) Je te conseille effectivement Heart Attack et My Brillant Life qui sont tous deux très bons !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :