• Don't Cry Mommy (Film coréen)

     

    Don't Cry Mommy (Film coréen)

     

    Don't Cry Mommy (Film coréen)

     

    Les informations de base sur le film… 

     

    Pays : Corée du Sud Date de sortie : 22/11/2012 Durée : 1h32

    Réalisateur : Kim Yong Han Scénariste : Lee Sang Hyeon Genres : Drame - Thriller

    Age conseillé : 15 ans et +

     

    Les acteurs :

    Don't Cry Mommy (Film coréen)Don't Cry Mommy (Film coréen)Don't Cry Mommy (Film coréen)

                                                              Nam Bo Ra                 Yoo Sun   Yu                 Oh Seong

                                                                  Eun Ha                           Yu Rim                   Detective Oh

     

    Rushin' Justin (Jo Han) Choi Dae Cheol (Le père d'Eun Ha)

      Gwak Ja Hyeong (L'inspecteur Gwak) Han Cheol Wu (L'agent immobilier agréé

     Kwon Hyeon Sang (Park Jun) Lee Chang Hun (Un urgentiste)

    Seong Wung (Ji Wuk) Sin Dong Mi (Ahn Hye Su)

     

     

    Le synopsis :

     

    Le film Don't cry Mommy est inspiré de faits réels.

     

     Divorcée depuis peu, Yu Rim vit avec sa fille unique, Eun Ah. Cette dernière rentre dans une nouvelle école et tombe vite amoureuse d'un camarade de classe : Jo Han. Un jour, il lui donne rendez-vous sur le toit du lycée. Seulement, il ne sera pas seul au rendez-vous.

     Elle se fait brutalement violer par Jo Han et ses amis. Peu de temps après cela, ils la menacent de divulguer la vidéo du viol et la mettre sur les réseaux sociaux pour la faire taire. Suite à cela, Eun Ha ne supportant plus la pression que les garçons lui mettent, elle décide de mettre fin à sa vie.

    Yu Rim, sa mère endeuillée, va faire appel à la justice mais ses espoirs sont faibles puisque les agresseurs sont encore mineurs.

     

     Une seule idée reste dans la tête de cette femme : se venger des violeurs de sa fille. 

     

     

     

    Blue Spring Ride (J Film)

     

     

    Ugly Duckling : Perfect Match (Drama Thailandais)

     9/10

     

     

    Cet avis est un peu long et particulier (dans lequel j'ai essayer de spoiler le moins possible) : il décortique le film avec beaucoup d’intérêt parce que c’est un sujet qui me touche, qui nous touche tou(te)s de près ou de loin. En Corée les viols de mineurs par des mineurs sont très répandus comme l’expliquent les chiffres au début du générique. Un vrai fléau dont il faut parler.

     

     

    Triste. Bouleversant. Détresse. Horreur. Je savais que je ne pourrais pas rester indemne en me lançant dans le visionnage de ce film qui m’avait été conseillé à plusieurs reprises (et notamment par ma petite Angel), mais je ne pensais pas être autant heurtée par l’histoire, les personnages et cette souffrance. Don’t Cry Mommy nous fait nous questionner sur le sens de la Justice, et notamment sur la clémence dont bénéficie les mineurs en Corée, comme en France, comme dans beaucoup de pays. Qu’est-ce qui est juste ? Sont-ils suffisamment matures pour endosser la responsabilité de leurs actes ? Tout crime exige châtiment. Oui, mais les mineurs ne raisonnent pas encore comme des adultes. Est-ce que ça justifie qu’ils ne paye pas pour leur actes ? Une justice à deux vitesses ?

     

    Don't Cry Mommy (Film coréen)   Don't Cry Mommy (Film coréen)

     

    L’Histoire

     

    Dans les premières minutes du film, on a posé le cadre, on a découvert nos deux héroïnes et leur tendre relation. Très complices, la mère et la fille vivent heureuses malgré le divorce tout frais qu'elles ont du endurer. Une relation fusionnelle qui fait plaisir à voir, surtout lorsqu'on connait les difficultés de l'adolescence.

    Mais ce petit monde si doux et parfait ne va malheureusement pas pouvoir continuer plus longtemps...

     

     

    Le violeur n’est pas coupable, après tout, elle l’a bien cherché !

     

    Don’t Cry Mommy est le témoignage d’une histoire vraie, d’un viol parmi tant d’autres. Coincée sur le toit par une bande d’ados, une lycéenne se fait violer sous des rires cruels et à la lumière d’une vidéo. J’ai pu lire dans certains commentaires que, la pudeur des coréens les empêchant de vraiment montrer la scène, l’impact est moins fort mais je ne suis PAS DU TOUT d’accord. On voit les yeux révulsés de terreur (et de douleur) d'Eun Ah pendant l’acte, on ressent l’ambiance sombre et ce qui est montré est largement suffisant pour comprendre, entrevoir et se sentir impliqué. Du voyeurisme n’aurait rien apporté de plus au film. Enfin, ce n’est que mon point de vue.

     

    Au réveil à l’hôpital, la dure réalité vous éclate à la figure. On vous fait passer tout un tas d’examen, on prend des photos de votre corps meurtri sous tous les angles, on tente de récupérer dans votre vagin déchiré l’ADN du coupable, le tout avec un manque de tact cruel. Quand étaient vos dernières règles ? Avez-vous eu des rapports sexuels avant ? Des questions nécessaires, mais auxquelles on n’a pas forcément envie de répondre, déjà tellement atteinte dans notre intimité. Lorsque sa mère fini par s’interposer, j’ai ressenti comme un grand soulagement pour l’héroïne.

    Et puis, comme Yu Rim refuse (avec raison) l’accord à l’amiable (alors que d’autres avant elles semblaient l’avoir fait), a lieu un procès, et cela m’a fait pensé à un témoignage que j’ai lu récemment et qui m’a profondément marquée : la lettre d’une jeune fille à son violeur à aller lire ABSOLUMENT ICI).

    Lorsque c’est votre parole contre la sienne comme seule et unique preuve, c’est le travail des avocats qui fait le reste. On commence à fouiller dans votre passé, à essayer de montrer que vous n’étiez pas si réticente, que vous l’avez un peu cherché peut-être, et puis, ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient, ils ont peut-être cru que vous étiez consentante, après tout, vous avez une preuve ? C’est vous qui avez demandé à le voir ! Pour lui offrir quoi d’ailleurs ? Des procès qui donnent le sentiment à la victime d’être finalement la coupable, et au coupable d’être finalement la victime parce que, après tout, elle l’a bien cherché non ?

    C’est comme pour le harcèlement de rue. Si on porte une mini-jupe, c’est bien qu’on veut se faire remarquer et attirer l’attention des hommes. Alors… il ne faut pas se plaindre si on se fait agresser après. Parce qu’on la bien cherché. La plupart de celles d’entre vous qui me lisent ont déjà réfléchie à deux fois avant de mettre une jupe, on eu peur dans une ruelle sombre (oui parce que la nuit, les filles ne doivent jamais sortir seule, la nuit ne leur appartient pas), se sont fait accostées dans la rue ou sifflées par la fenêtre d’une voiture. Bref, passons.

     

    Les violeurs étant mineurs et, faute de preuve, ils sont relâchés comme si rien ne s’était passé. Et, l’issue du procès ne fait que nous rappeler qu’ils avaient le culot, et non l’inconscience, d’en parler ouvertement au commissariat et d’en rire comme si c’était normal. Pour la simple et bonne raison qu’ils n’en étaient pas à leur première fois et qu’ils étaient confiants quant à l’issue de tout ça. Illustration des aberrations de la Justice.

     Don't Cry Mommy (Film coréen)

     

    Vendetta ou Justice ?

     

    Tout aurait pu s’arrêter là. Notre héroïne aurait pu se reconstruire avec le temps, parce qu’il parait que le temps guérit tout, mais il a fallu que ces merdeux continuent, la menace de publier cette fichue vidéo si elle ne revenait pas les voir et ne faisait pas tout ce qu’ils voulaient. Et puis c’est un cercle vicieux, et puis on se sent sale, on a le sentiment d’être coupable, on ne peut plus continuer, on ne peut plus vivre et on fini par mettre un terme à tout ça, de la seule manière en notre possession. ATTENTION SPOIL Qu’est ce que ça m’a bouleversée le moment où la mère découvre sa fille dans la baignoire à l’eau rouge sang. Lorsqu’elle la porte sur son dos pour courir l’emmener à l’hôpital et que dans la voiture elle lui murmure, ses derniers mots : « ne pleure pas Maman… Ne pleure pas ». Qu’est-ce que j’ai pleuré lorsqu’on a appris que son cœur avait cessé de battre, qu’elle avait terminé son combat, abandonné sa raison de vivre, son bonheur et son futur. FIN DU SPOIL

     

    Alors que la souffrance est à son paroxysme elle découvre finalement les horribles vidéos sur la détresse de son enfant. Là, menaçantes, dégoutantes, douloureuses. Elle découvre la terreur, la douleur, la souffrance qu’à enduré sa fille et se met à hurler de chagrin à son tour. Comment elle avait pu ignorer tout ça ? Comment ses enfants avaient-ils pu être aussi ignobles, aussi insensibles aussi monstrueux ? Il faut qu’elle efface ces vidéos, que personne ne voit son enfant dans cette situation, elle doit tout effacer.

    D’ailleurs (petite parenthèse) je n’ai pas compris pourquoi les violeurs avaient envoyé la vidéo à leur victime étant donné que c’est une preuve irréfutable de leur culpabilité ? Peut-être étaient-ils confiants quant à la réaction de la petite qui aurait trop honte pour aller la montrer aux autorités ?

    Et, pendant que j’y suis, je voulais dire que l’un de mes regrets concernant ce film c’est qu’on n’ait pas eu des personnalités plus développés pour nos horribles coupables, parce qu’ils n’ont pas du tout de psychologie dans ce film.

     

    Et viens la seconde moitié du film où, désespérée, la mère décide de faire justice à sa fille par ses propres moyens. Vous allez me dire, pourquoi elle n’a pas fait le choix d’aller montrer les vidéos à la police… Tout simplement parce qu’elle n’avait plus du tout foi en cette justice pourrie et ne voulait pas de simple peine d’emprisonnement mais la peine de mort.

    Elle va donc, ATTENTION SPOIL un à un, tuer chacun des garçons ayant violentés et menacés sa fille avant d’être abattue par le policier (de toute façon c’était mieux plutôt de que de croupir en prison à ressasser et ressasser). Tout va assez vite, mais ce qu’on nous montre suffit, il n’y aurait pas eu besoin d’en voir plus parce qu’il n’y a rien à voir de plus. Son esprit était vide, la seule chose qui importait c’était de ne pas laisser respirer, vivre ces personnes qui avaient fait souffrir sa fille et qui ne méritaient pas de continuer tranquillement leur chemin. FIN DU SPOIL

     

    Entre temps, elle a découvert ATTENTION SPOIL le gâteau d’anniversaire avec « Don’t Cry Mommy », une scène difficile où je pense, tout le monde a fondu en larmes, un peu comme si les nerfs lâchaient d’un coup. Comment n'aurait-elle pas pu pleurer ? FIN DU SPOIL

     

    Don't Cry Mommy (Film coréen)   Don't Cry Mommy (Film coréen)

     

    Fin & Conclusions

     

    La fin m’a beaucoup fait pleurer, mais je ne voyais pas d’autre issue. De toute manière, ATTENTION SPOIL maintenant qu’elle était devenue une meurtrière, autant qu’elle meurt et aille rejoindre son enfant plutôt que de croupir à vie en prison pour assassinat. J'ai en revanche été choquée de découvrir que la fille du policier avait assistée à tout ça, mais, au lieu d'être en colère contre elle, je me sentais d'autant plus désolée parce que, morte de peur elle n'avait rien osé faire. D'autant que je suis quasiment persuadée qu'elle a déjà été violée étant donné toutes ses mises en gardes au début du film... FIN DU SPOIL

     

    Un film a ne pas mettre entre les mains des plus jeunes (moins de 15 ans s’abstenir) mais qui devrait être vu par le plus grand nombre, au moins pour interpeler et faire réagir sur un sujet de société douloureux mais bien réel. Si la justice avait fait son travail, cette mère ne serait ATTENTION SPOIL pas devenue une meurtrière FIN DU SPOIL.

     

    Dur mais réaliste, on a entre les mains un film qui passe à une vitesse incroyable tellement il nous implique et nous passionne, notamment grâce à l'interprétation exceptionnelle de la mère (mais aussi de la fille et du policier). Je ne me remets pas devant ce jeu incroyable qui nous a transporté d'émotions en émotions avec force et crédibilité.

    Rien que pour voir du bien joué, du poignant et du réaliste, vous devriez vous lancer sans réfléchir. Une vraie perle. Une perle dure et lourde, mais une perle qui brille de toutes ses forces. Je suis vraiment dans un drôle d'état à présent et je suis sûre que je ne pourrais jamais oublié cette histoire.

    A voir... O-B-L-I-G-A-T-O-I-R-E-M-E-N-T !

     

    Don't Cry Mommy (Film coréen)

     

     

    Don't Cry Mommy DDL VOSTFR

    EuHee Fansub (film complet)

     

    Tu as vu ce film ?

    Tu l’as aimé ?

     Don't Cry Mommy (Film coréen)


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 21 Juillet 2016 à 14:22

    Oh tellement contente que tu l'as regardé ! J'étais parmi celle qui te l'ont conseillé, et je suis vraiment heureuse que tu as adoré ce film ! Ce film n'est pour moi malheureusement pas assez connu, pourtant c'est une perle a voir absolument !

    Il m'a vraiment touché car il dépeint une dure réalité. C'est rare que je pleure devant des films mais j'avoue que celui la m'a fait versé plus d'une larme, surtout pour la scène du gâteau T_T

    C'est en voyant ce genre de film que je regrette de ne pas voir plus de films coréens, ou même plus de films tout court car j'avoue être plus série ^^

    Lire ta critique m'a donné envie de le revoir, et c'est ce que je compte faire dans les prochain jour je pense :)

    C'est un de mes films coréens préférés, que je recommande vraiment à tout le monde :D

      • Vendredi 22 Juillet 2016 à 16:39

        Aaaaah je n'étais pas sûre que tu sois dans la liste de ceux me l'ayant conseillé (je te rajoute à l'article :b). Y a vraiment plusieurs personnes qui m'ont vivement encouragé à le regarder... Vous vouliez briser mon cœur c'est ça ? :')

        Très dur, mais très réaliste. Une histoire pas comme les autres avec la vengeance de la mère ensuite. Vraiment poignant, triste. A voir quoi.

        Je lui ai attribué le tire tant convoité de "coup de coeur" :D

      • Vendredi 22 Juillet 2016 à 18:04

        Haha mais non voyons :P

        Oui très réaliste, et c'est bien qu'on en parle à travers des films, car il y a vraiment trop d'injustice dans le monde >_<

        Il mérite ce titre car ce film est une perle !

    2
    Jeudi 21 Juillet 2016 à 15:35

    déjà que j'ai pleuré en lisant ta chronique j'imagine meme pas comment je réagirai devant ce film

    surtout que les sujets comme ca, généralement ça me laisse pas de marbre et me révolte tellement... 

    En tout cas très bel article ! Merci de l'avoir écrit !! 

      • Vendredi 22 Juillet 2016 à 16:40

        Ohhh je ne voulais pas te faire pleurer. Mais merci, ça veut dire que je suis parvenue à bien retranscrire l'émotion avec mes mots :D CA me fait plaisir !

        Tu devrais tout de même te lancer, rien que pour voir ce que j'ai décrit. Vraiment poignant !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Mercredi 17 Août 2016 à 13:28

    Un très bon film !

      • Dimanche 21 Août 2016 à 19:44
        Ooooooh que oui. Il m'a vraiment touchée :'(
    4
    Hed
    Samedi 27 Août 2016 à 19:30

    J'ai pleuré en te lisant. Je n'ai pas vu ce film, mais grâce à toi je vais me le regarder très rapidement ! Merci pour la découverte !!

      • Dimanche 28 Août 2016 à 14:40

        Ca me fait plaisir de savoir que mon texte t'a touché à ce point :) C'est un sujet très important pour moi parce que, bien que je n'y ai jamais fait face (ouf), je me sens vraiment dans le "combat". Il faut en parler, c'est le seul moyen d'ouvrir les yeux des gens !

    5
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 23:05

    Je connaissais pas du tout ce film mais la, le sujet est sérieux, change de ce qu'on voit donc je vais vraiment le voir.

      • Lundi 3 Octobre 2016 à 08:50

        Tu as totalement raison. En ce moment je regarde beaucoup plus de film sombre (y en a plusieurs en attente de publication d'ailleurs). Ca change et on découvre de nouveaux univers !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :