• MY NAME (drama coréen)

    마이 네임

    Corée du Sud - 8 EPISODES (50 MINUTES) - 15/10/2021 Netflix

    Action - Drame - Policier - Suspense - Thriller 16+

     

    Han So Hee : Yun Ji Woo / Oh Hye Jin

    Park Hee Sun : Choi Mu Jin

    Ahn Bo Hyun : Jeon Pil Do

    Kim Sang Ho : Cha Gi Ho

    Yun Gyeong Ho : Yun Dong Hun

    Lee Hak Ju : Jeong Tae Ju

    Jang Ryul : Do Gang Jae

     

    Je ne vais pas vous mentir… MY NAME m’a mis une sacrée claque. Généralement, je ne regarde pas tellement de drama policier/thriller car ce n’est pas mon genre favori, mais MY NAME m’a tout de suite attirée à sa sortie sur NETFLIX. Au casting on avait AHN BO HYUN qui est un acteur que je vénère depuis ITAEWON CLASS, et son format court me permettait de faire une sorte de pause entre mes comédies romantiques. Bref, quand je me suis lancée dans MY NAME je ne savais que ça allait être aussi palpitant... 

     

    MY NAME (drama coréen)

    L’HISTOIRE

     

    L’histoire démarre sur une lycéenne qui assiste à l’assassinat de son papa. Malheureusement, la police ne semble pas s’intéresser au meurtre et la jeune fille se met en tête de retrouver leur meurtrier elle-même. Elle va alors rejoindre le gang dont son père était membre et infiltrer la police.

     

    Franchement, le drama m’a tenu en haleine de son premier à son dernier épisode. Avec notre héroïne ont vit tout à 2000% et je dois dire que j’ai enchainé les épisodes avec beaucoup de facilité.

     

    Comme je m’y attendais, le drama est extrêmement violent et ne se prive pas d’effusions de sang. Les scènes d’action sont magistrales et les combats au couteau sont absolument incroyables, mais le bé mol c’est que nos personnages ont beau être poignardés, blessés par balle… leur résistance aux blessures physiques relèverait presque du surnaturelle tant ils guérissent vite. A plusieurs reprises je ne pouvais m’empêcher de penser « comment fait-il pour se relever, ses boyaux devraient pendre jusque par terre »… C’est bien dommage car cela sort le spectateur du combat… D’ailleurs sur ce point MY NAME m’a m’a fait penser au drama historique MY COUNTRY qui avait le même problème de « personnages immortels » ahahaha.

     

    Peut-on parler de l’OST du drama ? Les musiques qui accompagnent l’intrigue et nos personnages tout au long de la série sont d’une beauté... Je reproche pas mal aux dramas ces dernières années de n’avoir qu’une ou deux chansons/instru vraiment mémorables mais là… la totalité de l’OST est parti dans mes playlists. Et, quand l’ambiance musicale est aussi bien gérée, les scènes d’action ou de drame sont tellement plus prenantes et bouleversantes.

     

     

    MY NAME (drama coréen)

    LES PERSONNAGES

     

    JI WOO (Han So Hee) est une héroïne qui m’a beaucoup émue. Cette jeune fille a vécue toute son enfance dans la solitude, abandonnée de tous et, lorsqu’on son père est assassiné sous ses yeux, une fois de plus, personne ne veut l’aider. Désespérée elle fait un choix fou : rejoindre le gang de son père pour trouver le meurtrier et se venger. Et, ce petit bout de femme qui arrive parmi tous ces gaillards mal intentionnés, c’était vraiment angoissant. Je ne parle même pas de la SPOIL tentative de viol qui m’a réellement bouleversée par sa violence… /SPOIL

    L’actrice nous livre une prestation magnifique. N’ayant pas vu le drama à succès NEVERTHELESS où elle tient le rôle principal, je la découvrais avec ce drama et… elle nous offre une héroïne toutes en nuances et il parait même qu’elle a fait la plupart de ses cascades elle-même. CHAPEAU BAS !

     

    Je pense que CHOI MU JIN (Park Hee Sun) est le personnage le plus passionnant de MY NAME. Dès sa première apparition dans le drama, il crève l’écran par son charisme et sa violence. A vrai dire c’est un personnage aussi fascinant qu’effrayant qui, malgré toutes ses mauvaises actions m’a énormément touchée par sa solitude. C’est un personnage qui a évolué dans un milieu sombre ou la loi du plus fort est la seule vraie réponse et, comme il le dit lui même « il y a deux catégories de personnes dans ce monde : les prédateurs, et les proies ». Du coup, pour ne pas être mangé, il mange les autres avant. C’est aussi un personnage qui souffre énormément car, SPOIL la personne qu’il pensait être son meilleur ami, qu’il considérait comme son frère était en fait un flic sous couverture… Pourtant, MU JIN va de nouveau croire en quelqu’un. Même s’il la manipule, tout au long des épisodes il nous prouve à de nombreuses reprises à quel point il tient à JI WOO, mettant même sa vie en jeu pour la sauver. Au final, je ne sais pas s’il est amoureux d’elle ou la considère plutôt comme sa fille adoptive, mais la seule chose dont on peut être certain, c’est qu’il l’aime. Alors lorsqu’il découvre qu’à son tour, elle lui tourne le dos, la rancœur et la douleur est sont plus fortes que tout : « Je n’ai jamais trahis quelqu’un qui me faisait confiance ». Je suis persuadée d’ailleurs qu’il avait l’intention de mourir de ses mains. /SPOIL

     

    PIL DO (Ahn Bo Hyun) c’est le flic parfait. Efficace dans son travail, charismatique et doté de vraies valeurs morales, c’est vraiment LA personne qu’il fallait pour notre héroïne. Au début entre eux tout n’est pas rose, parce que deux gros caractères ensemble ça fait des étincelles, mais PIL DO se montrera toujours comme un allié inébranlable, un confident attentif et aura confiance en elle jusqu’au bout. Alors SPOIL lorsque MU JIN lui tire dans la tête dans le dernier épisode du drama et qu’il s’effondre sur JI WOO alors même qu’il lui prenait la main en lui promettant d’être à ses côtés… Mon dieu que j’ai été choquée. Je ne m’y attendais pas, je les imaginais déjà ensemble. Vraiment triste qu’un personnage aussi gentil finisse comme ça… /SPOIL

     

    TAE JU (Lee Hak Ju), le second de MU JIN est un personnage qui m’a pas mal fascinée tout au long du drama. Froid et impitoyable il ne se montre pas tendre avec notre héroïne et ne comprend pas pourquoi son boss croit autant en elle.  Même si je l’ai parfois détesté, j’avoue SPOIL qu’il me faisait souvent mal au cœur avec sa mine déçue et, lorsqu’il est mort, j’ai eu un pincement au cœur… tout comme notre héroïne il s’est toujours battu pour ses convictions, quitte à y laisser sa vie /SPOIL.

     

    Enfin, l’abominable GANG JAE (Jang Ryul) est un personnage que j’ai tout détesté du début à la fin. J’imagine du coup que cela signifie que non seulement l’acteur a fait un taf exceptionnel mais qu’en plus GANG JAE est un bon antagoniste. Chacun de ses sourires et de ses rires démoniaques me dégoutaient et je ne parle même pas de toute sa violence et de la haine que l’on lit dans ses yeux en permanence. En quête de reconnaissance et de pouvoir, cette ordure est prête à tout pour arriver à ses fins.

     

    MY NAME (drama coréen)

    FIN & CONCLUSION

     

    Rho lallalallalaal la scène SPOIL où notre héroïne découvre qu’en fait, elle a été manipulée par le début par MU JIN est exceptionnelle. Cette actrice nous livre une prestation plus que remarquable et j’ai vraiment été touchée par son interprétation. Personnellement, en bon public que je suis, comme elle, je n’avais rien vu venir. Finalement son père était un policier infiltré, CHOI MU JIN s’était lié avec lui et, en découvrant sa trahison l’avait tué...

    Dans ces derniers épisodes nous avons également le rapprochement de l’héroïne avec PIL DO (romance que je n’osais même pas espérer pour être honnête) et j’ai été tellement contente de les voir passer une nuit ensemble. Je sais que cette scène a choqué beaucoup de dramavores puisque dans les dramas coréens (contrairement au film), les scènes de lit sont suggérées mais jamais vraiment montré, mais personnellement je trouve que c’est beaucoup de bruit pour rien car, à part le reflet floutée sur la vitre… on ne voit rien.

    Bref, cette romance, j’en avais envie… leur rapprochement physique me laissait presque entrevoir une happy ending et puis paf… MU JIN, se sentant trahi entre en scène et tue PIL DO a bout portant… Vraiment je ne m’y attendais pas du tout et la scène m’a profondément choquée. Et pour moi ce choix scénaristique est vraiment bon car c’est l’élément qui m’a le plus marqué du drama ahaha Lorsque je suis allée me couché juste après avoir fini le 8eme épisode je n’avais que cette scène en tête. Pauvre PIL DO… On a sans doute tué le personnage le plus gentil de toute la série.

    Finalement, notre héroïne reprend le chemin de la vengeance et dans un dernier combat plutôt épique tue le vrai meurtrier de son père. Elle parvient à s’échapper on ne sait comment avec ses blessures et à survivre. Même si je suis contente qu’elle ait pu s’en sortir, comme dit plus haut, au vu de ses blessures, même marcher aurait du être impossible… /SPOIL

     

    Bref, pour moi le seul vrai défaut de MY NAME c’est la résistance de nos personnages aux blessures, et ce n’est clairement pas une raison pour ne pas lui donner sa chance. En 8 épisodes on nous développe une intrigue pleine de rebondissements rythmées par de sacrées scènes de combat, des personnages passionnants et un suspens constant. Je ne me suis jamais ennuyée devant la série et je le recommande pour le triangle de tête qui va clairement vous tenir en haleine.

    Attention, le drama est très violent, je le déconseille aux personnes sensibles (sauf si comme moi vous vous cachez les yeux quand vous ne pouvez pas supporter une scène ahahaha)...

    Xoxo, SAM


    2 commentaires
  • MOVE TO HEAVEN (DRAMA CORÉEN) NETFLIX

     

    CORÉE DU SUD 2021

    10 ÉPISODES FAMILLE QUOTIDIEN

    NETFLIX

    LEE JE HOON x TANG JUN SANG x HONG SEUNG HEE

     

     

     

    Je n'avais pas publié sur le blog depuis plusieurs mois (avril !!) ! Je suis vraiment désolée de ne pas tenir à jour le site mais, comme j'ai pas mal d'avis en attente de publication, Sam et les Dramas devrait reprendre vie ce mois-ci :)

    Je vous aime fort, Xoxo, SAM

     

     

     

     

    Pour être honnête, j’avais peur de commencer ce drama car, sans avoir même lu le synopsis ou regardé la moindre bande annonce, les quelques (très bons) échos que j’avais eu du drama étaient qu’il était bouleversant et que les gens avaient pleuré durant son visionnage. MOVE TO HEAVEN semblait donc être ce genre de mélodrame poignant qui te fait pleurer toutes les larmes de ton corps (cœur) durant la totalité de ses épisodes… et j’avais peur de ne pas être assez solide émotionnellement.

    Finalement, je me suis lancée, un soir, sur un coup de tête, et je dois dire que… MOVE TO HEAVEN est bien plus que ça. MOVE TO HEAVEN c’est une série thérapie qui parle de sujets tristes, parfois tabous et qui le fait avec une bienveillance sans pareil. Oui c’est triste, on aborde des sujets durs comme la mort et le deuil mais on le fait bien et on le fait avec beaucoup d’amour, de chaleur et de positivité. Un message touchant, des personnages attachants et un scenario captivant… parlons un peu d’une de mes meilleures productions coréennes à ce jour...

     

    MOVE TO HEAVEN (DRAMA CORÉEN) NETFLIX

     

    L’HISTOIRE

     

    MOVE TO HEAVEN ça raconte l’histoire d’un jeune homme atteint du syndrome d’asperger qui a été élevé par son père et qui travaille à présent avec lui dans une entreprise nommée « Move to Heaven » ayant pour but de s’occuper des affaires des défunts. La particularité de Move to Heaven c’est que le père et le fils traitent ce « dernier déménagement » avec respect, humanité et bienveillance, triant et rangeant les affaires avec grand soin.

    Alors que tout se passe pour le mieux pour notre adorable duo, le père fait une crise cardiaque et meurt en pleine rue. C’est alors son petit frère, tout juste sorti de prison qui récupère la tutelle de notre héros. Sauf qu’entre les deux, les choses semblent compliquées dès le départ…

     On va donc suivre l'évolution de leur relation au fil des épisodes et je peux vous dire que ce duo va vous toucher à un point que vous ne pouvez imaginer. Alors que leur premiers jours ensemble sont tout à fait catastrophiques et qu'ils se trouvent incapables de communiquer car aucun ne veut écouter l'autre, la suite de leur aventure à deux se révèlent magnifique. Chacun à sa manière va aider l'autre à se soigner et à avancer. Leur complicité montre crescendo pour finir par crever l'écran (et nos coeurs) et je guettais chacune de leur apparition commune avec la plus grande avidité. 

     

    Et puis, ce qui est passionnant dans ce drama c’est qu'on va apprendre à connaitre chacune des personnes dont on va ranger les affaires avec Move To Heaven. Chaque objet raconte petit à petit, pièce par pièce, les histoires de ces personnes ordinaires aux messages extraordinaires. Parce que oui, c'est au travers des défauts que l'on va aborder  de nombreux sujets de société comme : les violences conjugales (la souffrance de ces femmes qui appellent pourtant à l’aide mais que personne n’écoute jusqu’à ce qu’il soit trop tard), la famille et la vieillesse (avec une vieille dame délaissée par son fils unique), l’homosexualité (et la difficulté à pouvoir aimer librement dans une société encore trop fermée d’esprit) ou encore le suicide (très intéressant ici car on aborde de manière détournée le droit à l’euthanasie pour raison médicale). 

    De plus, ce qui m’a profondément touchée, c’est la manière avec laquelle on aborde la mort. Parce que oui MOVE TO HEAVEN a une très belle manière de voir le deuil, de parler de l’absence de ceux qui partent mais aussi de la peine de ceux qui restent. Et tout est fait avec beaucoup de délicatesse et, étrangement, de positivité. On aurait clairement pu sombrer dans le mélodrame mais le drama sait soigner les peines qu’il nous fait traverser, et ça, c’est vraiment très beau.

     

    MOVE TO HEAVEN (DRAMA CORÉEN) NETFLIX

     

    LES PERSONNAGES

     

    GEU RU (TANG JUN SANG) est un personnage vraiment touchant. Atteint du syndrome d’asperger, il a de grosses difficultés à comprendre et à communiquer avec les gens. Il se montre d'une grande intelligence et ses capacités de mémorisation de tout ce qu'il voit et entend son exceptionnelles (et plutôt pratiques). Elevé avec beaucoup d’amour par son papa, quand celui-ci disparait, tout son univers s’effondre avec lui et franchement, il m'a tout simplement bouleversée. 

    Je crois qu’il a beaucoup appris aux côtés de SANG GU (tout comme SANG GU a énormément appris de lui) et, le voir petit à petit le laisser prendre une place dans cette maison était bouleversant (SPOIL je pense notamment à la première fois qu’il l’autorise à manger avec lui à table et lui a fait un petit déjeuner /SPOIL).

     

    SANG GU (LEE JE HOON) nous propose une entrée en scène des plus détestables et honnêtement j’ai eu quelques appréhensions à son sujet car je me demandais comment ils allaient réussir à me faire aimer ce sale type. Et bien figurez vous que le pari est plus que réussi car j’ai eu un I-M-M-E-N-S-E coup de cœur pour ce personnage. Sous son apparence de délinquant, ses propos durs et son comportement ouvertement provocateur se cache en fait un enfant blessé par la vie. Et quand on comprend que toute cette colère n’est autre qu’une grande souffrance on finit par lire entre les lignes. J’ai énormément aimé l’évolution de ce personnage au fil des épisodes et, le voir s’attacher malgré lui a notre héros a été un réel plaisir. Il s’adoucit doucement, couche par couche et montre son premier sourire, son premier mot gentil, sa première bonne intention et fait littéralement fondre notre petit cœur.

    Et je dois dire que et acteur, découvert dans l’excellent drama SIGNAL, nous livre ici encore une prestation magistrale. Il offre à son personnage une vraie personnalité. Tout est travaillé : la démarche, les intonations, la manière de s’exprimer verbalement et physiquement, les mimiques… franchement je suis totalement admirative. D’ailleurs je pense me regarder TAXI DRIVER d’ici quelques semaines pour le retrouver sur mon écran très rapidement (mais pas trop vite parce que j’ai très envie de l’associer encore un peu au personnage de SANG GU).

     

    NA MU (HONG SEUNG HEE) est une jeune fille turbulente et bruyante qui balaye tout sur son passage. Dès le premier épisode elle se présente comme le seul rempart entre cet adulte aux intentions douteuses (SANG GU) et va mener une véritable enquête pour vérifier qu’il ne porte pas préjudice à son ami. J’aime sa patience et sa compréhension de notre héros. Ils ont grandi ensemble et, avec la mort de son père, elle semble être la seule alliée de notre héros. Je suis absolument ravie SPOIL qu’elle ait annoncée à sa mère qu’elle allait travailler pour MOVE TO HEAVEN). /SPOIL

     

    MOVE TO HEAVEN (DRAMA CORÉEN) NETFLIX

     

    FIN ET  CONCLUSION

     

    Dans les deux derniers épisodes du dramas on a énormément de révélations sur le passé du père de GEU RU et SPOIL je dois dire que je suis si soulagée de comprendre pourquoi il n’a jamais été rejoindre son petit frère à la gare. Durant tout le drama je n’arrivais à comprendre comment un personnage aussi bienveillant avait pu abandonner son propre petit frère et, lorsque l’on découvre qu’il n’a pas pu aller le retrouver car il était coincé sous les décombres d’un centre commercial… alors qu’il était parti lui acheter une paire de basket pour son anniversaire....... Et par la suite, il l’a désespérément cherché partout, reproduisant une fois par an avec son fils le petit parcours de « l’anniversaire parfait selon SANG GU ». Franchement c’est poignant (comme tout dans ce drama décidément). /SPOIL Et puis on découvre l’enfance de GEU RU SPOIL comment son papa l’a trouvé abandonné lorsqu’il travaillait comme pompier et comment lui et sa femme l’ont tendrement élevé. Cette famille est d’une douceur et d’une chaleur franchement magnifique. C’est si triste qu’ils soient tous les deux morts ainsi. /SPOIL

    Finalement, GEU RU décide de SPOIL ranger les affaires de son père à la manière de MOVE TO HEAVEN et je trouve que cela clôt avec beaucoup de sens toute l’histoire du deuil de cette première saison. Je suis profondément émue de le voir décider d’avancer et profondément fière de voir combien il se montre courageux. Et ce sera pour lui l’occasion de découvrir en récompense un message caché dans son téléphone où son père lui délivre un dernier message. /SPOIL

     

    On termine ce dernier épisode avec SPOIL la validation de la tutelle de GEU RU (mon dieu les larmes qui me sont montées aux yeux quand on lui annonce que sa « candidature » est refusée et qu’il fait semblant d’être soulagée alors que son cœur est littéralement brisé) et une étrange jeune fille qui vient demander les services de MOVE TO HEAVEN car elle va bientôt mourir. Scène qui m’a agacé (mais j’imagine que c’est fait exprès) car GEU RU a l’air de tout simplement craquer pour elle… ON DIT NOOOOOOOON nous on veut qu’il finisse avec NA MU !!! /SPOIL

     

    Bref, je crois que vous l’avez compris, MOVE TO HEAVEN est un immense coup de cœur.  Sans aucune hésitation un des meilleurs dramas de 2021 et un des meilleurs dramas coréens tout court. J’attends énormément de la saison 2 (parce que oui trop de choses ne sont pas résolues et l’arrivée de ce nouveau personnage vient un peu chambouler mon plan parfait ahaha) et j’espère qu’elle sortira l’année prochaine car je veux vraiment continuer à passer du temps avec nos personnages.

    Merci MOVE TO HEAVEN pour ta bienveillance et ton humanité, c'était beau, et c'était fort.

     

    Xoxo, SAM

     

    MOVE TO HEAVEN (DRAMA CORÉEN) NETFLIX

     


    5 commentaires
  • HEAVEN OFFICIAL’S BLESSING (anime chinois)

    Tian Guan Ci Fu

     天官赐福 / 天官赐福动画

     

     

    Chine 2020/2021 12 + 1 EPISODE SPECIAL

    MO XIANG TONG CHOU (auteure originale)

    Action - Comédie - Drame - Fantasy - Mystère - Surnaturel

    Haoliners Huimeng Animation

    STREAMING : Netflix

     

     

     

    C’est grâce à NETFLIX que je me suis lancée dans le visionnage de cet anime. La bande annonce m’a attirée et plus j’avançais dans les épisodes, plus j’étais ravie d’y retrouver un air de THE UNTAMED, le drama chinois qui m’a tant bouleversé l’année dernière. Le principe était un peu le même : deux hommes liés par une complicité et une alchimie magnifique qui vivent dans un monde plein de magie et partagent de nombreuses aventures à la découverte de la vérité. On sent que le scenario déborde de détails et l’histoire est riche et pleine de rebondissements. Bref, un sentiment familier que j’avais tant cherché à retrouver dans d’autres dramas… en vain ! Alors, vous imaginez mon bonheur lorsque, après avoir terminé les 12 épisodes disponibles sur NETFLIX, je suis allée faire mes petites recherches et que… je me suis rendue compte du pot aux roses : l’auteure originale de TIAN GUAN CI FU n’est autre que celle de MO DAO ZU SHI (THE UNTAMED) !!!! Bref parlons un peu de HEAVEN OFFICIAL’S BLESSING…

     

    HEAVEN OFFICIAL’S BLESSING (anime chinois)

     

    L’HISTOIRE

     

     

    Au début de l’histoire on rencontre un jeune prince, XIE LAN, qui a remporté les épreuves célestes et a gagné l’immortalité à seulement 17 ans. Malheureusement depuis il s’est fait bannir deux fois du paradis, il est devenu la risée des trois royaumes malgré toutes ses bonnes intentions et son grand cœur.

     

    Tout au long des épisodes on suit donc XIE LAN et l’équipe qui se forme petit à petit autour de lui, dans plusieurs enquêtes menant à la révélation d’une grande à la fin. Et ce cheminement d’histoire m’a beaucoup plu parce que l’anime regorge vraiment de détails et de flashback au point que parfois, j’avais l’impression que l’anime manquait presque de temps pour tout nous raconter. Impossible de s’ennuyer : l’action et les révélations sont omniprésents et on découvre les personnages au fur et à mesure…  

    L'animation est simple mais très jolie et j'ai beaucoup aimé les couleurs et l'univers (inspiré de la Chine traditionnelle) dans lequel évolue nos héros. 

     

    HEAVEN OFFICIAL’S BLESSING (anime chinois)

     

    LES PERSONNAGES

     

     

    XIE LAN est un personnage d’une douceur… Chacun de ses gentils sourires réchauffe l’écran (et font briller les yeux de notre HUA CHENG). Je me suis tout de suite attachée à sa voix à douce et à sa bienveillance et son histoire m’a fait vraiment très mal au cœur. Son rêve était de « sauver le monde » et les autres l’ont pourtant piétiné sans pitié tout au long de sa vie. Un personnage dont la bienveillance me manque beaucoup et qui a encore beaucoup de secret à la fin de cette première saison !!

     

    HUA CHENG est un personnage plus que mystérieux qui laissent derrière lui encore bien des questions sans réponse à la fin de cette première saison du coup… j’ai si hâte de découvrir son passé et le pourquoi il est devenu démoniaque. J’ai tellement aimé qu’il décide d’approcher notre héros SPOIL sous une forme "humaine" pour mieux voler son cœur (et le notre). A chaque fois qu’il le protégeait en secret je ne pouvais pas m’empêcher de fondre. /SPOIL Sincèrement, un personnage qu'il me tarde de retrouver dans la saison 2 !!!

     

    HEAVEN OFFICIAL’S BLESSING (anime chinois)

     

    FIN ET CONCLUSION

     

    Franchement, j'étais vraiment triste de terminer HEAVEN OFFICIAL'S BLESSING et, encore aujourd'hui, une bonne semaine après l'avoir terminé, je ressens un certain manque de leur alchimie et de leurs aventures. Je ne sais pas quand sortira la saison 2, mais il me tarde vraiment de pouvoir d'avantage apprendre à les connaitre parce qu'à la fin de cette première saison il me reste des taaaas de questions sans réponse et une nostalgie folle ! 

    Bref un anime vraiment chouette que j'aimerai vraiment voir adapté en drama un jour (en attendant, je compte me le reregarder très bientôt) !!!

    Xoxo, SAM

     

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires