•  

     

     

    Je suis une très grande fan de Hayao Miyazaki. J’admire chez lui son "avant-gardisme" en matière de d’écologie, de féminisme et la beauté de ces histoires qu’il nous conte avec tellement de poésie et de sensibilité. Ce visionnaire au talent indescriptible semble programmé pour nous offrir des chefs d’œuvre de l’animation et son cinéma a clairement bercé ma jeunesse et mon imaginaire. C’est pourquoi aujourd’hui je voulais lui rendre hommage en lui dédiant un article et une vidéo en partageant avec vous 7 films – parce que c’est un chiffre qui porte bonheur – à voir ABSOLUMENT.

     

    Qui c'est ? Hayao Miyazaki est né en 1941 à Tokyo. Durant son enfance il a été très marqué par la guerre puisque sa famille a dû fuir en dehors de la capitale à cause des bombardements et la violence de l’homme a été immanquablement retranscrite dans ses œuvres.

    Bien qu’il ait suivi des cours d’économie à l’université, sa grande passion a toujours été la bande dessinée et il fera des premiers pas tâtonnant avant d’imaginer son premier chef d’œuvre Nausicaä de la vallée du vent dont le succès permettra à ses collaborateurs Takahata et Miyazaki de fonder les très grands Studios Ghibli.

     

     

    07 - Kiki la petite sorcière1989

    Ce film nous fait suivre les aventures d’une jeune fille de 13 ans, future sorcière qui part faire son apprentissage dans une ville inconnue durant un an.

    Kiki c’est un peu notre histoire à tous, celle de ce grand pas que l’on doit faire pour devenir adulte, ces choix qui parfois font un peu peur mais qui nous mène vers notre futur, vers l’émancipation du nid familial et la découverte de nouvelles choses. Un film très doux, très juste aussi qui nous fait sourire et nous parle avec délicatesse des difficultés qu’on les jeunes (spécialement les filles) à être indépendants financièrement et moralement.

     

    06 - Ponyo sur la falaise, 2008

    On découvre Sosuke, un garçon de 5 ans habitant sur une maison construite au sommet d’une falaise surplombant la mer, qui va découvrir, alors qu’il joue sur la plage, une drôle de petite fille poisson, coincée dans un pot de confiture. Après l’en avoir sortie, il promet de bien s’occuper d’elle.

    Je n’ai vu Ponyo sur la falaise que tout récemment et c’est assurément le conte aquatique le plus mignon qui m’ait été donné de voir. Éminemment écologique, le film est un véritable hymne à l’océan qui est d’ailleurs retranscrit à l’écran dans toutes ses plus belles couleurs. Visuellement c’est tout simplement magique et si certains on pu critiquer l’extrême simplicité du scénario, j’y ai quant à moi trouvé un réel plaisir : parfois c’est allant au plus simple, à l’essentiel et sans avoir besoin de grand scénario qu’on arrive à produire des choses de grande qualité, et c’est le cas de Ponyo sur la falaise. Un bel hommage au conte de la Petite Sirène d'Andersen. 

     

    05 - Nausicaa de la valée du vent1984

    Sur une Terre ravagée par les humains, une poignée d’entre eux ont survécus mais sont à présent menacés par une forêt toxique qui ne cesse de gagner du terrain et de ravager toujours plus le reste de leurs villages…

    Nausicaa est un film qui m’a profondément touchée par son message et son envie de communiquer avec tous les êtres vivants, animaux et végétaux. Alors que les hommes pensaient devoir se battre contre ces insectes titanesques et cette forêt furieuse, Nausicaa, la petite princesse de l’un des villages a quant à elle choisi la paix et l’amour. Miyazaki dénonce donc ici deux thèmes lui étant particulièrement cher : la guerre et l’environnement.  

     

    04 Mon voisin Totoro, 1988

     Deux petites filles viennent s'installer avec leur père dans une grande maison à la campagne afin de se rapprocher de l'hôpital ou séjourne leur mère. Elles vont découvrir l'existence de créatures merveilleuses, mais très discrètes, les totoros.

     Vous allez me dire... c’est quoi un totoro ? Le totoro est une créature rare et fascinante, un esprit de la forêt. Il se nourrit de glands et de noix. Il peut voler et est invisible aux yeux des humains. Il existe trois totoros : O totoro (gros), chu totoro (moyen) et chili totoro (petit).

     Vous l’avez sans doute remarqué, Totoro est l’emblème du studio, et ce n'est pas pour rien...

    Mon voisin nous livre un écosystème fantastique où la magie est partout où on veut bien la voir et l’entendre… Dans ce film, contrairement à l’univers sombre habituel du réalisateur, la nature n’est pas violente, pleine de haine ou de colère (Nausica, Princess mononoke) mais bien remplie de tendresse, de douceur et de couleurs. A dominante de beaux verts, le film nous émerveille par un monde qui nous fait tout droit retomber en enfance, plein d’utopie et où les hommes vivent en harmonie avec la nature.

    Pour l’anecdote, notre cher réalisateur a avoué que ce film s’inspiré en grande partie de son enfance passée à la campagne où il s’imaginait tout un tas de monstres fantastiques !!

     

    03 Le château ambulant, 2004

    La jeune Sophie, âgée de 18 ans, travaille sans relâche dans la boutique de chapelier que tenait son père avant de mourir. Lors de l'une de ses rares sorties en ville, elle fait la connaissance de Hauru le Magicien. Celui-ci est extrêmement séduisant, mais n'a pas beaucoup de caractère... Se méprenant sur leur relation, une sorcière jette un épouvantable sort sur Sophie et la transforme en vieille femme de 90 ans. Accablée, Sophie s'enfuit et erre dans les terres désolées. Par hasard, elle pénètre dans le Château Ambulant de Hauru et, cachant sa véritable identité, s'y fait engager comme femme de ménage.

    Y a pas à dire c’est un film bizarre, drôlement fichu, un peu farfelu et incongru… comme le château ambulant finalement… Dans un sens il m’a un peu fait penser à un assemblage de tout ce qui fait la patte du réalisateur... Ce film est sans aucun doute l’un de mes favoris, un de ceux qui me laisse le souvenir le plus intense. Plein de poésie, de merveilles, d’amour, il est en même temps extrêmement sombre et torturé. Une fois de plus, Hayao Miyazaki nous offre un univers riche et enchanteur qui nous entraîne avec lui hors des sentiers battus. JE DIS OUI !

     

    02 Le Voyage de Chihiro, 2001

    Chihiro, 10 ans s’apprete et déménager dans une nouvelle maison, mais sur la route, la petite famille se retrouve devant un immense bâtiment rouge s’ouvrant sur un long et étrange tunnel. Piqués de curiosité ils vont alors découvrir de l’autre côté une ville fantôme… Les parents de Chihiro apperçoivent dans un restaurant désert de nombreux mets succulents et ne tardent pas à se jeter dessus malgré les supplications de leur fille qui trouve tout ça bien effrayant. C’est alors que sous ses yeux horrifiés, ceux-ci se transforment alors en cochon !!! Terrifiée, la jeune fille se retrouve alors seule alors que la nuit va tomber et des apparitions comment à faire leur entrée…

     Pour moi le Voyage de Chihiro c’est en quelque sorte le Alice aux pays des merveilles japonais : un univers singulier, aussi fantasmagorique que terrifiant, des personnages plus étranges les uns que les autres, un monde parallèle dont on ne peut pas sortir comme bon nous semble, une méchante sorcière pour régir tout ça… Grouillant de créatures plus ou moins sympathiques cet étrange village perdu qui se réveille la nuit est incroyablement riche et nourrit notre imaginaire avec brio. A la fois effrayant, inquiétant et un brin lugubre, le monde imaginé par Hayao Miyazaki est également lumineux, brillant et scintillant. Incroyable.

     

     

    01 Princesse Mononoke, 1997

    Au 15eme siècle, durant l’air Muromachi, la foret japonaise, qui était autrefois protégée par des animaux géants, se dépeuple à cause des humains. C’est alors qu’un jour, l’un de ces dieux, dévasté par la haine et la colère, s’est transformé en démon et attaque le village d’Ashitaka. Celui-ci parvient à tuer in extremis le monstre mais a malheureusement été touché par la malédiction. Il doit alors quitter son village.

    Princess Monoke est sans aucun doute le film le plus spécial pour moi puisque c’est le tout premier que j’ai été voir au cinéma, avec ma classe en CM1. A l’époque, il m’avait autant émerveillée que terrifiée et je me rappelle encore me tordre sur mon siège, impressionné par ces démons et une fin en apothéose à vous glacer le sang. C’est d’ailleurs le plus violent de toute l’œuvre du maître… mais aussi pour moi le plus puissant émotionnellement parlant. Cette guerre entre cette forêt désespérée et ces humains dévastateurs est d’une criante et bouleversante vérité… à ceci près qu’aujourd’hui, l’une des parties écrase l’autre. Encore un thème écologique ici, bercé une fois de plus par des musiques vibrantes et emblématiques et une histoire à couper le souffle. Si vous n’avez vu aucun film du Studio Ghibli ou de Miyazaki, commencez par celui-ci, vous aurez envie de découvrir le reste.

     

     Et toi, quel est ton film favori de Miyazaki ?

     

     


    5 commentaires
  •  

     

    Très très heureuse de vous retrouver ce soir pour cette vidéo qui m’a demandé presque deux semaines de travail… pour vous exposer 7 raisons de regarder et d’écouter de la KPOP !

     

     

    Raison n°6 : La variété des styles musicaux

    1 – TWICE – Cheer Up (24.04.2013) https://www.youtube.com/watch?v=c7rCyll5AeY 

    2 – BIG BANG – Bang Bang Bang (01.06.2015) https://www.youtube.com/watch?v=2ips2mM7Zqw 

    3 – DAY6 – Congratulations (06.09.2015) https://www.youtube.com/watch?v=x3sFsHrUyLQ 

    4 – SISTAR – Lonely (31.05.2017) https://www.youtube.com/watch?v=KbXV2R_Yd1E 

    5 – BTS – Fire (01.05.2015) https://www.youtube.com/watch?v=ALj5MKjy2BU 

    6 - CHO JUNG CHI - Perks of break up (26.01.2018) https://www.youtube.com/watch?v=MGiSLukdsek 

    7 - Agust D - Agust D (15.08.2016) https://www.youtube.com/watch?v=3Y_Eiyg4bfk 

    8 – 2PM – Hands Up (20.06.2011) https://www.youtube.com/watch?v=KgrB2KBZws4 

    9 – DREAM CATCHER – Good Night (05.04.2017) https://www.youtube.com/watch?v=Lxfl8LRab_I 

    10 – I’LL – I don’t Want U Back (21.11.2017) https://www.youtube.com/watch?v=RTru_qC1LYU 

    11 – SHINEE – Ring Ding Dong (16.10.2009) https://www.youtube.com/watch?v=roughtzsCDI 

    12 – Wonder Girl – Be My Baby (06.11.2011) https://www.youtube.com/watch?v=3fy4cqWMhyI 

    13 – Super Junior – Super Duper (23.03.2018) https://www.youtube.com/watch?v=543BTXonDIw 

    14 – INFINITE – Bad (12.07.2015) https://www.youtube.com/watch?v=i1oTSAhdzNQ 

    15 – KARA – Step (05.09.2011) https://www.youtube.com/watch?v=zYoYoBtLqOY 

    16 – BLOCK B – Very Good (01.10.2013) https://www.youtube.com/watch?v=kJGcO5Une-g 

     

    Raison n°4 les chorégraphies

    17 – BLACKPINK – Boombayah (08.08.2016) https://www.youtube.com/watch?v=bwmSjveL3Lc 

    18 – BTS – Save Me (15.05.2016) https://www.youtube.com/watch?v=GZjt_sA2eso 

    19 – TAEMIN – Move (16.10.2017) https://www.youtube.com/watch?v=rcEyUNeZqmY 

    20 – MISS A – Touch (19.02.2012) https://www.youtube.com/watch?v=aF8Fst_zonU 

    21 – SEVENTEEN – Don’t Wanna Cry (22.05.2017) https://www.youtube.com/watch?v=97cx53Tpp6g 

    22 – TVXQ – Catch Me (24.09.2012) https://www.youtube.com/watch?v=PfUlE2LlGro 

    23 – TWICE – Likey (30.10.2017) https://www.youtube.com/watch?v=V2hlQkVJZhE 

    24 – SF9 – O Sole Mio (12.10.2017) https://www.youtube.com/watch?v=sUZeYOLp8Ys 

    25 – TAEMIN – Thirsty (10.11.2017) https://www.youtube.com/watch?v=D25FPfkZ0GI 

    26 – GIRL’S DAY – I’ll Be Yours (26.03.2017) https://www.youtube.com/watch?v=7crt2Ip93VI 

    27 – BAP – Power (26.04.2012) https://www.youtube.com/watch?v=eBSaX3jvyEc 

    28 – NTC127 – Cherry Bomb (14.07.2017) https://www.youtube.com/watch?v=WkuHLzMMTZM 

    29 – MOMOLAND – Boom Boom (03.01.2018) https://www.youtube.com/watch?v=JQGRg8XBnB4 

    30 – BTS – Not Today (19.02.2017) https://www.youtube.com/watch?v=9DwzBICPhdM 

    31 – NTCU – Baby Don’t Stop (26.02.2018) https://www.youtube.com/watch?v=k0DqRstCgj4 

     

    Raison n°3 : Style vestimentaire

    32 – BIG BANG – Fantastic Baby (06.03.2012) https://www.youtube.com/watch?v=AAbokV76tkU 

    33 – F(X) – Nu Abo (04.05.2010) https://www.youtube.com/watch?v=E8ZrPFMr_nY

    34 – BLOCK B – Shall We Dance (07.11.2017) https://www.youtube.com/watch?v=NHglTopVlKQ 

    35 – HIGHLIGHT – Plz Don’t Be Sad (19.03.2017) https://www.youtube.com/watch?v=1kcwvcbO8MI 

    36 – BIGBANG – FXXK It (12.12.2016) https://www.youtube.com/watch?v=iIPH8LFYFRk 

    37 - SF9 – Mamma Mia (26.02.2018) https://www.youtube.com/watch?v=PR4w-XPnpB8 

    38 – SNSD – I Got A Boy (31.12.2012) https://www.youtube.com/watch?v=wq7ftOZBy0E 

    39 – 2EN1 – I Am The Best (27.06.2017) https://www.youtube.com/watch?v=j7_lSP8Vc3o 

    40 – EXO – Ko Ko Bop (18.07.2017) https://www.youtube.com/watch?v=IdssuxDdqKk 

     

    Raison n°2 : L’esthétisme des MV

    41 – SNSD – The Boys (18.10.2011) https://www.youtube.com/watch?v=6pA_Tou-DPI

    42 – BIGBANG – Bae Bae (30.04.2015) https://www.youtube.com/watch?v=TKD03uPVD-Q 

    43 – GOT7 – Just Right (12.07.2015) https://www.youtube.com/watch?v=vrdk3IGcau8 

    44 – MONSTA X – Dramarama (07.11.2017) https://www.youtube.com/watch?v=r1afdZk0qcI

    45 – EXO – Power (05.09.2017) https://www.youtube.com/watch?v=sGRv8ZBLuW0 

    46 – VIXX – Changri La (15.05.2017) https://www.youtube.com/watch?v=CYEaI5y7QaM

    47 – BTS – DNA (18.09.2017) https://www.youtube.com/watch?v=MBdVXkSdhwU

    48 – GDRAGON – Crayon (16.09.2012) https://www.youtube.com/watch?v=t3ULhmadHkg

     

    Raison n°1 : le talent des artistes (voix)

    49 – GDRAGON – Untitled (2014) https://www.youtube.com/watch?v=9kaCAbIXuyg 

    50 – IU – Autumn Morning (18.09.2017) https://www.youtube.com/watch?v=oRLcTuKjtXk 

    51 – MAMAMOO – Paint Me (04.01.2018) https://www.youtube.com/watch?v=S10azlzvS_8 

    52 – THE ROSE – Sorry (02.08.2017) https://www.youtube.com/watch?v=uXcpLWB2eBA 

    53 – RAP MONSTER – Joke (26.03.2015) https://www.youtube.com/watch?v=TfenCTabhDY 

    54 – BOA – Hurricane Venus (08.08.2010) https://www.youtube.com/watch?v=vz7Gstx5ogk

    55 – TAEYANG – Eyes, Nose, Lips (02.06.2014) https://www.youtube.com/watch?v=UwuAPyOImoI 

    56 – AILEE – Rewrite if you can (09.02.2018) https://www.youtube.com/watch?v=YbbP3aUXif0 

    57 – TAEYEON – I (06.10.2015) https://www.youtube.com/watch?v=4OrCA1OInoo 

    58 – ROY KIM – It’s Christmas Day (18.012.2014) https://www.youtube.com/watch?v=ogi6X6bP45w 

     

    Des 150 MV que j’avais pré sélectionnés, je ne vous en ai présenté seulement que 58 à cause du temps que je m’étais imposée (la vidéo est déjà un peu longue !). Voici donc quelques pistes avec des groupes à découvrir absolument :

     

    TARA - Number9 : https://www.youtube.com/watch?v=Qk52ypnGs68

    BEAST – Fiction : https://www.youtube.com/watch?v=ZAzWT8mRoR0

    Red Velvet - Peek A Boo : https://www.youtube.com/watch?v=6uJf2IT2Zh8

    SUNMI – Gashina : https://www.youtube.com/watch?v=ur0hCdne2-s

    HYUNA  - Bubble Pop : https://www.youtube.com/watch?v=bw9CALKOvAI

    4 Minute – Hate : https://www.youtube.com/watch?v=D_F9HUTYnl0

    PENTAGON – Beautiful : https://www.youtube.com/watch?v=RscLqJOUSg0

    HENRY – Fantastic : https://www.youtube.com/watch?v=Xu2yAQEgYLo

    VAV – Flower (you) : https://www.youtube.com/watch?v=7Lyxfw3uAxA

    AOA – Excuse Me : https://www.youtube.com/watch?v=NRlDo3JuzfI

    JAY PARK – Me Like Yuh : https://www.youtube.com/watch?v=1hYP4rmRVKE

    WINNER – Really Really : https://www.youtube.com/watch?v=4tBnF46ybZk

    AFTER SCHOOL – Because of You : https://www.youtube.com/watch?v=4nTVjsi18OU

    EXID – DDD : https://www.youtube.com/watch?v=axVvZrDz60k

    NU'EST – Where You At : https://www.youtube.com/watch?v=5e8-4mBiCSI

    B1A4 – Rollin : https://www.youtube.com/watch?v=aYru067971M

    Planetarium Records - Blind : https://www.youtube.com/watch?v=pNVSwgFV6Ws

    ASTRO - Crazy Sexy Cool : https://www.youtube.com/watch?v=xeUx0AN2kCA

     

    Et tant d’autres…………………………….


    2 commentaires
  •  

    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine

    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine

    Geunyang Saranghaneun Sai ~ 그냥 사랑하는 사이

     

     

    Corée du Sud ★ Du 11/12/2017 au 30/01/2018  16 Épisodes (65 min)

     Kim Jin Won (réalisateur)  Yu Bo Ra (scénariste)  Jeon Jong Hyeok (compositeur)

    Ham Yeong Hun et Kim Ji Yeon (producteurs en chef)

    JTBC  Mélodrame - Romance

     

     

    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine

    Lee Jun Ho : Lee Gang Doo ~ Won Jin Ah : Ha Mun Su

    Lee Ki Woo : Seo Ju Won ~ Kang Han Na : Jeong Yu Jin 

    An Nae Sang : Ha Dong Cheol Han Seo Jin : Ha Yeon Su Kim Hye Jun : Lee Jae Yeong 

    Kim Kang Hyun : Sang Man Nam Da Reum : Lee Gang Du jeune Park Gyu Yeong : So Mi

    Nam Gi Ae : La mère de Seo Ju Won Na Mun Hee : Jeong Sook-hee

    Park Hee Von : Kim Wan Jin Park Si Eun : Ha Mun Su jeune Tae In Ho : Jeong Yu Taek

    Yun Se Ah : Ma Ri Yun Yu Seon : Yun Ok

     

     

    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine

    En 2005 le centre commercial S s'effondre, emmenant avec lui 48 victimes. Alors qu'ils n'ont que 15 ans, Lee Gang Du et Ha Mun Su survivent à ce drame en laissant derrière eux un bout de leur innocence d'enfants.

    Mun Su voit mourir sa jeune sœur qu'elle devait surveiller, elle fini, rongée par la culpabilité, par effacer sa mémoire. Gang Du lui, perd à la fois son père et son rêve de devenir footballeur en même temps que la validité de sa jambe droite.

     

    13 ans plus tard en 2018, alors que Mun Su est devenue architecte suite à ce drame et qu'elle refuse de s'impliquer dans la vie d'autrui à cause de sa culpabilité qui ne l'a jamais quitté, elle rencontre Gang Du qui lui, vit désormais de petits boulots afin de rembourser les usuriers qui lui ont prêté l'argent qui lui a permis d'atteindre l'âge adulte.

    Quand ils apprennent que le lieu de l'accident qui a gâché leur vie et qui a fait d'eux des adultes avant l'heure est en reconstruction, ils vont tous les deux s'impliquer dans ce projet afin d'essayer de combattre les fantômes de leur passé.

     

     

     

    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine


    18/20 

     

     

    Franchement, durant les premiers épisodes du drama… je me suis sincèrement demandée pourquoi tout le monde avaient autant aimé, pourquoi tout le monde avait autant vanté et conseillé ce drama. L’histoire démarrait sans réel intérêt, les personnages avaient l’air sympathiques sans pour autant promettre monts et merveilles et puis, petit à petit, alors que je ne m’en rendais moi-même pas encore compte, j’ai compris. J’ai compris toute la force de ce drama qui se concentrait en fait un point crucial : sa sincérité. Une sincérité qui se traduit dans une simplicité, un réalisme et une belle complicité entre ces deux personnes dont la relation est d’une beauté pure et vraie. Le drama s’affranchi de nombreux clichés et de nombreuses attentes imposées (notamment au lead masculin) et nous offre deux personnages qui nous semblent réels et dont l’histoire nous touche vraiment.

     

    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine

    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine

     

    Just Between Lovers nous raconte l’histoire de deux personnes qui ont un traumatisme commun : ils étaient présents et ont été blessés lors de l’effondrement d’un centre commercial alors qu’ils n’avaient que 15 ans. Aujourd’hui adultes, cette tragédie les hante toujours…

    Nous avons donc deux personnages extrêmement blessés et qui, chacun à leur manière, gardent de grandes séquelles de cet événement et qui vont se retrouver et se guérir mutuellement. Une belle aventure humaine en perspective…

     

    La réalisation est d’une extrême qualité et nous entraîne dans un calme, une sérénité tout en nous laissant glisser avec la souffrance des personnages. C’est très compliqué à exprimer mais il y a une ambiance bien particulière dans ce drama, comme s’il avait son identité propre. D’ailleurs, c’est certainement un détail, mais le réalisme est poussé jusqu’à doter Goong Doo d’un portable tout cassé, aux antipodes des cellulaires derniers cris que l’on voit dans tous les dramas, même entre les mains des personnages les plus pauvres. Moi je dis bravo !

    Ce que j’ai tout particulièrement aimé également c’est l’attachement aux personnalités et ce vrai témoignage de ce que peuvent ressentir les rescapés de ce genre d’événements. On va vraiment loin dans l’analyse de leur émotions et de leurs sentiments, nous offrant une belle palette d’émotions et des personnages solides auxquels on ne peut que s’attacher de tout notre cœur. Aucun d’eux n’est parfait et ça les rends tellement humains, tellement proches de nous, tellement sympathiques.

     

    La romance est quant à elle l’autre immense point fort de se drama. Elle m’a semblé tellement naturelle et vraie. C’est rare que des personnages soient aussi authentiques ensemble. Leur évolution est vraisemblable et nous offre de très très beaux moments et des scènes frissonnantes d’un romantisme qui ne bascule jamais dans le niais ou le surfait. Très beaux baisers, des mains qui se serrent, une tête qui repose sur l’épaule, une caresse pour essuyer une larme, un regard pour rassurer… Just Between Lovers est plein de ces petites choses qui nous touche et nous attendri.  

     

    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine

    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine

     

    Lee Jun Hoo, interprétant Lee Gang Doo est une très belle découverte. Il dote son personnage d'un charisme, d'une sensibilité et de beaucoup de tendresse. Un vrai coup de maître pour une personnalité dont je vais attendre le retour avec impatience ! C’est donc pour moi un véritable coup de cœur pour ce lead masculin qui ne se précipite pas sans arrêt au secours de notre héroïne (en tout cas pas dès les premiers épisodes) et qui a des réactions normales, pas celles d’un prince charmant construit de toute pièce pour une fiction. Chaleureux, authentique, fragile et fort à la fois, c’est le genre d’homme que l’on pourrait réellement croiser dans la vraie vie. Ce jeune travailleur pauvre a un fort caractère et à défaut d’avoir de l’argent, n’a pas sa langue dans sa poche.

    Recouvert en permanence de coups et de coupures, il a fait de la douleur physique son exutoire et se bat tout le temps pour un rien, comme une manière de laisser apparaître sa souffrance intérieure sur sa peau. Parce que oui, nous avons un héros traumatisé, qui fait des cauchemars en permanence, entend des voix et qui a perdu son rêve de devenir footballeur professionnel en même temps que l’effondrement de ce bâtiment.

     

    Encore une belle découverte avec Woo Ji Ah, qui interprète Ha Mun Su et qui n’a cessée de me rappeler Su Ae tout au long du drama pour sa voix chaude et son jolie visage. Cela m’avait tellement perturbée au début que j’avais même été vérifié qu’elles n’aient pas de lien de parenté ahah. Bref une autre belle trouvaille à surveiller !

    Brisée par la perte de sa petite sœur, et par la douleur de sa famille qui n’a pas pu continuer, Ha Mun Su mène sa vie en faisant de son mieux dans tout et pour tout. Alors qu’elle aide à la maison le soir, elle montre ses talents d’architecte et sa rigueur le jour. Enfin une héroïne qui sait conduire des camions et s’y connait en plomberie, une fille d’aujourd’hui qui n’attend pas qu’un homme fasse tout pour elle et qui sait retrousser ses manches et prendre ses propres initiatives, même en amour.

     

    Jeong Sook-hee, interprétée par Na Mun Hee, est un personnage qui m’a tout particulièrement touché. Son histoire, sa relation avec Gang Doo… D’apparence bourrue et sèche, ce bout de vieille femme se révèle d’une chaleur incroyable et, moi qui ai perdu ma mamie, je ne pouvais qu’être touchée par ce personnage. C’est le genre de personne rude qui mord pour dire qu’il vous aime parce qu’il ne sait pas faire autrement.  SPOIL sa maladie et son décès m’ont fait pleurer comme une madeleine, /SPOIL c’était tellement bouleversant… mon dieu.

     

    Le second lead maculin m’a quant à lui laissée totalement de marbre, une fois plus nous avons un personnage trop parfait, trop gentil et trop lisse alors qu’en revanche la seconde lead féminine était plus intéressante, plus en nuance, ni méchante, ni gentille.

     

    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine

    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine

     

    Je suis très heureuse de cette fin. Pendant un moment j’ai cru SPOIL qu’ils allaient nous faire mourir Gang Doo et cela aurait vraiment été trop dur, trop sombre et trop noir pour un drama qui se veut nous encourager à garder espoir. Je ne voulais pas d’une fin aussi tragique que le passé de nos personnages. Cela aurait été trop triste et trop injuste. Heureusement on nous offre une jolie fin pour chacun des personnages avec un espoir d’avenir meilleur, de bonheur. /SPOIL Une fin qui me convient tout à fait et qui est dans la lignée de tout le reste : justement dosée, émotionnellement forte et dans cette ambiance douce et calme qui apaise.

     

    Pour moi c’est un vrai coup de cœur. Je trouve ça tellement plaisant de tomber sur ce genre de drama dont je n’attendais rien (malgré tous les bons avis) et qui m’a tant apporté. Je ne crois pas qu’il soit parfait, puisque par moment je n’étais pas toujours d’accord avec certains choix des personnages ou de l’intrigue, mais il est pour autant d’une qualité hors du commun. Je vous le conseille. Bonne aventure humaine.

     

    Tu l'as vu ? Tu l'as aimé ?

     

    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine    Just Between Lovers (drama coréen) - Rain or Shine

     


    3 commentaires