•  

    QUEEN FOR 7 DAYS (drama coréen)

     

     7일의 왕비 

     

    Corée du Sud 2017 20 ÉPISODES (60 minutes)

    KBS2 Historique - Mélodrame - Romance

     

    Yeon Woo Jin : Lee Yeok / Le roi Jeong Jong

    Lee Dong Geon : Lee Yung / Le roi Yeonsangun

    Park Min Young : Sin Chae Gyeong / La reine Dan Gyeong

     

     

    EDIT : Cette critique date de l'été 2019,

    j'avais complètement oublié de vous la publier !! 

     

    17,5/20

     

    Waw… J’écris cette critique avec beaucoup d’émotions. Ce drama, c’était une série que j’avais laissé à l’abandon sans raison pendant plus d’un an et que j’ai décidé de reprendre… pleine de remords. Le pire c’est qu’en le redémarrant de zéro, en étant spectatrice de ces 8 premiers épisodes une seconde fois, je n’ai quasiment pas réussi à faire avance rapide comme j’avais prévu à la base. Queen for Seven Days est un drama qui t’implique et te fait frémir dès les premiers épisodes par des personnages vibrants et un triangle amoureux désespéré.

     

     

    QUEEN FOR 7 DAYS (drama coréen)

     

    L’HiSTOIRE

     

    Il faut remonter le temps en arrière, au temps de Joseon pour faire la rencontre de Lee Yeok, Lee Yung et Sin Chae Gyeong. Le jeune roi Lee Yung se sent menacé par son petit frère, qui avait été désigné par son père, avant sa mort, comme étant l’héritier du trône. Chae Gyeong quant à elle est la fille d’une famille noble qui va se lier d’amitié avec les deux héritiers.

    Cependant, suite à certaines circonstances, Lee Yeok se voit envoyé en exile et est laissé pour mort durant celui-ci. 

    5 ans plus tard, Lee Yeok, qui a douloureusement survécu, revient dans l’idée de se venger de son frère.

     

    Très vite nous sommes plongés dans cette rivalité pour le pouvoir entre ces deux frères. Si de base, Lee Yeok n’a absolument pas l’intention de s’emparer du trône et ne souhaiterait que vivre paisiblement au palais avec son frère, il doit subir, jour après jour, la colère et la défiance de ce dernier qui ne parvient à faire confiance à personne. Et, par manque de communication, par de nombreux quiproquos et… pire encore, alors qu’ils tombent amoureux de la même femme… la guerre semble inévitable.

     

    La romance est indéniablement le centre de l’histoire et nous plonge dans un triangle amoureux douloureux plein de rivalité et de regrets. L’amour que se portent CHAE GYEONG et LEE YEOK est d’une pureté et d’une sincérité qui m’a par moment donné des frissons… le couple principal nous offre des scènes bourrées d’intensité et d’émotions comme celle où, horrifiée, notre héroïne découvre le corps couvert de cicatrices de son amoureux et ferme les yeux en pleurant pour pouvoir les toucher… J’en ai tellement voulu à l’histoire de les faire souffrir de la sorte parce que, même si leur destin était de base annoncé comme source de grande tragédie… CHAQUE épisode semble vouloir les séparer au détriment de leur amour inconditionnel.

    Et puis.. l’amour intense que voue le roi à notre héroïne le conduit à des actes irréfléchis et à une très profonde souffrance destructrice. Bref cette romance est dure et elle fait souffrir.

     

     

    Complots politiques, à gogos, retournements de situations, moments tendres, intensité, sourires, larmes, amitié, romance, guerre… tout y passe dans ce drama qui m’aura fait traversé un million d’émotions contradictoires et m’aura énormément fait pleurer tout au long de son visionnage… De plus, la réalisation, les images et les musiques sont magnifiques…

     

    QUEEN FOR 7 DAYS (drama coréen)

     

    LES PERSONNAGES 

     

    SHIN CHAE GYEONG (PARK MIN YOUNG) est un personnage féminin comme je les aime. Malgré son statut de noble, elle a été élevée à la campagne, loin de ses parents suite à une prophétie faite alors qu’elle était bébé et dont elle n’a absolument pas connaissance. Et cette éducation loin des riches lui a permis de développer ses qualités et son grand cœur. Lorsqu’on la rencontre pour la première fois, elle masse le ventre d’un âne constipé pour le soulager puis rentre chez elle couverte de terre et d’excréments. Avec son drôle d’accent et ses manières de campagnarde, j’ai tout de suite aimé sa personnalité lumineuse et bienveillante. Et puis, lorsqu’il faut aider quelqu’un, elle sera toujours la première, quitte à se mêler des affaires des autres et à s’attirer des problèmes en retour. Lorsqu’on la rencontre de nouveau une fois adulte… elle n’a pas changée : toujours aussi têtue, coriace, téméraire et gentille, à ceci près qu’à présent, puisqu’elle croit le prince mort, s’est ajouté à son bonheur quotidien beaucoup de tristesse et de regrets.

     

    Notre héros, LEE YEOK (YEON WOO JIN) est un personnage tout aussi attachant. Bien qu’il soit le prince de la nation, il part tout le temps en vadrouille dans le bourg et, avec ses amis, s’amuse à tout un tas de farces. Finalement il ne fait que se comporter comme un gamin normal de son age. Sa souffrance vis-à-vis de son frère qui le repousse sans cesse et sa maladresse pour communiquer avec ce dernier me faisait réellement mal au cœur. J’avais tellement envie que ces deux là puissent s'assoir tranquillement et qu’ils se disent ce qu’ils avaient besoin de se dire. Lorsqu’on le retrouve à l’âge adulte, alors qu’il a pris une nouvelle identité et revient dans le but de se venger de son frère qu’il croit responsable de sa tentative d’assassinat… c’est un homme brisé. Sa survie après les blessures atroces qu’il avait subit a été plein d’agonie, de douleur et de rancœur. La scène notamment où il fait un cauchemar et s’effondre hors de son lit sans pouvoir se relever autrement qu’avec son bâton m’avait tellement touchée… Lui qui n’avait jamais été intéressé par le pouvoir se voit contraint de venir de voler et, poussé par tous ces gens qui croient en lui se retrouve totalement pris au piège sans pouvoir reculer.

     

    Notre roi LEE YUNG (LEE DONG GEON) est quant a lui un personnage qui souffre. Contrairement à nos deux autres protagonistes qui, je pense, ont tout de même eu des moments de bonheur disséminés dans ce drama, j’ai l’impression que les siens se comptent sur les doigts de la main et ne sont que liés à notre héroïne, d’où son amour pour elle puisqu’elle est la seule personne qui parvient à l’humaniser. Ce personnage qui n’a pourtant pas un fond méchant de base va, au fils du drama basculer dans une sorte de furie meurtrière à cause de son manque de confiance en lui et par rancœur envers un père qui lui avait dit qu’il mènerait le royaume à sa perte s’il devenait roi. Quand j'y pense, c’est finalement sa prédiction qui a entraîné tout ce massacre… comme quoi des fois il vaudrait mieux se taire. Bref, c’est un personnage qu’on ne peut pas s’empêcher d’aimer malgré ses actes plus odieux les uns que les autres…

     

    QUEEN FOR 7 DAYS (drama coréen)

     

     FIN ET CONCLUSIONS

     

    Plus les épisodes avançaient, plus l’histoire montait crescendo et le destin tragique de notre trio s’intensifiait. J’avais tellement peur de cette fin de voir nos personnages souffrir encore plus. SPOIL au final, malgré la mort tragique des parents de notre héroïne et le sacrifice de notre pauvre Seo No, je trouve que les autres personnages s’en tirent avec moins de mal que ce que j’avais prévu. Ce qui ne veut pas dire pour autant que leur fin est heureuse… notre roi meurt durant son exile… mais dans les bras de son frère à qui il se confie une dernière fois, et nos deux héros après avoir été séparés durant toutes leurs vies se retrouvent vieillards juste avant de mourir… Une fin donc avec un peu de bonheur, mais surtout énormément d’émotions puisque j’ai vraiment BEAUCOUP pleuré… /SPOIL

    Un drama que je vous conseille donc pour son triangle amoureux tragique et pour les émotions fortes qu'il procure au spectateur. Sortez votre boite de mouchoirs... c'est sûr, vous allez pleurer !

     

    Xoxo, Sam

     

     


    2 commentaires
  •  

    ROUGE ECLIPSE (SWITCHED)

    宇宙を駆けるよだか

    Japon 2018  6 ÉPISODES (40 minutes)

    Netflix Drame – Romance - Ecole

     

    Shigeoka Daiki : Kaga Shunpei

    Kamiyama Tomohiro : Mizumoto Koshiro

    Kiyohara Kaya : Kohinata Ayumi

    Tomita Miu : Umine Zenko

     

     

    16,5/20

     

     

    Lorsque je vous ai demandé sur youtube des conseils pour me remettre à jour niveau drama japonais (je suis de l’ancienne génération : HYD et compagnie), ROUGE ECLIPSE (ou SWITCHED) est sans aucun doute celui qui est revenu le plus souvent… Et je comprends pourquoi. Dès le premier épisode, les premières minutes même, j’ai été happé par l’histoire et les personnages.

     

    ROUGE ECLIPSE (SWITCHED)

     

    L’HISTOIRE

     

    AYUMI est une jeune lycéenne populaire et épanouie qui vient d’apprendre que le garçon dont elle est amoureuse depuis son enfance, KOSHIRO, partage ses sentiments. Seulement voilà, alors qu’elle se rend à leur premier rencard,  elle reçoit un coup de téléphone d’une fille de sa classe qui lui annonce vouloir se suicider. Elle lève alors les yeux et assiste avec horreur à sa chute d’un immeuble.

    Sans comprendre ni pourquoi, ni comment elle va se réveiller à l’hôpital… piégée dans le corps de cette dernière !

     

    Le drama aborde des sujets très durs comme le harcèlement scolaire et les critères de beauté, en soulignant avec amertume le fait que, lorsque l’on ne rentre pas dans la norme, les autres nous rejettent immanquablement. "Le clou qui dépasse appelle le marteau" comme dirait le célèbre proverbe chinois.

    Franchement j’ai dévoré le drama, littéralement. Le scénario enchaine très vite, les personnages sont attachants et nos jeunes acteurs jouent vraiment bien (franchement les échanges de corps sont si bien réalisé… tu reconnais parfaitement chaque personnage grâce à ses mimiques, sa manière de marcher etc franchement bravo) !

     

    ROUGE ECLIPSE (SWITCHED)

     

    LES PERSONNAGES

     

    AYUMI (Kiyohara Kaya/Tomita Miu) est un personnage très doux, très gentil et très touchant. La situation dans laquelle elle se retrouve est terrifiante : elle ne peut plus rentrer chez elle et vivre avec sa famille, ne peut plus rester avec ses amies et a perdu son corps d’origine.

    A noter que la trouvais l'actrice TOMITA MIU vraiment très très jolie (lorsqu’elle sourit son visage s’illumine de manière radieuse), et que je n'avais pas SPOIL vraiment envie qu'elle retrouve son vrai corps ahahah/SPOIL

     

    Gros coup de cœur pour le personnage de KAGA (Shigeoka Daiki), l’allié de notre héroïne tout au long du drama (et c'est lui qui va rendre sa situation supportable). D’ailleurs j’ai SPOIL vraiment cru que, comme moi, AYUMI allait craquer devant sa gentillesse et son amour sans borne /SPOIL. C’est un garçon populaire, plutôt insouciant, jovial et drôle qui est en plus doué en tout sans faire le moindre effort.

     

    UMINE (Tomita Miu/Kiyohara Kaya) est un personnage très intéressant. Désespérée d’être aimé les par les autres (et notamment par le garçon qui lui plait) elle fait le choix d’abandonner sa propre vie et son corps pour voler celui d’une autre qu’elle juge plus jolie. SPOIL J’ai trouvé la scène de fin avec sa maman très touchante. Ils n’en ont pas fait trop en nous présentant un débordement d’amour entre elles d’eux, juste de la nourriture fait maison au petit déjeuner au lieu d’un plat préparé. Tu sens qu’entre elles tout peut être réparé et ça laisse beaucoup d’espoir pour la suite. /SPOIL

     

    KOSHIRO (Kamiyama Tomohiro) est un personnage assez difficile à cerner. SPOIL En fait il n’est pas méchant… Alors j’ai trouvé ça un peu facile, tout du long on nous l’avait présenté comme jaloux et envieux et d’un coup, tout disparait et il redevient le gentil ami. J’étais un peu dubitative et déçue parce que le fait qu’il soit méchant apportait vraiment un petit plus à l’intrigue. J’aurai bien aimé qu’effectivement il soit prêt à tout pour voler le corps de KAGA... Bref je trouve que le scénario a joué un peu trop la facilité pour nous faire absolument une fin heureuse./SPOIL

     

    ROUGE ECLIPSE (SWITCHED)

     

    FIN ET CONCLUSION

     

     

    J’ai trouvé que dans le dernier épisode, ils s’étaient un peu dépêché de nous boucler l’intrigue SPOIL (avec le temps avançant beaucoup plus vite pour juste nous montrer leurs sauts dans le vide – d’ailleurs je n’ai pas trop compris qu’on puisse risquer sa vie autant juste pour changer de corps… personnellement risquer la mort juste pour une enveloppe charnelle j’y aurai réfléchi à deux fois et je crois que j’aurai jamais accepté de laisser les gens que j’aime le faire mais bon)… /SPOIL

    Je dois avouer que je suis vraiment déçue SPOIL qu’elle n’ait pas choisi KAGA à la fin et j'avoue que j'aurai bien aimé qu’AYUMI reste dans le corps de UMINE (parce que je m’étais grave attachée à elle comme ça et qu’au final, avec sa bonne volonté et sa gentillesse elle avait réussi à se faire aimer également dans ce corps) même si bien sur ça m’a fait plaisir que quand notre vilaine de l’histoire reprend son corps elle est heureuse de découvrir l’attention des autres... /SPOIL

     

     

    Je trouve que ce drama a une très belle morale que je m’efforce d’ailleurs d’appliquer au quotidien : c’est nous qui créons le monde autour de nous. Par notre comportement et notre façon de penser nous influençons le comportement des autres à notre égard. Si tu souris à une personne elle aura tendance à te répondre, alors que si tu l’as regarde froidement, elle fera de même. J’ai beaucoup aimé qu’à travers le personnage d’AYUMI, on prouve à UMINE qu’elle peut avoir une vie différente, même dans ce corps qu’elle n’aime pas. Alors oui c’est simple à dire de cette manière et parfois les situations sont telles qu’on ne peut rien y faire, mais j’ai aimé ce message d’espoir. Dans tous les cas ce ne sera JAMAIS la faute de la personne harcelée, et je tiens à le souligner.

     

    PS : NE RATEZ SURTOUT PAS LA SCENE POST GENERIQUE du dernier épisode, elle en vaut le coup !

     

    Xoxo, Sam

     


    2 commentaires
  •  

    THE UNTAMED (drama chinois)

     

    陈情令

     

    CHINE 2019

    50 ÉPISODES (45 MINUTES) Tencent Video

    Mo Xiang Tong Chou (Auteur original)

    Chan Ka Lam et Cheng Wai Man (Réalisateurs)

    Mo Xiang Tong Chou (Scénariste) Lin Hai (compositeur)

     Action - Aventure - Comédie - Historique - Mystère

     

    XIAO ZHAN (WEI WU XIAN - WEI YING - YI LING PATRIARCHE)

    WANG YI BO (LAN WANG JI - LAN ZHAN)

    WANG ZHUO CHENG (JIANG CHENG) XUAN LU (JIANG YAN LI) BIN [M4M] (WEN NING) 

    ZHU ZAN JIN (JIN GUANG YAO) MENG ZI YI (WEN QING) LIU HAI KUAN (LAN XI CHEN - LAN HUAN) 

    WANG HAO XUAN (XUE YANG - XUE CHENG MEI) ZHENG FAN XING (LAN SI ZHUI - LAN YUAN - AH YUAN) 

     

     VOSTFR : VIKI ou YOUTUBE

     

     

     

     THE UNTAMED (drama chinois)

     

    10.05.2020 22h07. Je viens de terminer THE UNTAMED après l’avoir marathoner sur cette dernière semaine de confinement… Il y a pas mal de dramas que j’ai eu du mal à le quitter, mais je ne me souviens pas avoir versé ma larme juste parce que c'était le dernier épisode... The Untamed est l’exception.

     

    19/20

     

    Franchement, j’ai longuement hésité avant de me lancer dans THE UNTAMED à cause de son nombre d’épisode. 50 épisodes de 40-45 minutes me semblaient vraiment être un format insurmontable et j’avoue ne pas regarder beaucoup de dramas chinois uniquement pour leur durée. Étant habituée au format 16x60 minutes des coréens, j’apprécie qu’une histoire ne dure pas forcément plus longtemps pour pouvoir d’avantage varier. Mais dans le cadre de ma vidéo BL et comme les avis semblaient être excellents à son sujet, je me suis dis « regardons au moins quelques épisodes pour voir »… QUELLE « ERREUR !!! » Je ne savais pas que THE UNTAMED allait devenir ma nouvelle drogue… Parlons donc d’un drama qui s’est glissé parmi mes favoris alors que je ne l’avais même pas encore terminé…

     

    THE UNTAMED (drama chinois)

     

     

    L’HISTOIRE

     

     

    THE UNTAMED raconte l’histoire d’un monde où les hommes se sont répartis en plusieurs sectes de spirituels avec chacune leurs propres valeurs, leurs propres enseignements et leurs propres talents… Malheureusement une de ses sectes, plus puissante, décide de faire plier les autres grâce à un sombre complot…

    Dès les premiers épisodes, le drama nous plonge donc dans un monde fantastique plein de magie, d’épéistes talentueux, de monstres terrifiants, et « marionnettes fantômes » aux airs de zombis… Le drama nous propose une véritable épopée bourrée de rebondissements qui se déroulent sur plusieurs années (l’histoire est d’ailleurs si dense et il y a tant de personnages que parfois je me mélangeais dans les noms durant les enquêtes ahaha). 

    Dès le troisième ou quatrième épisode, THE UNTAMED nous fait remonter le temps 16 ans plus tôt et nous raconte l’histoire d’une rencontre qui va changer… le monde. Lorsque WU XIAN et WANG JI font connaissance, ils n’ont respectivement pas une très bonne première impression : le premier est vantard et indiscipliné tandis que le second est hermétique et stoïque. Pourtant, suite à certaines circonstances, les deux vont être entrainés dans une gigantesque chasse aux monstres et se retrouver piéger dans une guerre de clan sans pitié qui va causer chagrin et morts…

    J’ai eu une très bonne première impression du drama en accrochant des les premières minutes !! Il faut dire qu’en plus d’avoir un scénario captivant, le drama nous offre des décors d’un véritable enchantement, digne d’un véritable d’un véritable conte. Mon dieu que les palais sont somptueux, que les paysages sont grandioses, que les costumes sont richement ornementés. Vraiment un plaisir pour les yeux. Et puis, la réalisation est d’une très grande qualité et la photographie est magnifique. De plus, on nous offre des effets spéciaux qui n’ont pas à rougir tout au long du drama, si ce n’est lorsqu’il s’agit d’animer des montres (bonjour le loup géant, la statue de la déesse et la tortue démoniaque mdr) où la en revanche c’est assez catastrophique soyons honnêtes. Mais le spectateur est tellement pris dans l’histoire et les acteurs jouent si bien qu’on oublie volontiers et qu’on fait comme si on avait rien vu.

     

    J’ai trouvé que les scénaristes avaient réussi à nous captiver avec un réel suspens. Franchement il y a de nombreux moments dans le dramas où j’étais si tendue et stressée avec les personnages et je n’ai jamais été capable de prédire la fin…

    En plus du suspens, il a de de très belles scènes pleins d’émotions et des moments plus calmes qui nous laissent un peu souffler sans pour autant être ennuyants : tout est utile à l’intrigue ou au développement des personnages et du contexte. En plus de la fiction quasi policière qui rythme tout le drama, vous avez des touches d’humour qui viennent détendre le spectateur et le faire sourire (COUCOU Épisode 47 SPOIL LAN ZHAN qui tend sa manche pour que son amoureux se cache derrière à cause du chien /SPOIL mdrrrrrrrrrr) mais aussi du drame et des épisodes vraiment très très durs qui m’ont fait larmoyer devant mon écran.

     

    La bromance/romance qui unit nos deux héros est d’une beauté inconcevable. Franchement, il n’y avait pas besoin d’un baiser pour matérialisé l’alchimie, la complicité et la force de leur attachement (bon même si on aurait quand même vraiment apprécié ToT). Incroyable comme ils se regardent (spécialement WANG JI d’ailleurs, qui nous a lâché des phrases comme « Je veux le ramener et le cacher » - épisode 25), comme ils se comprennent en un regard et comme ils se complètent l’un l’autre. Je développe juste après leurs personnalités, mais soulignons tout de même ici ô combien le calme rassurant de WANG JI et la fougue chaleureuse de WU XIAN s’emboitent parfaitement… J’ai d’ailleurs énormément aimé que dans le dernier tiers du drama ce soit vraiment eux contre le reste du monde… Bref vous l’avez compris, c’est clairement MON couple de cette année 2020 (en tout cas pour le moment !).

     

    Impossible pour moi de trouver des défauts à ce drama… Il n’y a que quelques petits détails qui sont critiquables (et finalement subjectifs) comme parfois la longueur de certains combats ou la satanée censure chinoise qui a interdit à notre couple le moindre baiser.

     

    THE UNTAMED (drama chinois)

     

     

    LES PERSONNAGES

     

     

    Il y a énooormément de personnages, mais je vais vous parler uniquement de mes préférés :)

     

    Évidemment, je devais commencer par vous présenter mon petit bébé, le fougueux WEI WU XIAN (XIAO ZHAN) (WEI YING pour les intimes). WU XIAN est un personnage qui va passer par énormément d’épreuves tout au long du drama et devra faire face à beaucoup d’entre elles avec solitude et chagrin. Lorsqu’on le découvre au début du drama, c’est un jeune homme insouciant, optimiste, téméraire et rebelle qui ne supporte pas qu’on lui impose des règles et fait tout à sa manière. Alors qu’il est pourtant intelligent et perspicace il préfère boire et s’amuser au lieu d’étudier et semble ne rien prendre au sérieux… Ce qui m’amusait beaucoup c’est qu’il se montrait responsable et mature UNIQUEMENT lorsqu’il le fallait et pas une seule seconde de plus, au grand damne de son entourage.  C’est un personnage qui a beaucoup de cœur et de courage et qui ne supporte pas l’injustice et, ce qui est triste c’est que ses excès de bravoure vont être à l’origine de beaucoup de catastrophes et vont lui causer beaucoup de chagrin à lui et sa famille. Le pire dans tout ça c’est que dès la première minute du premier épisode, on le voit se suicider, et, au fur et à mesure, on découvre pourquoi il a été amené à prendre cette décision si désespérée. Vraiment, il m’a tout simplement brisé le cœur et je salue l’excellent jeu de XIA ZHAN qui a réussi à nous modeler un personnage attachant et humain.

     

    LAN WANG JI (WANG YI BO) (LAN ZHAN pour les intimes) est un personnage beaucoup moins démonstratif qui peut même sembler très froid et aseptisé lorsqu’on fait sa rencontre. Il ne sourit jamais, se tient toujours bien droit et semble empêtré dans tout un tas de principes ennuyeux. C’est un jeune homme discipliné, calme, réfléchis et intelligent qui se montre également doué au combat et bon « magicien ». Bref, il est parfait en tout point et c’est au contact de WU XIAN qu’il va être emmené à changer un peu son regard sur le monde et sur la différence bien/mal. Et puis, dès qu’on le connait un peu mieux on découvre qu’il peut se montrer très doux, chaleureux même, et que sa présence silencieuse et charismatique est en fait rassurante et apaisante.

    Son attachement à WEI YING est si profond et si beau… La plupart du temps il ne dit rien, se contente de regarder et de soutenir en silence et j’ai vraiment trouvé son amour protecteur et inconditionnel absolument bouleversant… Lorsqu’on apprend à l’épisode 43 SPOIL qu’il n’a en fait pas pu aller chercher son corps avant 3 ans parce qu’il avait été puni par son clan pour l’avoir aidé et avoir tenté de protéger sa caverne… j’étais si peinée !/SPOIL d’autant qu’on découvre aussi son histoire si touchante avec sa mère SPOIL qui est décédée mais qu’il va attendre chaque mois au même endroit comme lorsqu’il était enfant…/SPOIL

    A noter que lorsqu’il est saoul (après juste un verre d’alcool ahahah) il est vraiment trop trop drôle et hyper mignon (et il avoue aimer les lapins mdrrr - episode 36).

     

    JIANG CHENG (WANG ZHUO CHENG) est un personnage que j’ai aussi beaucoup aimé. Dès les premier épisodes ont comprend qu’il a du sans arrêt nettoyer derrière son frère adoptif qui ne cesse de créer des problèmes par son comportement immature et impulsif. Pourtant il reste patient et même s’ils se chamaillent en permanence, tu sens un réel attachant entre les deux, comme s’ils étaient vraiment unis par le sang.  Et… il me faisait aussi mal au cœur parce qu’il était tout le temps dans l’ombre de WEI YING qui se montre meilleur que lui en tout et ne cesse de se vanter de ses talents à qui veut bien l’entendre. Compétitif et ambitieux, JIANG CHENG tente par tous les moyens de se perfectionner pour devenir toujours meilleur, alors, lorsqu’il va découvrir SPOIL que son frère s’est sacrifié pour lui donner son essence d’or, c’est la goutte de trop. Le si parfait WEI YING le bat une fois de plus et cette fois par sa gentillesse et son amour /SPOIL « Est-ce que je méritais d’être éclipsé par ton rayonnement au point de ne pas pouvoir ouvrir les yeux ? » Épisode 48

     

    Mon dieu que le personnage de JIANG YAN LI (XUAN LU) doux. C’est vraiment une personne d’une grande bonté qui s’occupe de sa famille avec beaucoup de bienveillance et vient tempérer les caractères tempétueux de ses deux jeunes frères. Elle est d’un grand réconfort pour chacun, spécialement son XiaXia dont elle est très proche et qu’elle a pris sous son aile depuis son adoption. J’ai adoré la scène où SPOIL elle tient tête en soutenant son frère que tout le monde rabaisse en permanence /SPOIL et j’ai SPOIL un chagrin immense lorsqu’elle est morte pendant la bataille… En se sacrifiant pour son frère chéri /SPOIL

     

    THE UNTAMED (drama chinois)

    Le grand frère de WANG JI, LAN XI CHEN (LIU HAI KUAN) est un personnage que j’ai également énormément aimé. C’est quelqu’un de droit, de juste, de compréhensif et qui ne se laisse jamais influencer par les autres. Lorsqu’il croit en quelqu’un, il tente de l’aider du mieux qu’il peut et sa bienveillance m’a beaucoup touchée. J’ai vraiment aimé sa manière de traiter chaque personne comme son égal sans chercher à le rabaisser par rapport à son rang social. C’est vraiment un personnage chaleureux et attachant qui va supporter nos deux héros jusqu’au bout en choisissant de faire confiance en leur choix et jugement.

     

    WHEN NING (BIN)… Mon dieu que ce personnage m’a touché par sa si grande gentillesse. C’est un personne naïve et douce qui fait facilement confiance et n’agit que sous l’influence de bonnes intentions. Je dois avouer que SPOIL la scène où il se fait « mettre à mort » par les gardes est celle qui m’a le plus bouleversée… Je ne pourrais jamais concevoir qu’on puisse faire de mal à quelqu’un qui ne peut se défendre, et encore moins juste parce qu’il fait parti de telle ou telle famille… Lorsqu’il revient en tant que « général fantôme » j’étais à la fois contente qu’il ait une deuxième chance, mais également très triste car quelle vie peut-il mener à présent ? /SPOIL Heureusement SPOIL dans le dernier épisode, il décide de partir à son tour explorer le monde et se construire sa propre vie /SPOIL

     

    JIN GUANG YAO (ZHU ZAN JIN) est un personnage très intéressant… Franchement, lorsque tu fais sa connaissance, tu ne peux que le prendre en sympathie et en pitié parce que les autres ne cessent de le moquer ou de le rabaisser à cause de ses origines… c’est un personnage qui je pense, aurait pu SPOIL être un vrai gentil mais qui, n’ayant reçu quasiment que de la haine et du mépris va finalement décider de se venger et de prouver aux autres et à lui-même qu’il est capable de grandes choses. Et malheureusement pour accéder à son ambition il va faire des choix absolument démoniaques et manipuler la vérité et les autres…/SPOIL

     

    La sœur de WEN NING, WEN QING (Meng Zi Yi) est également un personnage que j’ai adoré. Elle fait partie de la secte WEN bien malgré elle et notre grand méchant la force à le servir en la menaçant avec la vie de son petit frère chéri. Au début elle n’a absolument pas l’intention de s’impliquer avec nos héros mais SPOIL va finalement sauver JIANG CHENG et devenir par la suite une des grandes amis de notre héros, mais aussi l’une des personnes qui malheureusement vont lui causer le plus de problème et le forcer à se retirer dans le taitre funeraire. /SPOIL

     

    XUE YANG (WANG HAO XUAN) est un personnage réellement démoniaque qui semble prendre un réel plaisir à faire souffrir les autres. Et d’ailleurs pour le coup je crois bien que c’est le seul méchant de l’histoire qui n’a vraiment aucune, mais alors aucune circonstances atténuantes (en tout cas de mémoire). Il est méchant parce qu’il est méchant et je dois avouer que SPOIL le voir se faire punir par notre héros m’a quelque part vraiment soulagée ! Enfin une justice ! /SPOIL

     

    Le duo des deux mystérieux épéistes m’a également beaucoup plu. On ne les voit pas beaucoup dans le drama, mais ce sont deux personnages qui se battent quotidiennement pour le bien et leur duo avait quelque chose d’à la fois charismatique et énigmatique. Pour moi ils sont comme notre couple principal… Deux autres amants qui courent les routes et enquêtes sur les méchants et les monstres.

     

    Mention pour le vicieux XUE YANG qui m’a étonnement quelque peu émue dans SPOIL son attachement malsain et étranger à YING… la scène où il se rend compte qu’il est vraiment mort m’avait limite fait pensé que peut-être il avait développé des sentiments pour lui… ?/SPOIL, pour le petit JIN LING SPOIL le neveu de notre héros qui, mine de rien lui ressemble beaucoup pour sa fougue, son courage et son caractère indomptable /SPOIL ainsi que pour notre « paon fleuri » qui m’a pas mal agacée pendant le drama pour sa grande timidité qui va entrainer tout un tas de quiproquos, mais que j’ai eu SPOIL de la peine à voir mourir /SPOIL.

     

    THE UNTAMED (drama chinois)

     

     

    FIN ET CONCLUSIONS

     

     

    Les 10 derniers épisodes ont été plus que riches en émotions et en révélations. Franchement, jusqu’au bout du bout le drama garde le suspens sur son dénouement et nous fait révélation sur révélations pour qu’on puisse enfin comprendre tout ce gigantesque complot.

    Clairement, l’épisode 46 est l’un de mes préférés avec SPOIL la révélation de pourquoi WEI YING ne pouvait plu se servir de son épée et à du se tourner vers la sorcellerie… Non seulement cette révélation ouvre les yeux à son frère qui va alors réaliser qu’il a mal jugé et fait preuve de cruauté, mais aussi vis-à-vis de LAN ZHAN qui se montrait déjà extrêmement protecteur et qui là… va se rendre compte ô combien son chéri a du souffrir, seul dans cet horrible secret. Vraiment je me suis repassé la scène de la révélation plusieurs fois tellement je l’ai trouvé intense et émotionnelle ahahah Et puis quand WEI YING il s’effondre dans les bras de LAN ZHAN j’étais là « mon béhbééé noon » /SPOIL

    Je suis si soulagée qu’on découvre SPOIL que le petit AH YUAN n’est pas mort mais qu’il a en fait bien grandi, protégé par Lan Zhan et qu’il est devenu aussi doué et gentil. Il m’a laissé une très forte impression dès sa première apparition. /SPOIL

     

    Sur un OST incroyables, le drama s’est finalement terminé avec son 50eme épisode et une fin SPOIL ouverte mais pleine d’espoir. Même si j’aurai voulu qu’ils parcourent le monde ensemble, il est bien plus logique pour notre seigneur de la lumière de devenir le chef de sa secte et je ne voyais pas notre indompté rester sagement à la cavité des nuages. Donc cette fin est logique, réaliste et correspond à nos deux héros. Heureusement pour ne pas qu’on soit trop triste, on sait qu’ils devront se revoir au moins pour que LAN ZHAN lui donne le nom de la chanson qu’il a composé pour lui, et puis, dans les dix dernières secondes WEI YING se retourne parce que son amoureux a prononcé son nom et fait un immense sourire à la caméra… est-ce que LAN ZHAN serait revenu sur ses pas ? /SPOIL Bref vraiment, jusqu’au bout THE UNTAMED ne m’aura pas déçue, allant au bout des choses et développant tous les petits secrets de l’intrigue pour apaiser notre soif de compréhension (le seul bé mol concerne le personnage de SPOIL NIE HUAI qui au final n’explique pas vraiment tout son procédé et le pourquoi du comment /SPOIL).

     

    « Avoir une âme sœur dans cette vie est suffisant.

    Lan Zhan…对不起 (Duìbùqǐ) et… 谢谢你 (Xièxiè nǐ)»

    (WU XIAN Episode 43)

     

    PS : J’ai voulu me mettre l’OST du drama pour écrire ma critique et… rien que de l’entendre il me met les larmes aux yeux de nostalgie… THE UNTAMED est vraiment quelque chose… incroyable qu’il m’ait touchée à ce point :’)

     

    Xoxo, Sam

     

    MON FAN MV 

     

     

     


    10 commentaires