• Strong Woman Do Bong Soon (drama coréen)

     Stay (mini drama thailandais)

    Himssenyeoja Do Bong Sun / 힘쎈여자 도봉순 

     

    Corée du Sud  Du 24/02/2017 au 15/04/2017 ★ 16 Episodes (60 min)

    Netflix - JTBC - JTBC2  Action - Comédie - Fantastique - Mystère - Policier - Romance

     

     Stay (mini drama thailandais)

    Park Bo Young : Do Bong Sun Park Hyung Sik : An Min Hyeok

    Ji Soo : In Guk Du

     

    An Woo Yeon : Do Bong Gi, le frère jumeau de Bong Sun Im Won Hee : Baek Tak

    Baek Su Ryeon : Madame Sun Sim, la grand-mère de Bong Sun Ju Ho : Neok Bo Yi

    Jang Mi Kwan : Kim Jang Hyeon, le kidnappeur ~ Jeon Seok Ho : Le secrétaire Gong

    Kim Gi Mu : Hwang Hyeon Dong Kim Min Gyo : Ah Ga Ri Kim Tae Su : Oh Hyeon Jung

    Kim Won Hae : Kim Gwang Bok / Oh Dol Byeong Kim Won Seok : Dod Bo Gi

    Lee Ho Cheol : Le chef d'équipe Jo Oh Sun Tae : Bul Gom Park Bo Mi : Na Gyeong Sim

    Seorina : Jo Hee Ji, une amie de Guk Du Sim Hun Gi : An Dong Seok, le demi-frère de Min Hyeok

    Sim Hye Jin : Hwang Jin Yi, la mère de Bong Sun Yoo Jae Myung : Do Chil Gu, le père de Bong Sun

    Yun Ye Hee : Jeong Mi Hwa, la mère de Guk Du

     

     Stay (mini drama thailandais)

    Do Bong Sun est une femme qui possède une force herculéenne. C'est un secret de famille, seules les femmes peuvent hériter de ce don à condition d'utiliser leur force à des fins d'aide. Si elles utilisent leur don pour leur propre profit, elles risquent la perte de leur pouvoir ainsi que des répercussions dans leur vie quotidienne.

     

     Malheureusement, sa force est une malédiction car elle ne peut garder un travail stable au risque de dévoiler son secret. Ce qu'elle aime par-dessus tout, c'est jouer à des jeux vidéo et rêve de créer un personnage de jeu lui ressemblant. Témoin d'une altercation entre Bong Sun et un groupe de malfrats, An Min Hyeok, président de la compagnie AINSOFT, ment en sa faveur au commissariat afin d'éviter qu'elle ne soit poursuivie.

     

     Menacé par un inconnu, Min Hyeok décide d'engager Bong Sun comme garde du corps. Celle-ci développera alors peu à peu des sentiments pour son patron.

     

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     14,5/20

     

    Romance pétillante !

     

     

     

     

    Strong Woman Do Bong Soon avait fait l’unanimité l’année passée. C’est un drama que j’avais moi-même commencé mais mis en pause vers le troisième épisode à cause de mon manque d’intérêt à son égard (ou de mon manque de temps). Et ça y est, je l’ai enfin terminé. Je dois dire que je comprends tout à fait l’engouement qu’il a pu créer parce que c’est un drama sympathique et original de par son lead féminin à la force extraordinaire. Un drama pour passer un bon moment où on ne se prend pas vraiment la tête. Une intrigue simple mais qui fonctionne assez bien, des personnages attachants, une jolie romance et une enquête pour tenir le tout ensemble, on ne va pas se mentir, c’est plutôt agréable !

     

    Strong Woman Do Bong Soon (drama coréen)

    ................................................................................................

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

     

    Do Bong Soon c’est un peu notre Wonder Woman des dramas, en effet cette jeune femme a hérité d’un don qui se transmet de génération en génération aux femmes de sa famille : une force extraordinaire. Alors qu’elle aurait rêvé avoir une vie normale et être une fille normale, sa force herculéenne est autant un atout qu’un inconvénient dans sa vie de tous les jours. Par peur d’être démasquée elle tente de la cacher, mais lorsqu’elle en a besoin, celle-ci se révèle bien pratique. Cette fameuse aptitude va amener à nombre de situations cocasses et, pour une fois, on apprécie avec bonne humeur de voir notre héroïne protéger son cher et tendre ; enfin une fille qui a de la poigne bon sang !

    Bref, en tout cas elle va croiser la route d’un PDG d’une grande entreprise de jeux vidéos, harcelé par un stalker qui va, impressionné par sa force, lui proposer de devenir son garde du corps…

     

    La romance est pour moi le point fort, le pilier du drama. Ces deux personnages m’ont vraiment énormément touchée par leur sincérité, leur alchimie, leur bonheur doux et chaleureux et leur amour confiant, bienveillant et rassurant. C’est exactement le genre de romance qu’on a besoin de regarder le soir après une dure journée de travail ou lors d’un weekend pluvieux. Il y a de nombreuses scènes d’une belle sensibilité, romantiques, pleine de bonheur et de très jolis baisers.  

    Pourtant, Strong Woman Do Bong Soon est également, et contre toute attente, hyper violent durant certaines scènes, tant et si bien que je m’en étais même étonnée… Un peu comme si tout ce sang avait été banalisé alors que nous sommes tout de même dans une série se voulant être une gentille comédie romantique. Alors si le super méchant ne m’a pas une seule seconde angoissée, il véhicule tout de même un vilain message.

    D’autres part et je tiens à le souligner… les histoires secondaires, et notamment au travail ou avec les gangsters sont vraiment lourdingues. L’humour est vaseux, le temps semble un peu long et on a vraiment hâte de retrouver nos deux héros… Je pense que le drama aurait largement pu être éludé de deux épisodes et en aurait réellement gagné en consistance plutôt que d’accorder de l’importance à des personnages sans intérêt à mes yeux.

     

     

    Strong Woman Do Bong Soon (drama coréen)

     ................................................................................................

     

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

     

     

     

    Do Bong Soon, interprétée par  Park Bo Young est sans aucun doute le soleil de ce drama et irradie quiconque s’intéresse à elle par sa gentillesse, sa force de caractère et sa bonne humeur – parce que oui, elle est, du début à la fin du drama, d’un positivisme et d’une bonne volonté à toute épreuve qui font réellement plaisir à voir. Fini les héroïnes pleurnicheuses qui ne prennent pas leur vie en main et comptent sur la protection de leur amoureux. Un vrai bon message qui fait du bien.

    Face à elle on a un héros,  An Min Hyeok, interprété par Park Hyung Sik,tout aussi chaleureux qu’on apprécie pour sa gentillesse et ses attentions. Il aurait pu être de ces héros froids et distants de par sa condition de riche chaebol, mais dès les premiers épisodes du drama le scénariste casse la figure aux clichés et nous offre un héros sympathique et attachant.

    En revanche le personnage de In Guk Du, interprété par Ji Soo, a été très mal et très peu exploité et j’avoue avoir été extrêmement déçue à la fois de son traitement mais aussi de son effacement. Plus les épisodes passent moins on lui donne de la place et la chance de s’exprimer et de faire ses preuves. Alors que j’adore cet acteur, il interprète ici encore un personnage secondaire et qui plus est assez peu intéressant, il faut être honnête. Réduit au simple rôle d’enquêteur et de premier amour de notre héroïne il a du mal à trouver sa place dans le drama.

     

     

    Strong Woman Do Bong Soon (drama coréen)

    ................................................................................................

      

    Stay (mini drama thailandais)

     

     

     

    Bref un drama très sympathique pour ses deux personnages principaux et leur belle romance, mais qui aurait eu besoin d’un peu plus de consistance dans son intrigue et pour ses personnages secondaires. Je le conseille tout de même parce qu’on passe un vrai bon moment devant et que l’histoire parvient tout de même à rester intéressant jusqu’au tout dernier épisode sans réelles longueurs à dénoncer. A voir pour le plaisir de découvrir le couple Boong Soo/Min Hyeok et pour cette héroïne pour le moins originale !

     

     Xoxo, Sam

     

    Tu connais ? Tu as aimé ?

     

    Strong Woman Do Bong Soon (drama coréen)


    2 commentaires
  •  

     

     

    Si j’ai été absente ces dernières semaine c’est que je préparais en secret et avec passion ma participation au projet #fantaxyou2, un grand concours visant à promouvoir de jeunes créateurs.

     

    Pour participer il fallait publier une vidéo mettant en scène une canette de fanta… ou avec la présence de sa mère. J’ai donc choisi d’imaginer une canette qui… aurait un rêve… Un rêve passionnant

     

     

     

    Merci d’avoir regardé cette vidéo !! Si elle vous a plu, encouragez moi en la likant, en partageant à vos proches pour m'aider à gagner en visibilité. <3

     

    Xoxo, Sam


    votre commentaire
  • Fullmetal Alchimist Live Action (film japonais)

     Train to Busan (film coréen)

     Hagane no Renkinjutsushi   鋼の錬金術師 

     

     

    Japon ★ Décembre 2017  Arakawa Hiromu (auteur original)

    Sori Fumihiko (réalisateur)  Miyamoto Takeshi et Sori Fumihiko (scénaristes)

    Action - Aventure - Drame - Fantastique

     

     Stay (mini drama thailandais)

    Yamada Ryosuke (Edward Elric) Mizuishi Atomu (Alphonse Elric)

    Honda Tsubasa (Winry Rockbell) Dean Fujioka (Roy Mustang)

    Harada Natsuki (Gracia Gughes) Hongo Kanata (Envy) Ishimaru Kenjiro (Cornello)

    Kohinata Fumiyo (Hakuro) Kunimura Jun (Tim Marcoh) Matsuyuki Yasuko (Lust)

    Natsuna (Maria Ross) Oizumi Yo (Sho Tucker) Renbutsu Misako (Risa Hawkeye)

    Sato Ryuta (Maes Hughes) Uchiyama Shinji (Gluttony)

     

     Stay (mini drama thailandais)

    Dans le pays d'Amestris, où l'Alchimie est élevée au rang de science universelle, deux frères, Edward et Alphonse Elric parcourent le monde à la recherche de la légendaire pierre philosophale. Peu après la naissance d'Alphonse, Leur père les abandonne, eux et leur mère, Trisha Elric. Celle-ci meurt de maladie quelques années après son départ, les laissant orphelins. Les deux frères tenteront de faire revenir leur mère à la vie grâce à l'alchimie, bravant la loi qui interdit formellement la transmutation humaine. Ils le paieront au prix fort. Edward, l'aîné, perdra sa jambe gauche, son petit frère perdra son corps tout entier. Ed sacrifiera son bras droit en scellant l'âme de son petit frère Al dans une armure. A l'âge de 12 ans, Edward décide de s'engager dans l'armée en tant qu'Alchimiste d'État. Il réussit l'examen haut la main et obtient son nom d'alchimiste, le Fullmetal. Avantagés du titre d'alchimiste d'état, les deux frères chercheront au péril de leur vie la pierre qui leur rendra ce qu'ils ont perdu, mais le secret de la Pierre Philosophale est bien gardé.

     

     

     Stay (mini drama thailandais)

     

     6,5/10

     

     

     

     

    Lorsque j’ai vu qu’il y avait un live action pour Fullmetal Alchimiste, j’ai foncé tête baissée, hyper curieuse de ce qu’ils avaient pu nous imaginer pour adapter en film le manga et l’animé. Personnellement je regarde Brother Hood avec mon frère et j’aime vraiment beaucoup l’univers, les personnages auxquels on s’attache très vite et ce scénario intelligent et captivant. Pour autant j’ai décidé de regarder le film en lui donnant toutes ses chances, à savoir sans lui placer la barre trop haut ; on sait tous que peu de live action sont de réelles réussites. Et bien… si ça aurait pu être sans doute mieux… ça aurait surtout pu être vraiment pire, mais vraiment vraiment. Je trouve que cette adaptation s’en sort honorablement, je dois même dire que je suis très contente de ce que j’y ai découvert : un scénario qui suit bien l’histoire en amenant les informations petit à petit et plutôt habilement (parfait pour un spectateur non initié), des personnages aux personnalités bien calquées sur l’animé, de beaux décors (même s'il faut tout de même noter que le sol Allemand aurait été plus pertinent)… et costumes (bon ok les cheveux d’Ed sont horribles) !

     

    Alors pourquoi tant de haine ? Je pense n’avoir croisé à son encontre que des critiques négatives tant par les fans et connaisseurs autoproclamés que par ceux qui n’y connaissaient rien et qui se sont empressés une fois de plus de crier que le cinéma asiatique (japonais ici) était nul à chier. Commentaires qui parviennent toujours à me hérisser le poil puisque leur goûts d’occidentaux (de blanc) ne sont ni universels ni véridiques. Bref, personnellement j’ai décidé de faire partie du maigre pourcentage ayant décidé de le défendre, sans pour autant taire les points négatifs que j’ai pu remarqué et qui sont bien présents.

     

    Mais tout d’abord, Full Metal Alchimist, de quoi ça parle ? Le pays d’Amestris est un pays où l’alchimie est élevée au rang de science universelle avec pour règle fondamentale l’échange équivalent (ce n’est donc pas de la magie). C’est ainsi que nous faisons la rencontre d’Elward et Alphonse Elric qui, venant de perdre leur maman tentent de la faire revivre en utilisant l’alchimie… Malheureusement l’expérience tourne mal et le corps d’Al disparaît tandis qu’Ed y perd une jambe et un bras. On les retrouve des années plus tard alors que, enrôlés dans l’armée depuis ses douze ans, Ed tente désespérément de trouver la pierre philosophale pour rendre son corps à Ed dont il n’a pu sauver que l’âme…

    Ce que j’ai trouvé super, c’est que, malgré son format court de deux heures, les scénaristes ont tenté de calquer le plus possible leur plot sur l’histoire originale, en bidouillant pour que tout tienne ensemble sans qu’on perdre trop d’intrigue. Et franchement je trouve tout cela plutôt bien amené et plutôt bien pensé. Les personnalités des héros correspondent également plutôt bien aux originaux et les acteurs sont bons dans leurs rôles. Du coup, du coté scénario, c’est pas si mal !

     

    Coté visuel, il y a un peu plus à redire en revanche et notamment du côté des costumes qui, durant tout le film m'ont donné l’impression de suivre des cosplayers à des conventions… Alors certes, se sont des copiés collés de l’animé, mais ils auraient pu tenter de les rendre plus réalistes… Et je ne parle même pas des perruques et des cheveux d’Ed qui m’ont beaucoup perturbée au début. Le problème c’est que si certains ont dit que « des japonais avec des perruques blondes c’était ridicule », si on nous avait mis des blancs au casting d’autres auraient crié au scandale. Mais bon, finalement, lorsqu’on se laisse emporté par l’histoire et qu’on accepte de ne pas s’offusquer des apparences, et bien ça finit par passer.

    Les effets spéciaux ne sont pas non plus extraordinaires mais pour du cinéma japonais… c'est vraiment cool !

     

     

    Bref si ce film n’est pas une réussite magistrale, qu’il y a peu de chance que je le revoie et qu’il ne surpasse en rien l’animé, je verrais avec plaisir la deuxième partie (en espérant qu’ils ne soient pas découragés par tous les discours négatifs sur la toile) et je vous le conseille. Mais, ne le regardez pas dans une optique négative, n’y allez pas en vous disant que de toute façon se sera nul… Je pense que pour apprécier à sa juste valeur un live action, il faut essayer de s’ouvrir et arrêter de se fermer à tous les essais d’adaptation en film parce que tout n'est pas à jeter et… NE SURTOUT PAS REGARDER EN VF MERCI.

     Alors, à toutes ses personnes qui font beaucoup de bruit, s’énervent pour rien et moulinent avec leur langue… les gars… détendez vous. 

     

    PS : ne ratez surtout pas la scène post générique !

     

     

     

    Xoxo, Sam

     

    Tu connais ? Tu as aimé ?

     


    5 commentaires